22/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DR

« A la date où je vous parle (20 octobre 2018, NdlR), 15 000 bilans de médication ont été réalisés. Le chiffre n’est pas du tout au rendez-vous de ce que nous avions projeté. C’est préoccupant », a jugé Nicolas Revel, lors du 71e congrès national des pharmaciens organisé les 20 et 21 octobre à Strasbourg (Bas-Rhin) par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’Association de pharmacie rurale (APR) et l’Utip. Le directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM) intervenait alors sur la table ronde « Interpro : du rêve à la réalité ? » La veille, le 19 octobre, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) expliquait au Moniteur des pharmacies que la semaine du 1er octobre, 807 adhésions avaient été enregistrées par l’Assurance maladie contre 572 la semaine précédente et 589 la semaine du 17 septembre.

« Là où je nuance, a cependant tenu à ajouter Nicolas Revel, c’est que je démens formellement avoir menacé de mettre un terme au dispositif lors de la Commission paritaire nationale du 18 octobre. Dans mon esprit, nous sommes encore dans une phase de montée en puissance. Il faut attendre l’été prochain pour voir comment les choses prennent leur place. » 

Le DG de l’UNCAM a alors rappelé qu’il attendait des pharmaciens qu’ils se saisissent de ces nouvelles missions « qui vont dans le sens de l’histoire ». « J’entends qu’il y a des sujets de bon fonctionnement, de réglage, a-t-il concédé, mais très concrètement, les bilans partagés de médication sont des éléments de coordination ».

« Nous sommes embarqués ensemble dans une vision stratégique du métier de pharmacien », a-t-il conclu sur le sujet.
Sur 3 ans, les bilans partagés de médication représentent pour l’Assurance maladie un investissement de 65 millions d’euros.






Les dernières réactions

  • 23/10/2018 à 00:06
    pharmaco2b
    alerter
    on en veut pas de votre usine a gaz mrs de la cnam et des syndicats!!!
  • 23/10/2018 à 00:07
    pharmaco2b
    alerter
    resistenza!!!
  • 23/10/2018 à 00:09
    pharmaco2b
    alerter
    Et oui m nicolas revel ...c est preoccupant!!mais posez vous la question..pourquoi??
  • 23/10/2018 à 00:14
    pharmaco2b
    alerter
    15.000 dossiers au 20 octobre soit moins d un dossier par pharmacie!!on continue m revel ou vous vous faites Hara-kiri!!!
  • 23/10/2018 à 00:16
    pharmaco2b
    alerter
    Mais Nicolas t as meme pas besoin de dementir de vouloir mettre fin au dispositif!!!il est mort-ne ton bebe!!!!
  • 23/10/2018 à 00:17
    pharmaco2b
    alerter
    Condoleances,Nicolas!!!
  • 23/10/2018 à 07:44
    rab74
    alerter
    faudrait surtout expliquer aux médecins qu'on ne leur pique pas leur boulot mais qu'on leur facilite! chez nous c'est blocus et silence, aucune réponse à nos propositions autres que "ce n'est pas la peine", "je m'en occupe MOI"etc etc..on ne peut quand même pas enfermer le patient dans une salle avec ses ordonnances et l'obliger à le faire!
  • 26/10/2018 à 11:07
    BREZHONEG
    alerter
    La Secu se rend compte qu'elle est a l'origine de la gravissime naissance des deserts medicaux,(et du chomage incompressible "a la Francaise"),avec sa maitrise de ceci et sa maitrise de cela.Et elle a une trouille bleue que l'opinion publique en prenne aussi conscience.Donc elle colmate en fabriquant des "medecins de substitution" avec ce qu'elle a sous la main : NOUS!
  • 26/10/2018 à 11:09
    BREZHONEG
    alerter
    Elle nous a donc "embarqué" tout en douceur et en nous payant le moins possible comme bouche trous.
  • 27/10/2018 à 12:17
    wonderphienne
    alerter
    C est une opportunité pour nous pharmaciens de sortir de nos boîtes et de s orienter sur le pharmaciens plutôt clinicien que de l image d épicier qui m énerve. Certes la rémunération est ridicule mais nous devons prouver que nous sommes capables de remplir nos missions à Me. Rovel.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Demande d’informations, masques, conseils… La psychose sur le coronavirus prend-elle de l'ampleur chez vos patients ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK