26/09/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
papier, chemise, classement, priorité, urgences Counselling/Pixabay

En marge du dossier économique, les autres dispositions de l’avenant conventionnel n° 11 signé en juillet 2017 portent sur le métier lui-même. 

Dans ses annonces de rentrée, le 25 septembre 2018, Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), indique que la prochaine revalorisation des gardes (programmée en deux étapes) interviendra comme convenu en janvier 2019. 
Les indemnités sur le tiers-payant et la mise à jour des cartes Vitale (équipement) seront revalorisées à l’automne mais leur versement n’interviendra qu’en avril 2019.

Pour les nouvelles missions, les choses se précisent sur l’accompagnement des patients sous chimiothérapie orale et pour la télémédecine. « Les deux avenants seront signés avant la fin de l’année », annonce Gilles Bonnefond. 
Sur le premier sujet, le contenu de l’avenant devrait être arrêté entre les syndicats et l’assurance maladie lors de la réunion de ce mercredi 26 septembre. « Sur l’organisation et le déroulé de l’accompagnement du patient sous chimiothérapie orale, il faut adopter une stratégie plus souple que pour les entretiens pharmaceutiques classiques, le suivi du patient peut conduire à des entretiens plus nombreux et concentrés sur des périodes plus courtes qu’un an. Par ailleurs, les protocoles de chimiothérapie peuvent être différents d’un traitement à l’autre, il faut s’adapter à ces changements », explique-t-il. Sauf imprévu, la rémunération serait discutée dans le cadre de la réunion de la commission paritaire nationale d’octobre qui finalisera l’accord par la signature d’un nouvel avenant.
Dans la foulée, les partenaires conventionnels se retrouveront aussi ce 26 septembre pour la seconde séance de travail sur la télémédecine. Au programme : définir le socle d’équipement minimum pour une téléconsultation du patient en officine. Gilles Bonnefond a rappelé « qu’il n’est pas prévu de sélectionner les pharmacies et que les enregistrements de candidatures se feront sur la base du volontariat. » Bien sûr, équipement mis à part, les pharmaciens devront avoir un espace de confidentialité, «  ce qui est déjà le cas pour 80 % des officines du réseau », signale Gilles Bonnefond.






François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK