12/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

Afin de développer la vente en ligne de médicaments et de produits de parapharmacie, l’Autorité de la concurrence (ADLC) propose plusieurs mesures dont celle pour les titulaires d’avoir moins de « cyberpharmaciens » et, par conséquent, moins de charges salariales. En effet, l’article L. 5125-15 du Code de la santé publique oblige les titulaires à se faire assister de pharmaciens adjoints dont le nombre varie en fonction du chiffre d’affaires global de l’officine. L’arrêté du 15 mai 2011 impose le recrutement d’un nouvel adjoint pour chaque nouvelle tranche de 1 300 000 euros de chiffre d’affaires global. Pour l’ADLC, « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 12/04/2019 à 16:14
    MAURICE
    alerter
    Décidément ces technocrates sont de plus en plus débiles, et prêts à tout pour détruire l'emploi en France au nom d'une concurrence acharnée.

  • 12/04/2019 à 18:14
    BREZHONEG
    alerter
    Cette diminution des effectifs obligera faire des choix : a reserver la competence prioritairement au Medicament.Et cela aura des consequences: abandon des clients de para pour ne pas voir s'impatienter ceux qui ont une ordo a la main...et qui ressortent pendant qu'on discute cremes peau seche diverses et variées a coté d'eux. Et cette clientele para abandonnée ressortira,elle aussi ,lasse d'entendre le clavier cliqueter interminablement pour repondre au programme Secu+mutuelle qui permet de facturer un doliprane en 10 minutes.
  • 12/04/2019 à 21:03
    pharmago
    alerter
    une question , une seule : Qui sont les pharmaciens , leader de la vente en ligne , en France ................?
    Conflit d'interet evident
  • 12/04/2019 à 21:30
    tnttnt
    alerter
    @BREZHONEG : où as-tu lu qu'il y aurait une diminution des effectifs ? Ces pharmacies pourront avoir plus de préparateurs et moins de pharmaciens puisque le quota de pharmaciens sera abaissé.
  • 12/04/2019 à 23:03
    Morvandiaux
    alerter
    croissance croissance croissance, tu nous tueras
  • 13/04/2019 à 07:29
    rab74
    alerter
    ce qui est valable pour la vente en ligne ne le serait pas pour une pharmacie de même typologie mais "réelle"? une distorsion de plus dans le réseau...la déchirure approche à grands pas, qu'on ne nous parle plus de réseau quand on fait tout pour le planter! y a un sacré gap entre IA et intelligence virtuelle (celle de nos têtes "pensantes")! et là, virtuelle est à prendre dans son sens primaire...
  • 13/04/2019 à 08:14
    jpf
    alerter
    Selon les chiffres fournis par l'ADLC il existe moins de 400 sites qui réalisent une moyenne de chiffre d'affaires en OTC inférieur à 50 000 €, pourquoi alors abaisser le quota puisque de plus c'est le C.A de l'officine qui est pris en compte.
  • 13/04/2019 à 09:28
    Pcc1
    alerter
    Avant d'être bouffés par l'IA on sera détruit par la connerie naturelle !
  • 13/04/2019 à 09:29
    cf
    alerter
    Tout le monde sait que le travail de vente en ligne (et en officine ?!) se fait principalement grâce à des préparateurs (et des magasiniers ) et bientôt de plus en plus par intelligence artificielle et robotique...Mettre 2 ou 3 médicaments dans une boite, c'est pas difficile....Des pharmaciens titulaires et les assistants responsables ne voient souvent jamais une boite de médicament de près....même dans une pharmacie moyenne...On peut rappeler que la présence obligatoire de personnel qualifié ne préjuge pas du travail effectif réalisé....Surveiller la sortie de 1 300 000 euros de médicaments est déjà une impossibilité physique.. (pour une seule personne) ignorée par l'Ordre et les syndicats ,qui veulent rajouter des missions supplémentaires aux pharmaciens !!!!!
  • 13/04/2019 à 11:59
    thoma
    alerter
    et si les pharmacies virtuelles peinent à se développer, ne serait-ce pas à cause (grâce à ! ) l'efficience du réseau de proximité?
  • 13/04/2019 à 12:27
    tnttnt
    alerter
    "Des pharmaciens titulaires et les assistants responsables ne voient souvent jamais une boite de médicament de près" : Je m'étrangle...
    Les 3 personnes qui délivrent le plus d'ordos dans ma pharmacie sont mon associé, une de mes assistantes et moi-même.
    C'est mignon de faire des généralités à 2 balles mais tu n'as rien de concret pour étayer cela donc un peu de respect s'il te plait.
  • 13/04/2019 à 14:03
    posolimited
    alerter
    C'est quoi votre profession cher CF: pharmacien ou gilet jaune qui passe ses journées sur les rond points ? Passer sa vie sans voir le comptoir et ses patients inconcevable !
  • 13/04/2019 à 14:18
    BREZHONEG
    alerter
    Et dans les petites pharmacies (de 1 a 3 personnes),toujours au comptoir, bien obligé ....(a tnttnt: je crois que si j'etais concerné par le nouveau quota, j'investirais plutot dans un robot,pour preparer l'arrive de l' I A et de la cabine de télé medecine).
  • 13/04/2019 à 15:00
    tnttnt
    alerter
    Mais on est tous concerné pour ce nouveau quota BREZHONEG. Puisqu'il s'agirait de ne tenir compte que du CA des médicaments. Donc tu enlèves ton CA de TVA 20%.
    Sinon je suis d'accord avec toi, j'ai réservé une place pour un robot (j'attends d'être sûr de savoir comment fonctionnera la sérialisation) et j'ai prévu une cabine pour la télémédecine :)
  • 15/04/2019 à 08:33
    rab74
    alerter
    oui mais ça, tntt, ça vient d'être retoqué: les pharmacies réelles ne peuvent pas soustraire ce chiffre à leur CA pour le calcul de l'adjoint....2 poids, deux mesures: ça frôle la non constitutionnalité. D'autant que si ça passe, les ML, Carrefour and co auront un billard pas cher devant eux. Que tout cela est bien organisé!
  • 15/04/2019 à 09:20
    tnttnt
    alerter
    Merci pour la précision ; ce n'était pas clair pour moi...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vendez-vous plus de vaccins contre la grippe que l’an dernier ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK