Autotests Covid-19 remboursés : comment les facturer quand tout n’est pas prêt ? - 03/01/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
03/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Autotests Covid-19 remboursés : comment les facturer quand tout n’est pas prêt ?

Getty Images/iStockphoto

Depuis ce 3 janvier, les personnes cas contact avec un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) se voient remettre « gratuitement » en pharmacie deux autotests antigéniques de dépistage du Covid-19 avec prélèvement nasal, à réaliser à J2 et à J4 après la date du dernier contact avec le cas positif, rapporte le DGS-Urgent n° 2022-01 envoyé le 2 janvier en fin d’après-midi. Mais en pratique, tous les outils ne sont pas disponibles pour le top départ.

Deux justificatifs à présenter

Les personnes bénéficiant de ce dispositif sont les personnes de 12 ans et plus cas contact avec un schéma vaccinal complet (délai de rappel conforme aux exigences du pass sanitaire), ainsi que les enfants de moins de 12 ans quel que soit leur statut vaccinal.

En principe, le pharmacien remet les autotests Covid-19 à la personne cas contact vaccinée ou au tuteur de l'enfant :

- sur présentation de la preuve de son test de dépistage immédiat (J0) réalisé en laboratoire ou en pharmacie avec résultat négatif. Les autotests peuvent être remis lorsque la pharmacie réalise le test antigénique de dépistage immédiatement ;

- et sur présentation d’une attestation sur l’honneur justifiant être personne contact. Le certificat « va être mis à disposition d’ici demain », a précisé Thomas Fatôme, directeur général de l’Assurance maladie, ce 3 janvier dans la matinale de France Info.

Un autotest positif doit être confirmé par un test antigénique ou un test RT-PCR. 

Facturation, mode d’emploi

Les deux autotests sont pris en charge par l’Assurance maladie. Cependant, les pharmaciens sont toujours dans l’attente d’un texte officialisant les tarifs. Aujourd'hui, peut-on facturer ? « Pour moi, oui, puisque le DGS-Urgent présentant les nouvelles doctrines s’applique dès le 3 janvier », précise Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO), qui donne, dans son Point Info du 2 janvier, la marche à suivre.

Le pharmacien facture sur le NIR du patient, en précisant « pharmacien » comme prescripteur, 9 € en code PMR (correspondant à 3,50 € pour le tarif de chaque autotest et 2 € d’honoraire de dispensation, TVA 0 %). Des coefficients s’appliquent dans les Drom : Martinique 1,15 ; Guadeloupe, St Barth et St Martin 1,3 ; Guyane 1,2 ; Réunion 1,2 et Mayotte 1,36.

Lorsque le conditionnement n’est pas adapté à la délivrance de ce schéma, « vous pouvez facturer la quantité de tests du conditionnement dont vous disposez (ex : conditionnement de 3 autotests : 2 € d’honoraire de dispensation + 3,50 € x 3 autotests = 1 code acte à 12,50 €). Une période de transition de quelques jours sera tolérée », indique encore l’USPO.

Par ailleurs, un prix de cession est fixé à 3,40 € par autotest. Toutefois, selon le syndicat, le tarif des autotests vendu pour usage personnel, non remboursés, change aussi. Le prix maximum de vente au public hors prise en charge passe à 4,90 €, au lieu de 5,20 €.



Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !