Cancer : les patients attendent plus de conseils de leur pharmacien - 04/02/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
04/02/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Cancer : les patients attendent plus de conseils de leur pharmacien

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, le 4 février, La Roche-Posay dévoile les résultats d’un sondage OpinionWay pour La Roche-Posay*.
DR

8 patients sur 10 souffrent d'effets secondaires des traitements (chimiothérapie et radiothérapie) sur la peau, selon un sondage OpinionWay pour La Roche-Posay. Après la perte des cheveux, les patients ressentent d'autres effets qui sont dans l’ordre : les sensations de brûlures, les picotements, la sécheresse, la sensibilité au soleil et les démangeaisons. 6 Français sur 10 estiment que ces effets secondaires sont peu connus et mal pris en compte par les médecins. Enfin, pour 77 % des patientes atteintes d’un cancer du sein, les pharmaciens ne semblent pas toujours en mesure de répondre à toutes leurs questions. Un constat qui encourage la profession à réaliser les entretiens pour patients sous anticancéreux oraux, à se munir d'un rayon oncologie et d'une cabine de confidentialité. D'autant qu’il existe un véritable besoin d’information entre deux traitements (44 %) et sur les soins de support (31 %). 

*Sondage réalisé en septembre 21 sur un échantillon de 1217 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 332 touchés par un cancer.



Audrey Chaussalet

Les dernières réactions

  • 04/02/2022 à 20:45
    Canari59
    alerter
    Voilà notre vrai rôle de professionnel de santé, proche de nos malades, bien plus que les tests...
    Combien de ces malades ont dû se sentir délaissés alors que beaucoup d'entre nous n ont plus le temps, submergés par des tâches qui ne sont pas notre coeur du métier!
  • 07/02/2022 à 12:48
    Marlou95140
    alerter
    Exactement ! Tout est dit
    Je ne reconnaissais plus mon métier ces derniers temps parfois je n'avais plus l'impression de travailler en pharmacie mais en centre de dépistage ! Je n'ai pas fait 6 ans d'études pour passer mes journées à faire ça alors que n'importe qui pourrait le faire

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !