07/05/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin et François Pouzaud

Se rendre à l’officine A partir du 11 mai, l’attestation n’est plus nécessaire pour des déplacements (quels qu’ils soient) au sein du même département. Pour les officinaux qui doivent changer de département pour se rendre sur leur lieu de travail, une nouvelle attestation (qui sera bientôt publiée sur le site du ministère de l’Intérieur) sera obligatoire lorsque la pharmacie est à plus de 100 km à vol d’oiseau du lieu de résidence habituel.  Dans les transports en commun et les gares, le port d’un masque grand public est obligatoire, sous peine d’une amende de 135 euros. Particularité en Ile-de-France, seule région de ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 08/05/2020 à 09:08

    alerter
    Les patients qui s’estiment prioritaires nous réclament déjà des masques de la dotation d’état.Certains vont payer,d’autres pas...
    Ça va être ingérable!
  • 09/05/2020 à 07:26
    girondid
    alerter
    Il semble n'y avoir actuellement aucune base légale pour imposer le port du masque aux clients d'une officine, qu'en pensez-vous ?
  • 09/05/2020 à 12:20
    BREZHONEG
    alerter
    Il y a deja des gens qui degainnent le droit de retrait, le principe de precaution,et autres signes revelateurs de leur psychologie , mais qui se precipitent a l'hopital comme porteurs du Covid.Que diraient ils s'ils avaient en face d'eux des gens qui leur ressorte la meme dialectique : ah, désolé,vous etes danfereux, je pratique aussi le droit de retrait, car je sais que vous me comprenez, hein?!? .
  • 09/05/2020 à 14:10

    alerter
    Excellent Brez
  • 10/05/2020 à 11:43
    idiotduvillage
    alerter
    Le déconfinement ne changera pas le fait qu'il faudra respecter les mesures barrières et surtout la distanciation sociale qui limite la fréquentation.
    Les cabinets médicaux vont voir arriver essentiellement des patients pour le suivi de leurs pathologies chroniques qui ont été renouvelée pendant les 2 mois de confinements.
    Il ne faut pas s'attendre à une augmentation de la fréquentation qui ne pourra revenir à la normale qu'avec l'abandon de la distanciation sociale, si elle est abandonnée un jour ?
  • 10/05/2020 à 19:32
    dim
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK