01/10/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener

L’article 43 de l’avant-projet du projet de loi de financement de la Sécurité sociale  (PLFSS) pour 2020, que Le Moniteur des pharmacies s’est procuré, est notamment consacré à la prescription des antibiotiques et à la réalisation des TROD par les pharmaciens. Le texte introduit également un nouvel article dans le Code de la santé publique instaurant une pénalité financière pour les laboratoires qui exploitent un médicament « dont les forme, dosage ou présentation ne sont pas adaptés aux conditions de prescription ou d’utilisation thérapeutique » ou « ne présentent pas une efficience suffisante pour les dépenses d’assurance maladie, le cas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 01/10/2019 à 20:11
    Jarod
    alerter
    On attend le selexid notamment !!!
  • 02/10/2019 à 05:30
    Solu
    alerter
    Encore une contrainte financière aux laboratoires ... quand on s’apercevra ( trop tard !) que le marché français du médicament n’est plus indispensable ( par manque d’attractivité comparativement aux pays émergents ) à la vie de ces sociétés transnationales, et qu’ils auront choisi d’arrêter de l’alimenter ... nos pénuries auront-elles diminué ?!!!
  • 02/10/2019 à 07:30
    rab74
    alerter
    sans dec! pour ce que j'en vois, les conditionnements antibio les plus courants sont adaptés, ce sont les posos prescrites qui sont fantaisistes: amox 2 avant intervention (dentistes), 4/j pendant 4 jours,2/j pendant 8j, pyostacine 6/j pendant 4j ete etc...et le suivi des patients aléatoire "j'ai arrêté au bout de 2j, ça me dégoutait", "ça allait mieux j'ai arrêté" malgré les recommandations au comptoir. mais c'est une hypocrisie de plus pour nous imposer dans 1 an ou 2 la délivrance au comprimé. déjà, imposer les TROD en cabinet avant toute prescription AB, et TROD bien fait, pas juste en frottant un intérieur de joue comme relaté trop souvent par les patients, qui se retrouvent avec une gorge couverte de points blancs, des ganglions et de la fièvre avec une fin de non recevoir pour des antibios...
  • 02/10/2019 à 10:05
    BREZHONEG
    alerter
    Cette menace de penalités, ça ne correspond a rien de serieux pour les labos,heureusement : avant d'etre sur notre comptoir, il y a les essais cliniques, puis l'attribution de l'AMM, premiere occasion de discuter sur les dosages et la durée du traitement.Puis la demande du remboursement secu,où on peut encore revoir. le conditionnement pour arriver a un accord CESP-SECU-LABOs.Mais il faut bien nourrir un peu les medias sur ce sujet,n'est ce pas.
  • 02/10/2019 à 12:38
    pcc1
    alerter
    D'accord avec rab 74,ce sont les prescripteurs responsables de posologies fantaisistes et hors recommandations d'ou le gâchis.
  • 02/10/2019 à 13:48
    tnttnt
    alerter
    Mais pourquoi ils ne demandent pas des boites de 1 cp aux labos ? On compléterait toujours pile poil
  • 02/10/2019 à 14:26
    Bonjour à tous
    alerter
    "Encore une contrainte financières aux laboratoires". Les voilà acculés aux premières places des marchés boursiers, obligés de redistribuer à leurs actionnaires 90% de leurs monstrueux bénéfices, 1000 milliards en 20 ans pour le bien des patients.
  • 02/10/2019 à 18:42
    BREZHONEG
    alerter
    Apparemment, ce n'est pas avec leurs filiales francaises qu'ils font ces benefices.Cest avec leur filiale import export,qui profite des bas prix francais pour revendre plutot sur le marché europeen à des prix plus élevés ce qui est passé par leur "labo" francais (labo sans unité de production en france,bien evidemment),Et nous, nous voyons sur nos bons de livraison " manquant par rationnement du producteur".
  • 02/10/2019 à 18:44
    BREZHONEG
    alerter
    C'est un dommage collateral des decisions pures et dures des fonctionnaires francais.
  • 02/10/2019 à 21:27
    Bonjour à tous
    alerter
    Collatéral? Entre les garanties publiques (fonctionnaires) et les bénéfices privés (actionnaires), où donc est le contrat social ?
  • 03/10/2019 à 16:15
    BREZHONEG
    alerter
    Definition de dommage collateral : inconvenient resultant pour les civils d'actions decidées par l'autorité militaire.(qui generalement n'agit pas dans le cadre d"un contrat social)
  • 03/10/2019 à 16:29
    Sidonie
    alerter
    Pas grave, ils les exploiterons ailleurs, et ne seront plus disponibles sur le marché Français.
    Toujours punir, c'est la devise Française.
  • 03/10/2019 à 17:00
    Bonjour à tous
    alerter
    Ainsi selon vous, ce sont les sanctions qui nuiraient à la santé publique tandis que les stratégies financières des labos (spéculation, chantage, etc. ) devraient au contraire être encouragées voire récompensées. Ok
  • 03/10/2019 à 17:42
    BREZHONEG
    alerter
    Les sanctions, il n'y en a pas encore eu.Ce sont les prix trop bas qui nuisent a la sante publique Et la speculation, elle vient du fait que le prix des medicaments francais a été abaissé au plus bas niveau d'Europe de l'Ouest. Ils sont donc plutot vendus au plus haut niveau de prix ,ailleurs.De meme qu'un ingenieur va en expatriation parce qu'il y gagne plus,ou un fonctionnaire -speculateur?- va dans les DOM-TOM
  • 04/10/2019 à 07:22
    Bonjour à tous
    alerter
    Synonyme Spéculateurs: Boursicoteurs
    C'est encore eux qui en parlent le mieux:
    ‘We’re in Business of Shareholder Profit, Not Helping The Sick’
  • 06/10/2019 à 21:55
    Bénédicte Luquet, Pharmacien (autre)
    alerter
    Allez . Encore les médecins qui échappent aux sanctions et la faite aux labos. C’est tellement plus facile de toujours taper sur les mêmes. Combien d’antiobios sont prescrits n’importe comment et sans TROD pour un simple mal de gorge. Grrrrrr

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Encourageriez-vous vos propres enfants, et les jeunes en général, à « faire pharma » ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK