Application des nouveaux honoraires de dispensation : réponses aux questions que vous vous posez - 04/01/2019 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
04/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Application des nouveaux honoraires de dispensation : réponses aux questions que vous vous posez

lumière, ampoule, pelote, eureka, solution, réponse, question Stauke - Fotolia

L’introduction de trois nouveaux honoraires de dispensation à compter du 1er janvier 2019 ne va pas manquer de susciter des questionnements quant à leur facturation à l’Assurance maladie. Tant que l’homéopathie est remboursée, les honoraires de dispensation s’appliquent. En revanche, ils ne s’appliquent pas pour l’exécution de toute ordonnance prescrivant exclusivement des dispositifs médicaux inscrits sur la liste des produits et prestations (LPP) remboursables par l’Assurance maladie. Mais si l’ordonnance comporte, en plus d’un dispositif médical, un médicament remboursable, bingo ! Les nouveaux honoraires de dispensation peuvent être facturés conformément aux dispositions conventionnelles de l’avenant n°11.

Il y a un principe de base : les honoraires de dispensation sont intégrés dès lors que l’ordonnance contient au moins un médicament remboursable. De fait, si l’ordonnance contient uniquement un ou plusieurs médicaments non remboursables, le pharmacien se verra infliger un indu de la part de la Sécurité sociale s’il facture abusivement des honoraires de dispensation.

Enfin, quand l’ordonnance contient, par exemple, trois médicaments spécifiques, les honoraires de dispensation correspondants ne sont pas cumulables entre deux ; ils ne peuvent donc s’appliquer trois fois.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 05/01/2019 à 07:12
    MAURICE
    alerter
    La CPAM va se régaler pour tout contester.
  • 10/01/2019 à 08:19
    SJ
    alerter
    Les nouveaux honoraires de médicament spécifique ne s'appliquent que s'il y a dispensation d'une ordonnance, ce qui est absurde dans le cas de la contraception d'urgence puisque dans 90% des cas c'est une "consultation" pharmaceutique sans facturation à l'Assurance maladie. Les seuls cas où l'honoraire va s'appliquer c'est la délivrance gratuite à une mineure et la dispensation sur une prescription médicale. On est encore loin de la reconnaissance du travail du pharmacien !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !