26/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Pixabay

C’est long mais cela peut en valoir la peine. L’Autorité de la concurrence a lancé une consultation publique sur la pharmacie d’officine (vente en ligne, nouvelles missions, publicité, monopole officinal, etc.). Les pharmaciens d’officine ont jusqu’au 18 novembre inclus pour répondre à un questionnaire de 45 minutes environ, rappelle la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dans un courrier envoyé le 26 octobre.
Le syndicat y invite ses adhérents à « répondre à cette enquête pour y défendre les intérêts de la profession. »
Et en profite pour attirer l’attention sur les questions redondantes, « parfois pièges », qui pourraient conduire à se déclarer favorable à la détention du capital des officines par des personnes extérieures à la profession, à la dérégulation de la publicité, à la vente de médicaments en grande surface, etc. 

Pour la FSPF, cela ne fait aucun doute, l’Autorité de la concurrence affiche clairement son positionnement en faveur de la dérégulation de la publicité, de la suppression du monopole officinal, avec pour conséquence la vente des médicaments en GMS et de l’ouverture du capital.
 
Rappelant son point de vue sur différents sujets faisant l’objet de l’enquête de l’Autorité de la concurrence, la FSPF insiste notamment sur les nouvelles missions en précisant que « les services proposés par le pharmacien dans le cadre de ses missions (soins de premier recours, décret « nouvelles missions », activités reconnues et rémunérées par la convention pharmaceutique) contribuent au dynamisme nécessaire au maintien de l’emploi existant et à son développement.  Les pharmaciens d’officine peuvent être rémunérés pour les services non valorisés par l’assurance maladie à condition qu’ils fixent leur prix avec tact et mesure et en informent leurs patients/consommateurs. » 

Quant à la publicité, les pharmacies d’officine « devraient pouvoir recourir aux comparateurs de prix et diffuser leur catalogue de prix sur leur site internet " vitrine " ». Toute adaptation des règles de publicité en faveur des officines « doit être économiquement soutenable par l’ensemble des officines sauf à vouloir favoriser les pharmacies aux moyens importants. Développer la publicité en officine introduit le risque de comparaison avec les pratiques de la grande distribution et à terme, l’ouverture du monopole officinal », poursuit le syndicat.






Les dernières réactions

  • 26/10/2018 à 20:21
    pharmaco2b
    alerter
    flicage!!flicage!!flicage!!Alexandre au secours!!
  • 27/10/2018 à 06:44
    MAURICE
    alerter
    De toute façon 45 minutes de questionnaire, pour une simulation de consultation, c'est beaucoup.
    Leur seul but est de détruire le monopole, afin de pouvoir avoir de grosses pantoufles dans des fonds de pension spécialisés, dirigés par des Énarques issus de Bercy.
    L'intérêt de la population n'est absolument pas une préoccupations de ces technos.
    Voyez le désastre des maisons de retraites au mains d'un capitalisme sans âme.
    Laissons pénétrer les mêmes, et la catastrophe sera inéluctable.
  • 27/10/2018 à 08:48
    Margt
    alerter
    OK AVEC MAURICE....ILS FONT SEMBLANT DE FAIRE DES CONSULTATIONS.....MAIS DANS LEUR TÊTE LES FONDS DE PENSION BRILLENT À L'HORIZON. MORALITÉ: NE PAS SE LAISSER AVEUGLER TENIR BON NE PAS SE LAISSER PLUMER CAR CELA EST BON POUR EUX ET TRÈS MAUVAIS POUR NOUS.RESTONS UNIS ET LIBRES NOUS LES OFFICINAUX.
  • 27/10/2018 à 09:57
    cf
    alerter
    Questionnaire orienté qui ne laisse le choix que de répondre à des questions pour supprimer plus rapidement le monopole..Scandaleux que l'Ordre et les syndicats ne dénoncent pas cette "consultation "... Le silence des agneaux...sans doute
  • 27/10/2018 à 12:39
    BREZHONEG
    alerter
    Il semble que l'on soit bien parti pour un accident industriel: L'offensive de destruction des pharmacies de proximité va passer maintenant par un tentative de tout ouvrir.Mais si au moment où les petites officines sont coulées,les Hypers et leurs galeries marchandes s'ecroulent ( Leclerc,entre autres, est fortement a la baisse) ,le pari de remplacer le reseau de 22 000 par le reseau de 10 000 sera pris a contre pied : on n'aura plus ni l'un ni l'autre.
  • 27/10/2018 à 22:58
    lucien
    alerter
    J'ai fait ce questionnaire, et il est particulièrement malhonnête, il demande de répondre à des questions DANS LE CAS où le capital serait ouvert, la publicité à outrance etc...
  • 28/10/2018 à 11:15
    jpf
    alerter
    L'ouverture du monopole ne toucherait que les 10% d'officines qui détiennent plus de 80% des parts de marché de l'OTC, les officines de proximité étant préservé.
    Sur les 10 dernières années et contrairement à ce qui est généralement affirmé ce sont les plus grosses affaires qui ont vu leur économie se dégrader.
  • 28/10/2018 à 13:24
    pharmaco2b
    alerter
    Flicage!!je ne reponds jamais-par principe-a un questionnaire vous demandant de prime abord d indiquer vos coordonnes professionnelles(no rpps ,no adeli)..ces coordonnees doivent apparaitre a la fin du questionnaire pour le valider!!Si demain on vous annonce que vous avez gagne un magnifique i-phone d une valeur de 999 euros pour la somme de 5 euros (frais de livraisons)...vous ne commencez pas par donner les coordonnees de votre CB!!
  • 28/10/2018 à 13:44
    pharmaco2b
    alerter
    Re-flicage!!ce questionnaire ne serait t il pas pour l autorite de la concurrence d avoir les mails,rpps,adeli des 22500 pharmaciens francais a des fins non avouees!!Comment l ordre et les syndicats ont t ils pu laisser passer une telle arnaque au questionnaire bidon!!!
  • 28/10/2018 à 13:53
    pharmaco2b
    alerter
    chers confreres ne repondez surtout pas a ce questionnaire malsain car meme si vous l avez commence en tapant vos infos personnelles et abandonne..ces infos sont conservees..cf les sites d achat en ligne ou vous etes relances apres avoir abandonner une commande!!!!
  • 29/10/2018 à 14:10
    Pcc1
    alerter
    A quand une consultation sur le nombre d'élus et toute la cour qui va avec et tout leurs avantages,retraite à taux plein au bout de 3 mandats(députés)par exemple....,taux de cotisations sociales et de csg inférieurs au citoyen lamba,train de vie somptuaire ,taux d'emprunt ridicule pour acheter sa permanence qu'ils s'approprient après...et tout ce qu'on ne sait pas ,ah pardon c'est du populisme!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vendez-vous plus de vaccins contre la grippe que l’an dernier ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK