04/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
autorité de la concurrence, monopole pharmaceutique, ouverture du capital, officine, fonds de pension Fotolia

« La consolidation du modèle officinal et le développement des nouvelles missions du pharmacien acteur de santé (télémédecine, télédiagnostic) nécessitent l'accès à des sources de financement adaptées. C'est pourquoi, à l'instar d'autres pays européens qui l'ont déjà mise en œuvre, l'Autorité considère que la France pourrait explorer la piste d'une ouverture encadrée du capital des officines, tout en garantissant le strict respect de l'indépendance professionnelle du pharmacien », explique l’Autorité de la concurrence (ADLC) qui a présenté ce jeudi 4 avril l’avis relatif au secteur de la distribution du médicament en ville et de la biologie médicale privée.

Pour diversifier les possibilités de financement des pharmacies de manière encadrée, l’autorité propose 4 scénarios :

  • une augmentation du nombre des participations minoritaires de pharmaciens ;
  • une augmentation du nombre de participations majoritaires de pharmaciens ;
  • une ouverture à des investisseurs extérieurs minoritaires ;
  • une ouverture à des investisseurs extérieurs majoritaires.

Selon Isabelle de Silva, présidente de l’ADLC, le dernier scénario est le moins probable. Pour autant, l’autorité propose qu’une telle réforme soit accompagnée « de conditions destinées à préserver la santé publique », à savoir des garanties visant à assurer l’indépendance du pharmacien, un encadrement de la détention des droits de vote et un encadrement des conflits d’intérêt (interdiction à un laboratoire pharmaceutique de détenir des parts dans une officine).






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 04/04/2019 à 18:00
    Domino
    alerter
    Quoiqu’en disent les agences spécialisées et certains comptables, l’officine telle qu’on la connaît n’a plus beaucoup d’avenir. Jeunes pharmacien(ne)s, réfléchissez bien avant de vous installer, attention à la revente et surtout n’acceptez pas d’acheter cher une pharmacie !
  • 04/04/2019 à 20:12
    Prozac pour la profession
    alerter
    On est dans la merde...
  • 05/04/2019 à 06:36
    MAURICE
    alerter
    J'ai toujours entendu la con-con promouvoir l'ouverture du capital, et préconiser la vente chez Leclerc, ouvrir à tout vent de l'Internet.
    Quand vous avez des technocrates, inamovibles, aux commandes du porte-avion de Bercy, il est logique, que des esprits sclérosés, n'ayant jamais évolués depuis l'ENA, bombardent, années après années, de telles inepties. Ces idées remontent à Raymond Barre, Juppé, matinées de Leclerc, emballées par Rothschild.
  • 05/04/2019 à 10:27
    BREZHONEG
    alerter
    Pendant ce temps là, les Suedois sont deja passés par là et en sont revenus: le paracetamol en station service et epicerie, terminé(trop d'hospitalisations pour intox).La vente des apothekes d'etat a des groupes financiers, terminée: la mafia russe etait derriere,et les officines sont maintenant cédées ...a des independants. Mais les sur doués de Bercy ne lisent pas le Suedois....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK