08/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Magali Clausener et Anne-Hélène Collin

Où sont les patients atteints de pathologies chroniques ou courantes ? Les autorités sanitaires s’inquiètent. « Dans le contexte de l’épidémie du Covid-19, les patients ne consultent pratiquement plus leurs médecins pour les autres motifs de recours aux soins », déclaraient l’Assurance maladie, le Conseil national de l’Ordre des médecins, l’URPS médecins libéraux et l’Agence régionale de santé d’Île-de-France dans un communiqué du 4 avril. Même inquiétude du côté des instances nationales. Jérôme Salomon, directeur général de la santé, et Olivier Véran, ministre de la Santé, martèlent le même message depuis plusieurs jours : « Il ne doit pas y ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 08/04/2020 à 09:40
    BREZHONEG
    alerter
    D'apres ce que j'entends, pour les malades a pathologie cardiaque et/ou pulmonaire, la salle d'attente est l'endroit où on peut rencontrer Corona , qui peut les tuer,ou leur faire faire 20 jours en rea. Donc on n' y va pas et on demande au pharmacien un renouvellement de plus.
  • 08/04/2020 à 19:53
    charlie 67
    alerter
    un vrai malade a peur du virus couronné, il sait ce qu'il risque. Le pharmacien sait renouveler et sait aussi ses limites, donc on renvoie vers les médecins, mais on ne peut pas dire à la fois qu'il faut éviter d'aller chez le médecin en cas de doute et surtout d'y aller pour se soigner.
    à force de brouiller le message, faut pas s'étonner qu'on ne soit pas entendu.

    c'est là qu'il est important que le pharmacien reste credible et qu'il ne s'engage pas sur des terrains glissants. au moins on garde la confiance des gens.
  • 09/04/2020 à 10:42
    Odile Meilleroux Sabic, Pharmacien titulaire
    alerter
    Mais enfin! le gouvernement a martelé qu'on pouvait renouveler les prescriptions, donc la patients viennent directement a la pharmacie , sans passer par la case médecin.
    Une future piste d'économie pour la suite à mon avis, car beaucoup de patients sont stables et ont juste besoin de ça.
  • 09/04/2020 à 16:28
    charlie 67
    alerter
    Oui, Odile Meilleroux Sabic, tout à fait d'accord. Pour les traitements chroniques stables. je suis bien d'accord sur la notion d'économie, mais attention aux glissades de santé chez les personnes qui doivent quand même être surveillés médicalement.

    Mais le sens de l'intervention ministérielle était que les gens ne se rendaient plus du tout chez le médecin alors qu'ils en auraient besoin, pour être examinés, et recevoir de "nouveaux soins".
    les médecins se sont organisés pour recevoir leur patientèle et ils ne voient plus personne, ce qui est une aberration.

    c'est ce que je dis : les messages sont brouillés et personne n'y comprend plus rien.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK