Collecte des Dasri : l’insatisfaction des pharmaciens à son comble - 23/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
23/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Getty Images/iStockphoto

L’épilogue du feuilleton sur le ramassage des déchets d’activité de soins à risque infectieux (Dasri) est-il proche ? Une nouvelle réunion se tiendra mardi 24 janvier entre l’éco-organisme Dastri, les syndicats pharmaceutiques et les industriels du Leem (Les Entreprises du médicament) et du Snitem (Syndicat national de l'industrie des technologies médicales) pour tenter de parvenir, après 5 mois de vaines discussions, à une solution pérenne. L’objectif est d’assurer la continuité des obligations de collecte liées à la filière Dasri des patients en autotraitement et de finaliser la rédaction de la nouvelle convention encadrant la prise en charge par Dasri des déchets issus des vaccins générés par les pharmaciens.

Alors que la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) rejettent la mise en place d’une convention provisoire, la situation actuelle est très critique en raison de l’encombrement provoqué par l’accumulation des Dasri en officine.

Selon une enquête réalisée par l’USPO qui a colligé plus de 1 000 réponses en 3 jours, le rythme de ramassage depuis septembre – mois où le financement de leurs propres déchets incombe aux pharmaciens – mécontente près de trois pharmaciens répondants sur quatre. Pour 20 % des pharmacies, aucun ramassage n’a eu lieu depuis plus de 6 mois, et pour 40 % d’entre elles, le délai entre les ramassages est de 4 à 6 mois, malgré leurs demandes d’enlèvement à Dastri. Alors même que le ramassage des déchets des patients en autotraitement aurait dû être garanti et assuré par Dastri jusqu’au 31 décembre 2022. « Notre objectif est de trouver un accord en particulier sur le rythme des enlèvements, qui devrait être fixé à 3 fois par an minimum, et la récupération de nos déchets d’activité (vaccination et dépistage) à un coût négocié », rappelle Pierre-Olivier-Variot, président de l’USPO.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 25/01/2023 à 17:06
    gege
    alerter
    OUF !! je ne suis pas tout seul à " bougonner" et pourtant j'ai de la place pour stocker les " poubelles " .

    Cela me fait penser à la grève des éboueurs à Marseille dont les ordures débordaient par tonnes sur les trottoirs....

    Peut-être verra-t-on un jour des cartons jaunes déborder des pharmacies et de guerre lasse nos syndicats abdiquer en s'excusant devant la force de persuasion du LEEM et autres consorts ,"pollueurs ET non payeurs".

    Alors on vous dit CHERS SYNDICATS ne cédez pas !! on est derrière vous , on résiste et on attendra le temps qu'il faudra mais on ne PAIERA PAS ce service que l'on assume gratuitement pour la population française, on ne paiera pas CE RACKET industriel des détritus .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le mouvement de protestation des médecins nuit-il à l’activité de votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !