Confinement des personnes âgées : la fin d’un dogme - 17/03/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
17/03/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Confinement des personnes âgées : la fin d’un dogme

Getty Images

Cela pourrait bien être la première pierre de l’édifice du « passeport» vaccinal. Le ministère de la Santé a fait évoluer samedi 6 mars les mesures concernant les personnes âgées dans les établissements médicosociaux et les unités de soins de longue durée (USLD). Les sorties sont désormais autorisées lorsque les résidents ont suivi un schéma vaccinal complet. Ces sorties peuvent avoir lieu plusieurs fois par semaine. « Il n’est pas préconisé de réaliser systématiquement un test RT-PCR au retour en établissement, sauf en cas de contact à risque avéré. En revanche une surveillance renforcée de l’apparition de symptômes évocateurs du virus chez le résident pourra être mise en place », indique le ministère.

Cette évolution fait suite à une décision du Conseil d’Etat concernant les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Saisi par des particuliers, il a suspendu le 3 mars l’interdiction de sortie des résidents jusqu’ici demandée par le ministère de la Santé. Il n’était alors pas possible de pouvoir aller retrouver sa famille ou même d’avoir une activité extérieure. « Cette interdiction totale est disproportionnée car la majorité des résidents ont été vaccinés et la vaccination a démontré ses effets positifs », estime la haute juridiction.

Pour sa part, le Conseil national professionnel de gériatrie (CNPG) avait réitéré sa mise en garde dans une tribune diffusée le 24 février : « les mesures prises pour protéger les résidents d’Ehpad d’une infection à Covid-19 ont généré une morbi-mortalité sans doute au moins équivalente à celle du Covid-19 ». Plus généralement, son objectif est de proposer un contrat social inclusif et ne pas ajouter une « pandémie d’âgisme » à la situation épidémique actuelle. Selon cet organisme représentatif, la majorité des personnes âgées vivant au domicile pratiquent déjà l’autoconfinement. Plutôt que de renforcer leur isolement, l’une des solutions serait d’adopter une approche collective plus territoriale et transgénérationnelle. Et non stigmatisante. Car pour rappel la surmortalité pendant les vagues épidémiques s’applique dès la classe d’âge des 25-49 ans. « Ce ne sont pas les personnes les plus âgées qui représentent le poids le plus lourd sur les lits de réanimation », rétablit le CNGP.

En pratique, la transmission virale doit être plus encore réduite dans les lieux où elle se perpétue actuellement, comme les lieux de restauration professionnels et les transports en commun. « Aérons les locaux le plus fréquemment possible, en utilisant au besoin les détecteurs de CO2 et en expliquant la transmission par aérosol », propose l’instance qui fédère huit composantes nationales notamment représentatives des médecins coordonnateurs en Ehpad et des gériatres.



Les dernières réactions

  • 18/03/2021 à 08:46
    Univers
    alerter
    Pourtant la résolution 2361 adoptée par le conseil de l'Europe le 27 janvier dernier stipule que la vaccination ne sera pas obligatoire et qu'aucune discrimination ne pourra être faite sur le choix de se faire vacciner ou pas, de même que personne ne pourrait subir de pression politique, sociale ou autre, dans ce sens.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !