16/09/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Après la Cour des comptes il y a quelques jours (voir nos articles ici et ici), voici le rapport de la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la lutte contre les fraudes aux prestations sociales. Les parlementaires ont rendu publiques, ce 15 septembre, 55 recommandations et propositions visant à renforcer la lutte contre les fraudes. Gros point noir, la fraude à l’assurance maladie représenterait, selon le rapport, « une part très importante » de la fraude aux prestations sociales. Elle serait « massive » et « principalement le fait des professionnels de santé », mais difficile à estimer. « La Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), qui refuse ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 17/09/2020 à 07:54
    Jean64
    alerter
    ... Ou quand des médecins acceptent de prescrire à des visiteurs du bled sous la carte du cousin vivant en France!
  • 17/09/2020 à 10:19
    galenus
    alerter
    Arrêtons aussi, tout simplement, l'avance des médicaments à des gens qui ne reviennent pas (c'est pure perte pour les officines), les renouvellements exceptionnels des traitements chroniques, et laissons les patients sans traitements pour qu'ils terminent à l'hôpital. Il paraît que les journées d'hospitalisation sont pas chères...
  • 17/09/2020 à 11:14
    Potard17
    alerter
    Et pourquoi ne pas parler de l'escroquerie pratiquée par certains généralistes et rapportée par nos clients âgés de plus de 65 ans mais sans pathologie chronique et ne relevant pas d'une ALD. En juin et juillet, pour une banale consultation pour une entorse, un torticolis ou un RGO par exemple, leurs médecins traitants se sont fait régler directement par la Sécurité sociale 46€ au titre de la consultation complexe post-déconfinement et leur ont également fait payer au cabinet une consultation au tarif habituel en mentionnant une date différente sur la feuille de maladie papier qu'ils continuent à leur délivrer.
    NB: cette arnaque a été constatée par plusieurs de nos clients lorsqu'ils ont vérifié leurs remboursements sur leur compte Ameli. A moins qu'ils ne dénoncent ce comportement frauduleux de leurs médecins, je ne vois pas comment la Sécurité sociale pourrait exercer un contrôle. Quel peut être le montant de ce délit au niveau national?
  • 17/09/2020 à 14:35
    BREZHONEG
    alerter
    Dans le Figaro, des membres de la Commission d'enquete de l'Assemblée veulent porter plainte contre des cadres de la Secu qui ont menti sous serment ..(ci dessous) :
    EXCLUSIF - Selon des élus, des hauts fonctionnaires auraient produit des chiffres mensongers sur la fraude aux prestations lors d'auditions sous serment..
    C'est pas beau,ça? ?Ah mais !!! C'est qu'il va y avoir une enquete administrative !! , (la seule enquete qui ne donne jamais rien et ne debouche jamais sur du Judiciaire) mais il y a le mot "enquete",ça fait serieux pour les "gens d'en bas" ....
  • 17/09/2020 à 17:47
    brucine
    alerter
    Par définition, la fraude ne peut être qu'estimée puisque l'on ne sait que ce que l'on découvre, et parfois étonnamment des mois et des années après.

    Mais il ne faut pas uniquement balayer devant la porte des autres: les médecins, les assurés..., mais vous n'en connaissez pas, vous, des pharmaciens qui falsifient les ordonnances (ou se contentent de délivrer des quantités supérieures) ou même qui renouvellent les ordonnances HAD/EPHAD 3 fois dans le mois, vendent 3 fois les produits qui leur en ont été rapportés suite à décès, voire créent de toutes pièces des ordonnances sur une imprimante? Moi, si.
  • 18/09/2020 à 01:34
    Nicolas 34
    alerter
    Certains généralistes arrivent à faire 80 cartes vitales par jour dans les banlieues....mais faut pas faire de vague !
  • 18/09/2020 à 13:11
    sl63
    alerter
    Pas compliqué il suffirait de s’intéresser au taux de dossiers sécurisés dans un premier temps pour identifier les professionnels qui refont les dossiers, au moins pour les pharmacies
  • 18/09/2020 à 16:27
    Sidonie
    alerter
    La Fraude des professionnels est la plus facile a détecter, la surveillance est permanente . Mais personne ne parle des fraudes inventées par la CPAM, qui ne sont en fait que des refus de dossier car vérifiés par des incompétents, (Vécu).
  • 18/09/2020 à 21:25
    loublan
    alerter
    !
  • 18/09/2020 à 22:13
    loublan
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 18/09/2020 à 22:34
    loublan
    alerter
    SUITE

    Les directives de la CNAM :

    Dénoncer une fraude, une escroquerie, c'est non seulement un devoir, une obligation, c'est en plus un acte citoyen, ne pas le faire, c'est être complice des menteurs et des faussaires.
    Tout fraudeur sera puni.
    Frauder , c'est porter atteinte à la solidarité nationale.
    Frauder , c'est voler.
    La fraude, on a tous à y perdre.

    La clé de la pérennité de notre système de santé repose sur la solidarité collective et sur l'implication forte de ses acteurs.

    De belles paroles pour qui ???
  • 19/09/2020 à 08:56
    loublan
    alerter
    Entièrement d'accord avec POTARD 17, certains médecins fraudent mais les contrôles de la Sécu sont inexistants.
    Signé, un ancien contrôleur de la Sécu.
  • 19/09/2020 à 09:15
    loublan
    alerter
    @ SIDONIE

    Je parle avec dossiers et preuves à l'appui et les plus grands fraudeurs se trouvent au sommet de la pyramide, mais ils sont intouchables
    Je suis un ancien contrôleur à la Sécu , entré par concours et non par piston.
    MERCI de ne pas supprimer mon commentaire.
  • 19/09/2020 à 09:20
    loublan
    alerter
    Les fraudes au sein de la Sécu sont étouffées pour éviter un énorme scandale " le linge sale , on le lave en famille, cela doit rester entre nos murs ". Pauvre Sécu.
  • 19/09/2020 à 11:59
    BREZHONEG
    alerter
    J'ai eu la mere d'un drogué qui est venu,pour que j'alerte la Secu, me dire que son fils mutipliait les ordo pour la methadone,qu'il obtenait sans probleme en tiers payant dans plusieurs pharmacies, pour degager un revenu par la revente. J'ai repercuté au Controle,avec numero de secu,etc...." Mme X ,Pharmacien controleur, n'est pas là aujourd'hui...
  • 19/09/2020 à 12:00
    BREZHONEG
    alerter
    J'ai eu la mere d'un drogué qui est venu,pour que j'alerte la Secu, me dire que son fils mutipliait les ordo pour la methadone,qu'il obtenait sans probleme en tiers payant dans plusieurs pharmacies, pour degager un revenu par la revente. J'ai repercuté au Controle,avec numero de secu,etc...." Mme X ,Pharmacien controleur, n'est pas là aujourd'hui ""...
  • 20/09/2020 à 11:13

    alerter
    je rejoins le commentaire de BREZHONEG, le joue où on oblige les drogués à impérativement utiliser la cv avec création de DP, seulement ce jour là on viendrait épingler près professionnels de santé.
  • 23/09/2020 à 11:41
    BREZHONEG
    alerter
    Les services fiscaux pourraient facilement reperer les fraudeurs,et avertir la Secu : les officines qui font entrer dans la facturation des boites rapportées, ou promises mais abandonnées par le malade, ou une 2eme boite non délivrée,etc se retrouvent avec une marge parfois effarante, qui ne peut etre cachée par le prelevement de liquide "au black",surtout avec le developpement de la Carte Banquaire..
  • 23/09/2020 à 15:26
    BREZHONEG
    alerter
    ...oups! bancaire. (bancale, mon orthographe) :o)
  • 24/09/2020 à 15:24
    BREZHONEG
    alerter
    Je viens d'en re-decouvrir une ,de fraude, assez futée: 1) 5 ou 6 employés de la Secu (un Directeur Adjoint et des proches de la hierarchie) ont été licenciés par leur Directeur pour" faute lourde"à quelques mois de la retraite,qui aurait pu remplacer diplomatiquement le licenciement,pourtant.(avec arret maladie,etc..).
    2) ils attaquent donc aux Prud hommes, qui leur attribue de confortables indemnités pour licenciement abusif (500 000e), car il n'y avait aucune raison de les licencier.
    3) Les syndicats ,qui reniflent une odeur bizarre dans cette histoire, protestent devant cette gestion couteuse de la Direction.Qui repond que tout est parfaitement conforme a la "vie sociale" des entreprises. 500 000 euros! et circulez,y'a rien a voir. Sauf une petite retro-commission, peut etre?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK