30/03/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener avec Anne-Hélène Collin

600 000 doses du vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca ont été administrées la semaine du 22 mars. « La reprise est au rendez-vous », se satisfait le ministère de la Santé ce 30 mars, après la suspension du vaccin. Au 28 mars, le taux d’utilisation du vaccin AstraZeneca était de 75 %, contre 89 % pour le vaccin Pfizer/BioNTech et 63 % pour celui de Moderna. 800 000 doses d'AstraZeneca sont, selon les chiffres du ministère, « en cours d'écoulement ou de programmation » chez les pharmaciens et médecins de ville. Cette semaine, près de 1,5 million de doses d’AstraZeneca doivent être livrées et réparties entre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 30/03/2021 à 18:50
    smartiz19
    alerter
    Ce serait bien si on nous réservait le vaccin "en une dose" pour nous, mais je sais, je rêve...
    En même temps, c'est une bonne question (je m'interroge) : pour qui sera t-il destiné, celui-ci ? Dans un premier temps ?
    Centre de vaccination / Pharmaciens-Médecins ?
    Quel tranche d'âge ?
    Et moi, qui ait 37 ans, donc moins de 55, et vacciné avec l'AstraZeneca, y aurai-je droit pour pallier à l'interdiction de vacciner les - de 55 ans avec AstraZeneca ?
  • 30/03/2021 à 23:12
    hs
    alerter
    est ce que quelqu'un sait pourquoi il faut une seule injection avec le vaccin Jansen, alors qu'i fait appel à la même technologie ( vecteur viral ) que astrazenica ou Spotnok où il faut 2 injections ?
  • 30/03/2021 à 23:13
    hs
    alerter
    erreur de frappe : je voulais dire spoutnik !
  • 31/03/2021 à 02:21
    smartiz19
    alerter
    Peut-être on t'ils décidé de publier leur résultat un peu trop rapidement, afin de voir si on leur accorderait le bénéfice du doute.

    Après tout, on sait qu' AstraZeneca protège à 75% dès la première injection.
    En cette période de crise, que dis-je, de "guerre", ils ont eu un petit coup de pouce du destin, et pour rattraper leur retard de recherche, développement, et production, en publiant leurs résultats, on a considéré leur résultat comme suffisant.

    Avec le temps nous aurons mieux, mais pour le moment, nous devons nous contenter de ce dont on dispose ...

    PS : simple suggestion/avis, pas forcément le plus éclairé, certes. Mais à cette heure-ci, c'est mon avis personnel.
    Et comme les choses changent vite, tout comme les politiques, je m'octroie le droit dans changer dès demain ;)
  • 31/03/2021 à 10:49
    Czentovich
    alerter
    Pour les jeunes vaccinés initialement par Astra Zeneca il y a une étude en ce moment avec 1ère dose Astra et 2ème dose Pfizer, avec un peu de chance j'aurais le droit également à une deuxième injection avec Pfizer!!

    Jansen a eu une efficacité de 71% avec une dose alors que lors de l'étude sur Astra il y avait 62-70% d'efficacité après deux doses à 4 semaines d'intervalle et non 75% après une dose. Par contre en espaçant la deuxième dose dAstra l'efficacité est meilleure.
  • 31/03/2021 à 12:50
    roller33
    alerter
    @Czentovich

    Le site de l'ANSM regorge d'informations relativement intéressantes dont l'une pourrait particulièrement vous concerner.... ( même si le schéma vaccinal est l'exact opposé au vôtre ! )

    Enquête de pharmacovigilance du vaccin Covid‐19 Vaccine AstraZeneca

    Rapport n°6 : période du 12 mars 2021 au 18 mars 2021
    CRPV d’Amiens ‐ CRPV de Rouen

    V.4 Analyse et expertise des situations particulières

    Durant la période de l’enquête :
     2 cas non graves d’erreur médicamenteuse similaires ont été rapportés : vaccination par AstraZeneca à la deuxième
    injection au lieu de Comirnaty.

    NB : blague à part, ces rapports de pharmacovigilance sont très instructifs sur le suivi et la description des événements hématologiques ( thromboses atypiques, thrombopénies et CIVD ) survenus après injection du vaccin AstraZeneca.
  • 31/03/2021 à 14:04
    petitsilex
    alerter
    Sur Le Figaro 13h 8 millions de doses Johnson et Johnson attendues mi juin en France ? Chercher l erreur ?


  • 31/03/2021 à 14:07
    Czentovich
    alerter
    @roller33 je veux bien un lien car je vois pas le rapport avec ce que j'ai dit...
  • 31/03/2021 à 15:24
    BREZHONEG
    alerter
    A l'instant, un de mes malades me dit avoir été vacciné par son medecin avec Astra Z., ...et d'avoir été totalement paralysé pendant 2 jours, incapable de sortir de son lit......Il semble remis, puisqu"il est venu a pied de chez lui.Je lui ai conseillé d'informer son medecin pour repercussion au Centre de Pharmacovigilance local.
  • 31/03/2021 à 16:30
    roller33
    alerter
    On dirait qu'il y a un problème...
  • 31/03/2021 à 16:42
    roller33
    alerter
    @Czentovich
    Je vous avais mis en copie un extrait du dernier rapport relatant une erreur médicale, heureusement classée dans les cas non graves : 2 personnes ont eu un rappel avec AstraZeneca alors qu'initialement elles avaient reçu le vaccin Pfizer/BioNTech, ce qui laisse pantois....

    Au vu du dernier rapport de pharmacovigilance, le vaccin AstraZeneca ne prend pas le chemin pour être autorisé chez les moins de 55 ans.
    En date du 18 mars, on notait l'importance prise par les troubles de la coagulation, avec 2 décès ( dont celui d'Anthony Rio, l'étudiant en médecine de 24 ans ).

    lien : ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19
  • 31/03/2021 à 16:46
    Czentovich
    alerter
    Ah oui je suis d'accord, c'est justement pour ça qu'il y a une étude pour voir l'efficacité avec une deuxième dose Pfizer(chez les personnes ayant reçu une 1ère injection Astra) pour éviter la deuxième injection avec Astra Zeneca chez les moins de 55ans comme moi et Smartiz
  • 31/03/2021 à 16:57
    roller33
    alerter
    Depuis, un autre décès va s'ajouter aux prochains rapports.

    Ce lundi 29 mars, une femme de 38 ans est décédée à Toulouse des suites d'une thrombose, 14 jours après avoir été vaccinée par le vaccin AstraZeneca.
    La trentenaire n'avait pas d'antécédents particuliers
    Elle avait été hospitalisée à l' hôpital Purpan de Toulouse, après s' être plainte, selon des proches, de céphalées dans les jours suivants l'injection.
    Avant d'être emmenée aux urgences, elle aurait souffert d'une paralysie partielle du visage.
    Une fois au CHU, elle aurait été plongée dans le coma pour permettre la réalisation de 2 opérations afin de retirer des caillots de sang dans le cerveau.
    Cette trentenaire, assistante sociale dans un IME ( institut médico éducatif ) avait été vaccinée mi-mars ( juste avant la suspension ) dans le cadre de la vaccination dans les établissements médico-sociaux.
  • 31/03/2021 à 17:05
    roller33
    alerter
    Rapport n°6 : période du 12 mars 2021 au 18 mars 2021
    CRPV d’Amiens ‐ CRPV de Rouen

    "On note le cas d’un jeune âgé de 20 à 29 ans, pour lequel il n’y a pas d’ATCD a priori, et décédé dans un contexte de rupture de rate et le cas d' un soixantenaire décédé dans un tableau de thromboses multiples et perturbation de l’hémostase inexpliquée.  


     Personne âgée de 20 à 29 ans décédée chez lui à J10 post‐vaccination d’une rupture de rate ; cas discuté au SOC vasculaire
    .
    Personne âgée de 20 à 29 ans, sans ATCD particulier rapporté, qui à  J7 post‐vaccination (lot ABV5300), présente des douleurs abdominales, nausées, vomissements et est retrouvée décédée chez elle à J10 post‐vaccination.
    Autopsie pratiquée à J11 qui objective une rupture de rate avec hémopéritoine cause du décès mais aussi des thromboses massives du tronc porte et de la veine splénique.
    Pas de thrombose cérébrale.
    Attentes de résultats complémentaires.

     Soixantenaire décédé dans un tableau de thromboses multiples et perturbation de l’hémostase inexpliquée (décrit au SOC neurologie).
    Il y a également un cas marquant de thrombopénie associée à des troubles de l’hémostase avec thrombose du sinus évoquant une CIVD chez un homme sexagénaire décrit avec les évènements
    thromboemboliques.

    Dans ces circonstances, il n’est pas possible d’établir un lien physiopathologique avec le vaccin. Néanmoins, dans deux cas,  il  existe des perturbations de l’hémostase associées à des thromboses qui font écho au signal européen et nécessitent une surveillance très attentive en collaboration avec les autorités européennes."
  • 09/04/2021 à 16:09
    Czentovich
    alerter
    @roller33 : on en reparle du schéma vaccinal Astra-Pfizer?
  • 09/04/2021 à 20:09
    roller33
    alerter
    @Czentovich : suivre les ****** !

    4 février 2021

    Lancement de la première étude mondiale sur le vaccin à dose alternative COVID-19 au Royaume-Uni

    L'étude comportera initialement 8 bras différents testant 8 combinaisons différentes, mais d'autres produits pourront être ajoutés. Les 8 bras comprennent:

    2 doses du vaccin Oxford / AstraZeneca à 28 jours d'intervalle
    2 doses du vaccin Oxford / AstraZeneca à 12 semaines d'intervalle - en tant que groupe témoin
    2 doses du vaccin Pfizer / BioNTech à 28 jours d'intervalle
    2 doses du vaccin Pfizer / BioNTech à 12 semaines d'intervalle - en tant que groupe témoin

    le vaccin Oxford / AstraZeneca pour la première dose, suivi du vaccin Pfizer / BioNTech pour la seconde, à 28 jours d'intervalle

    le vaccin Oxford / AstraZeneca pour la première dose, suivi du vaccin Pfizer / BioNTech pour la seconde, à 12 semaines d'intervalle *****

    le vaccin Pfizer / BioNTech pour la première dose, suivi du vaccin Oxford / AstraZeneca pour la seconde, à 28 jours d'intervalle

    le vaccin Pfizer / BioNTech pour la première dose, suivi du vaccin Oxford / AstraZeneca pour la seconde, à 12 semaines d'intervalle

    Plus de 800 patients devraient participer à l'étude, appelée étude COVID-19 Heterologous Prime Boost ou `` Com-Cov '', sur 8 sites différents à travers l'Angleterre - y compris à Londres, Birmingham et Liverpool.

    L'étude de 13 mois surveillera l'impact des différents schémas posologiques sur les réponses immunitaires des patients, qui peuvent être plus ou moins élevées qu'avec le même schéma posologique.
    Les premiers résultats devraient être publiés cet été. *******

    L'étude est menée par le National Immunization Schedule Evaluation Consortium ( NISEC ) dans 8 sites soutenus par le National Institute for Health Research ( NIHR )
  • 10/04/2021 à 09:37
    Czentovich
    alerter
    OK
    A part faire des copier/coller tu sais faire autre chose?
  • 10/04/2021 à 09:57
    roller33
    alerter
    @Czentovich

    Ben oui, réussir à me faire vacciner avec Pfizer/BioNtech dès début février alors que j'ai moins de 50ans et aucune comorbidité...

    Cela s'appelle avoir de l' intuition et faire preuve de débrouillardise ( j'ai fais en sorte d'être inscrite sur liste complémentaire puis j'ai hérité d'une 1ère dose suite à un désistement, 2ème dose reçue au bout de 21 jours et depuis tout va bien, merci ).

    Bonne chance pour la suite !
  • 10/04/2021 à 10:04
    roller33
    alerter
    oups ! je voulais écrire "j'ai fait"... encore une fois j'ai dégainé très vite et là c'était hasardeux !
  • 10/04/2021 à 10:07
    Czentovich
    alerter
    Encore une fois c'est pas le sujet mais bon c'est pas grave!!

    La question était : "j'ai moins de 55 ans et j'ai eu Astra, quelle sera ma deuxième dose?"

    Tous mes confrères/amis ont eu Pfizer en janvier, pas la peine de faire preuve d'intuition ni de débrouillardise. Je venais d'avoir le vaccin de la grippe à ce moment là sinon j'aurais été vacciné avant vous.
  • 10/04/2021 à 10:36
    roller33
    alerter
    Que c'est triste, avoir plus de 50 ans ( pour être éligible à la vaccination dès le mois de janvier ) et moins de 55 ans et s'être fait vacciner contre la grippe l'année où il n'y avait aucun risque de la contracter ( plexiglas, port du masque obligatoire , friction des mains au GHA, hémisphère sud non touché : dans les zones tempérées de l'hémisphère sud, la saison grippale est restée faible ou inférieure à la normale. Malgré la poursuite ou même l'augmentation des tests de dépistage de la grippe dans certains pays de l'hémisphère sud, très peu de détections de grippe ont été signalées ).

    Décidément, il y en a qui ont la scoumoune !

    Et pour la suite, wait and see...
  • 10/04/2021 à 10:40
    Czentovich
    alerter
    Si vous je comprends bien vous avez conseillé à vos patients de ne pas se faire vacciner contre la grippe et vous conseillez à vos patients de ne pas faire Astra?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK