27/08/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Enseignes, Leclerc, pharmacie Félé

Invité de la matinale d’Europe 1, lundi 27 août, pour présenter sa nouvelle offre sur l’électricité, Michel-Edouard Leclerc, P-DG des enseignes E. Leclerc a également évoqué « son prochain chantier », la santé, sur lequel il déclare avoir interpellé Agnès Buzyn, ministre de la Santé. « Nous voulons vendre des autotests et des patchs nicotiniques dans nos parapharmacies. Nous avons des pharmaciens capables de les vendre, a lancé Michel-Edouard Leclerc. C’est incroyable, nous vendons des cigarettes électroniques et nous ne pouvons pas vendre de patchs ». Interrogé par Nikos Alliagas, le président de l’enseigne a cependant pris soin d’omettre que, dans le cadre du Plan national de réduction du tabagisme, plusieurs références de patchs, gommes et pastilles étaient d’ores-et-déjà prises en charge à 65 % en pharmacie.

Par ailleurs, les parapharmacies Leclerc proposent déjà des tests de grossesse, comme le rappelle la campagne de communication mise en place dans les médias, en appui des propos de Michel-Edouard Leclerc. Ce dernier serait-il en train de semer ses petits cailloux quelques semaines avant la publication de deux avis de l’Autorité de la concurrence sur le réseau de distribution et sur la fixation du prix des médicaments ?






Les dernières réactions

  • 28/08/2018 à 07:59
    MAURICE
    alerter
    Face aux pertes de marché liées aux GAFA, c'est logique que Leclerc cherche des sources de croissance, pour compenser.
    Maintenant il est du devoir d’Agnès Buzin de ne pas se faire entraîner par les mercantiles de Bercy et de la grande Distribution.
    J'espère qu'elle a lu l'article du JDD sur les plantes médicinales, et le débat du diplôme d'herboristerie.
    La encore son devoir, est de faire le ménage, et de rapatrier l' herboristerie en pharmacie.
  • 28/08/2018 à 09:54
    BREZHONEG
    alerter
    Comme d'habitude,il veut se faire de la pub gratuite en titillant la où ça fait reagir et citer le nom de ses magasins.Et avec le budget pub qu'il balance dans les medias, pour lui, c'est "bras ouverts" a tout ce qu'il demande aux heures de grande ecoute ! Et pour nous, droit de reponse minuscule.(on fait pas de pub,nous...) .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Depuis le couvre-feu généralisé, constatez-vous un accroissement de la fréquentation avant 18 heures ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK