Bilans de médication : et s’il fallait une prescription médicale ? - 29/04/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
29/04/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Bilans de médication : et s’il fallait une prescription médicale ?

Les bilans partagés de médication sont encore peu connus des médecins. La prescription médicale serait pourtant l’un des leviers permettant de les développer.
Getty Images/iStockphoto

« Sollicitez-nous, nous allons les faire ! », a ainsi interpellé au sujet des bilans partagés de médication Félicia Ferrera, pharmacienne d’officine à Allauch (Bouches-du-Rhône) et présidente de l’URPS Pharmaciens de Provence-Alpes-Côte d’Azur lors d’un colloque médical organisé mercredi 6 avril par la Société française de gériatrie et de gérontologie (SFGG). La pharmacienne a souligné l’intérêt des bilans de médication pour les médecins hospitaliers. « Lorsqu’ils sont faits, cela permet de réduire le temps de préparation d’une conciliation médicamenteuse à l’admission de 48 à 12 heures », estime-t-elle.

Peu d’officinaux refuseraient de s’impliquer devant une prescription médicale ou la demande d’un patient sensibilisé par un médecin, considère Félicia Ferrera. « L’argument du manque de temps n’est plus recevable aujourd’hui. Du temps, nous avons su en trouver pour les tests antigéniques », estime-t-elle, soulignant toutefois que les officines seront davantage opérationnelles dès lors que les logiciels métier auront intégré des fonctionnalités facilitant ces suivis.

Les cartes en main

Autre intervention à l’occasion de ce colloque, celle de Stéphanie Mosnier-Thoumas, pharmacienne à l’unité gériatrique des Hôpitaux universitaires de Bordeaux (Gironde). Elle a présenté le principe d’un entretien reposant sur un jeu de cartes utilisé par un professionnel, qui peut être un pharmacien. Cette technique vise à libérer la parole du patient âgé. L’entretien, d’une vingtaine de minutes, permet de lui faire préciser ses difficultés sur la gestion des traitements et l’alimentation mais aussi au plan de la mobilité, des troubles sensoriels, de la cognition et de sa situation sociale. « Le professionnel de santé peut aller chercher ce que le patient a à dire sur ces différents aspects. Ceci afin de mieux répondre à ses besoins et d’optimiser son traitement. » Ce jeu de 33 cartes est adressé gratuitement au professionnel formé à cette technique par un e-learning de 3 heures (Demande à adresser auprès de l’Omedit Ile-de-France). 



Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 30/04/2022 à 16:14
    TERMINATOR
    alerter
    histoire d'un mort-ne
    dans 6 mois plus personne n'en parlera
    c'est la chronique d'un echec annonce
    idem pour les CPTS etc etc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !