02/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, une question se pose dans beaucoup d’officines : les heures perdues en raison des confinements ou du couvre-feu peuvent-elles donner lieu à récupération ? Le Code du travail autorise la récupération des heures de travail perdues en raison, entre autres, d’un cas de force majeure. La crise sanitaire peut-elle être qualifiée de force majeure pour les salariés de l’officine ? Seul le juge sera compétent pour trancher cette question, mais à ce jour, aucune décision n’est prise. Dès lors, il est nécessaire de faire preuve de prudence sur ce sujet. Toutefois, le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 02/02/2021 à 17:45

    alerter
    Sauf que de 18 à 19h , on a que 3 ou 4 personnes et je ne peux faire rester 4 employés
  • 02/02/2021 à 18:49
    petitsilex
    alerter
    Je ferme mon officine à 18 h en concertation avec mes confrères et consœurs avec lesquels nous faisons les gardes ! Nous prenons la garde à. 18 h et tout se passe bien ! Quel bonheur de rentrer à 18 heures chez soi cela fait plaisir ! J ai été de garde jeudi dernier et je n ai eu aucun appel de 18 h à 9 h le lendemain vous savez le couvre feu ou le confinement calment les ardeurs nocturnes de certains ! Mes salariés rattrapent entre 12 h et 14 h et tout se passe bien
  • 07/02/2021 à 13:07

    alerter
    Bonjour
    Un pharmacien titulaire qui décide la fermeture une heure plus tôt par jour peut il obliger son équipe à choisir pour les récupérer soit un contingent d’heures pour plus tard qu’il fera rattraper à sa guise afin de remplacer pendant les vacances de chacun ou proposer des CP avec 1 CP=5,8h
    C’est ce qui m a été proposé j’ai refusé vu les 3 possibilités a sa disposition chômage partiel/avenant/ et surtout possibilité de récupérer 1h par jour présentées dans un précédent post des moniteurs
    J’ai été convoqué on m a parlé de sophisme, d’insubordination et de faute de ma part
    Je vais devoir rattraper sur des jours off de ma semaine et on m a dit que si je ne venais pas ce serait un abandon de poste
    Aucun dialogue de l’intimidation
    C’est bien dommage que ce point là ne soit pas encadré légalement car des abus il y en a et cela ne protège au final personne
    L Ordre se dit incompétent en la matière et me renvoie vers l’inspection du travail ou des syndicats

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK