22/02/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Faire-part, naissance, CAVP Pixabay

Présenté en avant-première le 24 janvier dernier, le fonds professionnel spécialisé « InterPharmaciens » a été lancé officiellement par la Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP), jeudi 21 février dans ses locaux parisiens. Cet événement, qui fera date dans l’histoire de la pharmacie et de la solidarité intergénérationnelle, s’est déroulé en présence de ses administrateurs, des représentants d’institutions partenaires, notamment la Cerp Rhin Rhône Méditerranée (CRRM) et de David Alapini, président du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens Nord - Pas-de-Calais, responsable du groupe de travail à l’Ordre chargé de dresser un état des lieux du financement de l’installation du jeune pharmacien. Ce sont ces deux partenaires qui ont porté en germes ce fonds, créé par la CAVP pour contribuer au financement de l’installation des jeunes pharmaciens, officinaux et biologistes. 

Un trousseau de naissance de 20 millions d’euros
A l’occasion de ce lancement, Monique Durand, présidente de la CAVP, leur a, comme il se doit, rendu hommage et a adressé un vif remerciement à Jean Genge, P-DG de CRRM, qui avait conduit la préparation du projet d’un tels fonds depuis mi-2016, d’abord avec une banque d’affaires puis avec Esfin Gestion, filiale du groupe Crédit Coopératif. « En février 2018, la CRRM a confié à la CAVP un bébé arrivé pratiquement à maturité et nous sommes arrivés pour son accouchement », tient-elle à préciser.

A sa naissance, le bébé se porte déjà bien : ce fonds pèse 20 M€ (dotation de la CAVP de 19,5 M€ pris sur les capacités d’investissement à long terme de son régime de capitalisation + 0,5 M€ provenant d’Esfin gestion qui gèrera en totale indépendance ce fonds). Cette société a l’habitude d’analyser des crédits et de gérer le risque emprunteur : chaque année, elle engage 20 à 30 M€ pour financer 200 à 250 projets d’investissement d’entrepreneurs.
Cette aide sous la forme d’un complément d’apport personnel du primo-accédant (sans limite d’âge) présente les caractéristiques d’une jeune pousse prometteuse : montant prêté par dossier jusqu’à 500 k€, représentant jusqu’à 75 % de l’apport global, financement sur 15 ans, franchise en capital comprise entre 10 et 14 ans, intervention sous forme de prêt obligataire au taux annuel de 2 %, pas de frais de dossier, aucune garantie demandée.  

Edmond Donat, chargé d’affaires chez Esfin Gestion et destinataire des projets et demandes de financement de quasi fonds propres (Tél. : 01 55 23 07 07 ou 06 68 77 91 34 ; courriel : edmond.donat@esfingestion.fr) a précisé qu’il n’y a pas de quota ou de répartition prévue dans le financement des primo-installants en officine et biologie. Toutefois, l’officine pourrait être le principal bénéficiaire de ces 20 M€. En effet, « les pharmaciens biologistes qui s’installent jeunes et notamment avant l’âge de 35 ans ne sont qu’au nombre d’un ou deux par an et par région », indique David Alapini.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 22/02/2019 à 21:50
    LAP
    alerter
    SUPER!!!! On est contents de participer sans aucune concertation mais nous avons l'habitude de telles pratiques......
    dotation de la CAVP de 19,5 M€ pris sur les capacités d’investissement à long terme de son régime de capitalisation = une paille quoi!
  • 23/02/2019 à 10:37
    Thierry Desruelles, Pharmacien titulaire
    alerter
    par rapport à des capitaux de l'ordre de 8 milliard d'euros, c'est effectivement une paille...quant à la concertation, elle a eu lieu depuis 2 ans avec l'ordre,les syndicats et les multiples intervenants de la profession. ce sera géré par un fonds spécialisé indépendant pour le compte de la caisse . l'objectif n'est pas de jeter de l'argent mais de contribuer au renouveau de la profession tout en préservant les capitaux investis .
    je suis administrateur de la CAVP et comme pharmacien, préoccupé au même titre que tous mes confrères de la bonne gestion des capitaux que nous lui confions. si c'était hasardeux , nous n'irions pas dans cette direction !
  • 25/02/2019 à 15:24
    BREZHONEG
    alerter
    Il ne reste plus qu'a empecher les banques et les comptables de "flinguer" les petites boites,comme ils le font depuis 10 ans.....alors que 10 ans apres, elles sont toujours là!
  • 26/02/2019 à 18:45

    alerter
    Bravo la CAVP cela semble un excellent dispositif sui permet l installation des pharmaciens en preservant leur dépendance !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?



Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK