23/07/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

En juin, les baisses du nombre des unités (- 1,21 %, 2,6 millions de boîtes), du nombre d’ordonnances (- 2,91 %) et du nombre d’ordonnances de 5 lignes et plus (- 3,18 %) se sont ralenties par rapport à mai (selon les derniers chiffres communiqués par IQVIA-Pharmastat). Conséquence : le chiffre d’affaires des médicaments remboursables reprend des couleurs (+ 2,01 %), bien aidé, il est vrai, par l’afflux des médicaments très chers mis sur le marché ces derniers mois ; la rémunération du réseau est stable sur ce mois (+ 0,07 %). Sur le premier semestre 2018 comparé au même semestre de l’année précédente, le nombre d’ordonnances délivrées ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 23/07/2018 à 17:40
    BREZHONEG
    alerter
    Bizaremment, personne n'evoque l'impact de la fermeture de centaines de pharmacies depuis 2-3ans....Peut etre que la baisse de l'esperance de vie confirmera qu'il y a des malades privés de medicaments derriere cette baisse du nombre de boites vendues?
  • 24/07/2018 à 06:54
    MAURICE
    alerter
    Devant une rémunération de plus en plus abracadabrantesque, nos syndicats, censés comprendre leurs élucubrations, sont aussi démunis que nous.
    Ce matin, MyStar DoseCoach -0.06% de marge.
  • 24/07/2018 à 10:28
    cf
    alerter
    La perte rémunération est de 12,4 millions d’euros pour l’ensemble du réseau... mais l'autosatisfaction est de rigueur pour l'UPSO....de plus en plus éloigné des réalités rencontrées par les officinaux..La fabrication d'honoraires liées aux nombres de boites, aux nombres de lignes par ordonnances ne peut qu'amener qu' à la baisse des marges, puisque les conditionnements deviennent trimestriels, les médicaments regroupent plusieurs principes actifs, les médecins ont une ROSP sur la baisse de prescription...Quand aux entretiens pharmaceutiques chronophages , ils sont de fait réservés aux seules officines avec du personnel diplômé.... Si la mutation de la profession est basée sur l'officine de plus de 4 millions de C.A. cela marque bien de la part de l'UPSO, une défense de la profession mais très sélective...
  • 01/08/2018 à 03:07
    wonderphienne
    alerter
    Syndicats, conseil, groupements et j en passe. A l arrivée moi je vois rien si ce n est ma phie qui se devalorise et ma Rem aussi. En résumé je demerde quoi...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK