04/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Fabienne Colin

Depuis la fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 m2, les titulaires concernés s’adaptent, tout en étant dubitatifs. « C’est compliqué. En chef d’entreprise, il faut réagir vite », résume Laurence Galler, titulaire de la pharmacie du centre Lillenium à Lille (Nord), ouverte là mi-novembre, en plein deuxième confinement, et qui a désormais réduit son amplitude horaire de 10h à 18h. « Il y a des aberrations. Est-ce normal que nous n’ayons accès aux boutiques alimentaires, qui restent pourtant ouvertes, qu’en passant par Uber Eats ? Même les salariés du centre n’ont pas le droit de circuler dans le centre », s’indigne-t-elle. Au centre Beaulieu dans un quartier de Nantes ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 04/02/2021 à 18:39
    phil83
    alerter
    Je comprends la détresse des confrères mais il faut se poser la question de la nécessité d’une officine dans de tels centres. La vocation de proximité de l’officine est indéniable et nous voyons bien avec cette crise le rôle que la pharmacie de proximité joue. Ces confrères qui ont transféré ne se sont pas posé la question de l’impact qu’aurait de tels transfert sur l’économie des pharmacies de quartier dans leur zone. Tout ceci nous prouve que la pharmacie n est pas un commerce lambda mais bien un lieu de santé.
  • 05/02/2021 à 05:44
    Sidonie
    alerter
    On ne peut pas gagner à tous les coups. La pharmacie est par nature un commerce de proximité. Or nous ne sommes pas dans le cadre d'une pharmacie, mais d'une parapharmacie au petit rayon pharmaceutique.
  • 05/02/2021 à 09:33
    ouf
    alerter
    « Il y a une distorsion de la concurrence », !!!!!!!!
    quand les méga galeries sont ouvertes leurs mega pharmacies peuvent jouer a jeux égal avec les petites pharmacies de quartier !
  • 05/02/2021 à 09:47
    Nicolas 34
    alerter
    Combien de pharmacies de quartier ont fermé pour distorsion de concurrence a cause des pharmacies de centres commerciaux privant ainsi certains habitants de pharmacies de proximité ?
  • 05/02/2021 à 10:25
    BREZHONEG
    alerter
    Il serait temps que le probleme des pharmacies "obéses",car c'est un probleme, fasse l'objet d'une reglementation de limitation specifique de C.A,pour pour faire revenir de l' activité vers les pharmacies desservant le lieu où sont domiciliés les clients " de passage"Ces patients sont comptabilisés 2 fois dans le maillage.
  • 05/02/2021 à 13:35
    Mustapha Halitim, Pharmacien adjoint
    alerter
    Bonjour
    La pharmacie d'officine est un espace de santé.
    Pas un Commerce !
    Se ne sont pas des clients que l'on reçoit mais des patients.
    C'est comme cela que l'on doit conciderer notre métier.
    Je me trompe peut-être !
  • 06/02/2021 à 10:56
    idiotduvillage
    alerter
    Dans ces officines de centres commerciaux moins de 50% de la fréquentation sont des porteurs d'ordonnance (25% pour les pharmacies low cost style Lafayette) alors que la moyenne nationale est de 70%.
    Ces 70% de porteurs d'ordonnances apportent plus de 90% du C.A total du réseau.
    La crise sanitaire a montré que les officines de proximité qui avaient le mieux résisté et progressé économiquement étaient celles où 90% de la fréquentation étaient des porteurs d'ordonnance.
    Les pharmacies de proximité qui bossent comme des professionnelles de santé n'ont strictement rien à craindre des pharmacies de centres commerciaux.
  • 06/02/2021 à 16:25
    BREZHONEG
    alerter
    Oui ,c'est des centres commerciaux eux memes que les pharmacies de proximité ont tout a craindre .,Car l'attractivité ne vient pas de la pharmacie,elle vient du fait que l'on est venu au centre pour l'alimentaire,le carburant a prix coutant (merci pour les stations services ) ou autre chose , et donc, pendant qu'on y est......on passe aussi a la phie,pour son ordo. Et donc 50% du C.A d'une pharmacie qui fait---pardon, dont la galerie marchande lui fait faire---- 15 millions d'euros de CA, ca fait quand meme 7.5 millions rien qu'en porteurs d'ordonnances.....qui passaient par là, à 10km de chez eux.... et de leur autre officine.
  • 06/02/2021 à 23:04
    lilipharma
    alerter
    Bravo à tous pour toutes ces réponses tellement justes !!! On va qd même pas pleurer pour ceux qui n'ont rien à faire des plus petits depuis des lustres ! Et qui on contribué et contribue encore à la baisse du CA voir de la fermeture de certaines officines !!!
  • 08/02/2021 à 11:52
    drlouzou
    alerter
    Même pas une larme pour ces épiceries
  • 08/02/2021 à 13:42
    MDR
    alerter
    Au vu de ce clivage entre officines maigres voire rachitiques, et obèses , je serais curieux de connaitre la position de notre Ordre Professionnel...qui a quand même , bon gré ,malgré , laissé cette situation s'installer , croître et embellir....
  • 08/02/2021 à 16:38
    drlouzou
    alerter
    Pour répondre à MDR la position de l’Ordre est corporatiste , et que vous soyez puissant ou misérable les jugements de cours vous serons Blanc ou Noir . Ce n’est pas de moi , mais de Monsieur Jean de la Fontaine . 250 années plus tard , cela n’a pas pris une ride ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK