03/07/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

L’arrêté ministériel autorisant la réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique (Trod) Covid-19 par les pharmaciens est prêt. Annoncé par le ministère de la Santé le 16 juin, puis réclamé par les représentants des groupements pharmaceutiques dans un communiqué le 30 juin, l'arrêté a été soumis ce vendredi 3 juillet aux représentants de la profession, pour avis. Selon le texte auquel Le Moniteur des pharmacies a eu accès, seuls les médecins et les pharmaciens d’officine seront autorisés « à titre exceptionnel et dans l’intérêt de la protection de la santé » à réaliser ces tests sérologiques selon les recommandations de la Haute Autorité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 03/07/2020 à 21:52
    Peter
    alerter
    Merci Laurent Filoche d'être intervenu pour qu'il n'y ait pas de formation obligatoire.
    La goutte de sang, on sait faire et la partie théorique peut se trouver sur internet au niveau des sites des fabricants des tests.
    Par contre, il pourrait y avoir un minimum de documents à lire avant de faire les tests, en particulier au niveau de la protection du pharmacien qui réalise le test : masque FFP2, lunettes de protection ou visière, gants, surblouse ?
    En résumé, pas de formation obligatoire mais des documents mis à notre disposition, par exemple par les syndicats, pour rappeler la théorie et les protections nécessaires.
  • 04/07/2020 à 07:47
    rab74
    alerter
    coût réel (prix moyen, coût humain, temps passé, risque juridique) pour bénéfice santé? rémunération? depuis le début de l'année, on travaille gratos, à charge pour nous de trouver les leviers pour payer nos salariés et nos charges, avec l'aide des avances de la cpam! c'est malsain au possible, ça revient à constater que, sans aide de l'état ça va coincer....que l'état arrête de nous piquer des ronds en baissant les prix de façon stupide, que nos nouvelles missions soient rémunèrées à hauteur du temps consacrés, et on n'aura pas besoin de ces usines à gaz d'honoraires minables qui contribuent à nous discréditer aux yeux du public qui y voit juste des rétributions indues!
  • 27/07/2020 à 16:07
    cpvxo
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Après la relance de la DGS, allez-vous lancer la sérialisation dans votre officine dans les prochaines semaines ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK