21/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Alors que 30 000 cas positifs ont été recensés au sein du personnel de l’éducation nationale*, les pharmaciens vont être autorisés à fournir des autotests aux différents personnels de l’éducation nationale dont la liste sera précisée dans ce même arrêté. Les quotas par bénéficiaire (enseignant, assistante maternelle, etc.) seraient de 2 en janvier, 10 en février et 10 en mars et seraient facturés à raison de 3,51 € (HT) l’unité à l’Assurance maladie au moyen d’un code PMR spécifique et contre remise d’un bon de prise en charge. Par exemple, la facture de février par enseignant sera de 3,51 euros x 10 + 2 euros d’honoraire de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 21/01/2022 à 19:52
    pierrick
    alerter
    Et une nouvelle usine à gaz!!!!!
    Et surtout un décret le samedi applicable le lundi......On devrait tous les envoyer chercher leurs autotests directement a la secu
  • 21/01/2022 à 20:37
    mouton1712
    alerter
    À Pierrick
    Oh oui bonne idée ! Tous à la sécu !!
  • 21/01/2022 à 20:44
    Jean64
    alerter
    Complètement d’accord Pierrick! Ce devrait être les établissements scolaires et les CPAM qui délivrent les autotests. Mais devant la démission du service public durant cette épidémie, nous faisons office de fonctionnaires et n’aurons jamais de congés payés ou de retraites comparables aux vrais fonctionnaires.
  • 21/01/2022 à 21:03
    ouf
    alerter
    donc c'est nous qui allons permettre (par cette différence de prix de 1cts ) de répartir les charges entre les différents ministères , encore une nouvelle mission !
  • 22/01/2022 à 16:18
    Dam14
    alerter
    Pourrait-on enfin arrêter de parler de gratuité. A part nos services et notre sourire (qu’on voit mal à travers le masque en ce moment) il n’y a rien de gratuit. La preuve quand nous achetons nous mêmes ces fameux autotests, le bas de page à droite n’affiche pas 0€. Et quand la grande facture dont personne ne veut parler pour le moment (période électorale oblige… on ne parle pas des choses qui fâchent. Tient d’ailleurs, pas de pass pour les meetings politiques… , les masques vous gênent? Pas de pb, on va les enlever…) donc disons les choses prises en charge par la société de manière générale. Je n’ai volontairement pas dit par la sécu car c’est la ligne comptable sur laquelle on s’empresse de mettre les choses quel qu’elles soient (ça passe toujours personne n’y voit rien… et ça permet de faire des coupes derrière arguant d’un trop grand déficit). Bizarrement 50% minimum des économies à réaliser tous les ans sont octroyés aux seuls officinaux qui bizarrement encore sont ceux qui ont le droit à plus de nouvelles missions tous les ans pour lesquelles on pourrait pour le coup parler de GRATUITÉ… au vu des honoraires offerts en face de ces missions tjs plus chronophages les unes que les autres…
  • 22/01/2022 à 22:42
    Pierrick
    alerter
    Mais bien sûr que nous allons distribuer les autotests ou les masques aux enseignants, ils ont fait grève parce que la crise sanitaire était impossible à gérer par les établissements
  • 24/01/2022 à 05:54
    dede17
    alerter
    moi aussi j’en ai marre d’entendre parler de gratuité. En pharmacie RIEN n’est gratuit ! Surtout quand on facture à la sécu moins cher que ce que l’on a acheté. Marre aussi de vendre à perte !
  • 24/01/2022 à 08:33
    Cari
    alerter
    Des le debut ce sont les autotests qui auraient du être distribués aux établissements scolaire et dispache dans les classes puis le corps enseignant aurait du avoir des dotations pendant un temps donné, au bout d'un moment tout ne peut
    Pas être gratuit...
    C'est une aberration de demander aux parents de faire la queue à la pharmacie (lieu potentiellement contaminant) pour obtenir des tests ils viennent avec leurs
    Enfants après 16h30 ou au moment du rush
    18h 19h...


  • 25/01/2022 à 07:00
    Thaïs0903
    alerter
    Bonjour,
    Je trouve que les commentaires sont inadmissible. Messieurs mesdames vous oubliez une chose vous êtes profession libérale à mission de service public. Votre boulot est quand même d’assurer la répartition sur le territoire de l’ensemble des produits de santé public. Non? Et pour vous éviter de subir une concurrence qui amènerait à la fermeture vous n’avez pas le droit s’ouvrir une pharmacie n’importe où ce qui vous permet de pouvoir la revendre à des tarif prohibitif pour assurer votre retraite. Et oui c’est le principe d’une profession libérale. Il ne me semble pas que les retraités pharmaciens soient réellement à plaindre.
    Vous n’êtes pas fonctionnaire soit et bien nationalisons ttes les pharmacies. Comme vous n’arrêtez pas de vous plaindre de votre chiffre d’affaire cela ne devrait pas coûter cher l’Etat. Et vous verrez la joie d’être fonctionnaire dans ce pays où tout le pense que ce sont des feignasses.
  • 25/01/2022 à 09:11
    Canari59
    alerter
    A Thais0903
    Je vous invite à passer 1 semaine en officine avt de juger ce que vous ne connaissez pas ou très mal...
  • 25/01/2022 à 14:03
    Jojo la morphine
    alerter
    Ce que je viens de lire est pitoyable. Il est concevable que vous, comme beaucoup d’autres de nos concitoyens soyez agacés par les nouvelles tâches qui vous incombent. Mais de quoi parlez vous? Votre métier, c’est de vendre des médicaments ou autres, pour en tirer un bénéfice. (Et là, je sens la moutarde vous monter au nez…) car oui, vous n’êtes pas de simples commerçants… Bien que vous en ayez les mêmes préoccupations, les mêmes angoisses irrépressibles: les marges. Pourquoi voulez-vous que les enseignants le fassent à votre place? Depuis deux années ils sont comme vous, ils s’adaptent. Les directeurs d’école sont déjà devenus secrétaires médicales et prescrivent des tests, prévenants les familles à la place de l’assurance maladie, qui elle fait défaut. Les classes sont ouvertes depuis décembre avec des taux de contamination parfois exponentiels chez les jeunes. Les classes sont ouvertes également pour que la vie continue, pour que les pharmaciens qui ont des enfants scolarisés puissent aller travailler. Les classes sont ouvertes mais elles ne sont jamais pleines… car oui, les élèves sont aussi victimes de la Covid et doivent se faire tester. Mais sous prétexte qu’ils sont écoliers, ils ne devraient pas venir à 16h30… mais pas non plus pendant la classe parce que cela voudrait dire que les parents ne sont pas au travail. Ne vous trompez pas d’ennemi, ce ne sont pas les enseignants qui font les protocoles.
    Si vous trouvez qu’une pharmacie est un lieu potentiel de contamination, allez donc passer un moment dans l’école la plus proche, pour voir… vous comprendrez alors peut-être pourquoi les enseignants ont fait grève, et peut-être ferez-vous le lien avec toutes ces personnes qui font la queue devant vos pharmacies pour se faire tester.
  • 26/01/2022 à 17:02
    fflori
    alerter
    Ben voyons

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous des biosimilaires ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !