Alpes-Maritimes : une annexe de pharmacie va ouvrir ses portes - 05/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
05/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Alpes-Maritimes : une annexe de pharmacie va ouvrir ses portes

Getty Images/iStockphoto

La tempête Alex avait ravagé en octobre 2020 une partie du département des Alpes-Maritimes, privant de pharmacie les habitants de la commune de Tende située dans la vallée de la Roya (arrière-pays niçois). Une pharmacie qui n’avait pas rouvert depuis cette catastrophe. La décision est toute récente mais l’agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) a obtenu de l’Etat, la possibilité d’ouvrir une « annexe de pharmacie ». Une disposition prévue par l’article 95 de la loi d’accélération et simplification de l’action publique (dite loi ASAP) du 7 décembre 2020 pour lutter contre les déserts pharmaceutiques et pour ne pas compromettre l’approvisionnement en médicaments d’une population d’une commune qui a perdu son unique pharmacie (ou lorsqu’elle est menacée de disparition).

Le directeur général de l’ARS peut autoriser l’organisation de la dispensation de médicaments par un pharmacien, à partir d’une officine d’une commune limitrophe ou la plus proche. Autrement dit, une seule licence de pharmacie permet l’activité dans deux lieux différents. Si cette petite révolution dans le monde officinal est en cours d’expérimentation en Paca, en Corse et dans le Massif Central, le projet d’annexe à Tende est, lui, financé pour deux ans par l’ARS dans le cadre de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018 sur les expérimentations innovantes en santé.

Cela a été définitivement acté le 2 mai : l’annexe sera rattachée à la pharmacie de Breil-sur-Roya qui est l’officine la plus proche de Tende (à environ 20 km). Il reste à lancer les recherches pour trouver un pharmacien diplômé, locataire des lieux, qui en aura la responsabilité et qui en assurera l’exploitation. « Le financement de l’ARS, qui peut être reconduit au-delà des deux ans, sera débloqué dès que l’on aura trouvé un pharmacien pour ce poste », signale Cyril Colombani, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) des Alpes-Maritimes. Ce qui risque de prendre du temps, ce n’est pas de trouver un diplômé, seulement locataire des lieux, pour gérer l’annexe, mais bien de trouver un repreneur, qui deviendra propriétaire de cette pharmacie. Raison pour laquelle le financement de l’ARS pourrait courir au-delà de 2 ans.



François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !