Pharmacie écoresponsable : des pistes pour avancer - 02/02/2021 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
02/02/2021 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pharmacie écoresponsable : des pistes pour avancer

qualité, officine, pharmacie, écoresponsable, guide, écologique, environnement, électricité Thurtell/iStock

L’association Pharma Système Qualité (PHSQ) a présenté ce mardi 2 février lors d’un colloque en ligne son guide pour une officine écoresponsable. Ce document est mis à disposition de ses 2 700 pharmacies adhérentes, engagées dans la démarche qualité de manière autonome ou par le biais de 17 groupements et enseignes partenaires.

Ce guide aborde dix thématiques classées en trois chapitres : organisation interne de l’officine (consommables et équipement, consommation en eau et en énergie, logistique fournisseurs, etc.), relations avec les clients (référencement des produits, communication et sensibilisation du public) et gestion des déchets.

« Les pharmaciens n’en sont pas au niveau zéro du comportement écoresponsable. Mais ils ont à prendre ce chemin de manière plus informée et affirmée, comme professionnel de santé et comme citoyen », estime Laëtitia Hénin-Hible, présidente de PHSQ.

Selon une enquête de cet organisme, 75 % des pharmaciens se disent très sensibles aux enjeux environnementaux. Mais seulement la moitié de l’échantillon considère que son activité a un impact sur l’environnement.

Lors de ce colloque, différents aspects d’une démarche écoresponsable ont été évoqués par différents intervenants experts :

Collecte des médicaments non utilisés (MNU)

Près de 15 000 tonnes de déchets issus des médicaments sont collectés chaque année, dont 10 700 tonnes proviennent des blisters de médicaments. « Ils devraient être les seuls déchets que nous récupérons puisque les emballages doivent rejoindre les bacs à couvercle jaune », rappelle Laurent Wilmout, représentant l’éco-organisme Cyclamed.

Collecte des déchets d’activités de soins à risque infectieux (DASRI)

Les officines sont engagées dans la collecte des DASRI. Un nouveau circuit d’élimination pourrait se mettre en place, consistant à récupérer les capteurs usagés contenus dans les dispositifs de surveillance du glucose par mesure dans le liquide interstitiel. « Ces capteurs comportent des composants électroniques. Près de 750 000 sont éliminés chaque année », pointe Jean-François Thébaut, vice-président de la Fédération française des diabétiques (FFD). Pour le moment, le laboratoire Abbott assure lui-même l'élimination du capteur de son dispositif FreeStyle Libre. Si cela devenait nécessaire, « les pharmacies pourraient mettre à disposition des patients une enveloppe spécifique pour une élimination deux fois par an par exemple », propose le représentant de la FFD.

Gestion des emballages

Une enquête de PHSQ menée auprès de 70 officines évalue à près de 3 000 le nombre de cartons qui transitent tous les ans dans une pharmacie. De plus, indique Laëtitia Hénin-Hible, 4 pharmaciens sur 10 ne souhaitent plus recevoir de présentoirs des laboratoires. « Il faut pouvoir gérer en aval l’évacuation de tous ces déchets », souligne la présidente de PHSQ. Dans le domaine de la parapharmacie, le conditionnement en vrac se développe.

Rénovation énergétique

L’éclairage, le chauffage et la consommation en électricité pour faire fonctionner ordinateurs et robots ont des impacts sur les factures mais aussi bien-sûr au plan environnemental. Des audits gratuits d’une demi-journée sont assurés auprès de leurs adhérents par les chambres de commerce et d’industrie (CCI) et chambres de métiers et de l’artisanat (CMA). Une expertise similaire et spécifique aux locaux commerciaux de moins de 1 000 mètres carrés est proposée par le service d’accompagnement à la rénovation énergétique (SARE). D’autres audits plus poussés sont payants et assurés par exemple par BPI France. « Les investissements qui portent sur l’éclairage, en faisant appel à la lumière naturelle ou aux ampoules LED, sont souvent très rentables. Les solutions de fond sur le bâtiment présentent un retour sur investissement plus long », indique Mathieu Wellhoff, conseiller expert de l’agence de transition écologique (ADEME).



Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !