15/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Laurent Lefort

« Quand j’ai parlé des effets secondaires du Levothyrox fin août, les trois personnes de l’équipe de vente ont rigolé ! », « Je souhaiterais pouvoir interpeller le pharmacien moi-même mais parfois il y a barrage par les préparatrices(teurs) », « Les questions sont parfois dénigrées et la réponse ainsi que l’attitude non appropriées », « J’arrive à m’exprimer mais le pharmacien n’en tient pas compte, il estime que je ne comprends rien à ma santé », « Impossible de faire comprendre qu’un générique n’est pas équivalent au princeps et vice versa à cause des excipients auxquels il m’arrive d’être allergique ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 15/01/2018 à 18:30
    Jarod
    alerter
    oui on devrait agir entièrement dans ce sens mais est ce qu'ils se rendent compte qu'au comptoir ça devriendrait ingérable !
    On ne peut pas développer la partie prévention, faire un plan de prise à tout le monde, expliquer tous les EI des médicaments en 4 sec comme ça.
    ce système là ça reviedrait à créer les entretiens pharmaceutiques en modèle élargi pour tous.
    Vu le fonctionnement de l'officine aujourd'hui ce n'est pas possible. ce modèle là ça reviendrait à faire une complémentarité parfaite au médecin G . Alors oui sauf que eux
    1- il y a un rdv
    2 ils voient 4-5 patients par heure
    3- ils ont un cabinet.
    Moi je suis pour faire évoluer la profession vers la partie conseils et prévention et progressivement diminuer la part médicaments ce qui d'ailleurs est en train de se faire avec la baisse de prix massive mais donnez nous les moyens et les lignes ! Parce que ni les entretiens pharma ni l'ETP n'arrivent à s'implanter totalement en officine alors qu'elle devrait. Au CHU l'ETP marche très bien !!!
    Mais pour ça tous les acteurs doivent se mettre sur la même longueur d'onde ! Fac, officine et conseil de l'Ordre.
  • 15/01/2018 à 20:16
    ZIDOU
    alerter
    je propose que tous,nous faisions notre 3° cycle,que nous soyons au top de notre super métier en relation étroite avec les labos qui,en tant que confrères devraient tenir au courant la chaine terminale du médicament.

    etre au fait de notre métier ,savoir rassurer ou au contraire prévenir les malades.

    enfin etre reconnu par tous ,au lieu d'etre dénigrés par certains.....

    alors on pourrait travailler sereinement;le garant du médicament c'est le pharmacien.çà sert à çà les études de pharmacie.reveillons-nous!
  • 15/01/2018 à 23:31
    brucine
    alerter
    Foutaises...

    Dans quand même beaucoup de points du territoire, le pharmacien est obligé de s'adapter et ses études ne lui servent pas à grand-chose s'il ne trouve pas un jargon, je schématise de manière un peu polémique, du style "anges de la télé-réalité" qui est le seul idiome que ses interlocuteurs "comprendront".

    Et en effet, même si ce n'est finalement pas risible, les millions de gens qui sont "allergiques" au Lévothyrox ou à tous les excipients quand bien même ils n'en connaissent à peine que le mot, parfois, il y en a marre, et en tout cas cela va à l'encontre de la médecine par la preuve scientifique telle qu'elle nous a en principe été enseignée et sans laquelle tout un chacun peut soutenir que la terre est carrée ou que la bidulo-thérapie (remplacez "bidulo" par "homéo", "irido" ou ce que vous voulez) a jamais guéri quiconque.
  • 16/01/2018 à 12:47
    BREZHONEG
    alerter
    Quand le levo thyrox sera a formule unique europeenne, on verra si les autres pays,notamment nordiques,ont le meme psychodrame.
  • 17/01/2018 à 00:03
    Gronaz
    alerter
    BREZHONEG : excellente remarque, j ai bien hâte de voir ce qui va se passer au niveau européen. En tout état de cause on peut estimée que le drame qui s est joué en France n a alerté ni l agence européenne du médicament ni les instances régulatrice des autres pays européen vu qu'ils vont switcher aussi sous peu !
    Brucine : pas d accord avec la dernière phrase de votre propos, je suis d accord avec la nécessité d être un peu cartésien mais vous êtes trop intelligente pour occulter l effet placebo dans le processus de guérison (d une part) et les effets positif de l homéopathie par exemple sur les terreurs nocturnes du nourrisson (d autre part).

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK