17/03/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
épidémie, médicament, paracétamol, laboratoire, UPSA, Sanofi DR

L’information selon laquelle le paracétamol est le traitement recommandé en cas de suspicion de contamination par le Covid-19 a poussé la population à se rendre en masse pour s’en procurer en pharmacie. Faut-il alors craindre une pénurie de ce principe actif ?

Le laboratoire Sanofi, qui commercialise Doliprane, confirme que les ventes sont à la hausse mais indique qu’il n’y a pas de risque de pénurie de ces spécialités. « Les usines qui fabriquent sont en France », précise-t-il.

Même discours rassurant du côté d’Upsa, pour ses médicaments Efferalgan et Dafalgan. Le laboratoire a constaté une « augmentation très significative de la demande » de ces médicaments auprès des pharmaciens dès la naissance des premiers foyers de contamination au Covid-19.

« A ce jour, nos stocks nous permettent de poursuivre les livraisons vers nos clients. Nous surveillons de près l’évolution de la situation », rapporte Upsa, qui met en œuvre « toutes les mesures nécessaires et possibles pour être en capacité d’augmenter la production des médicaments à base de paracétamol et en garantir l’approvisionnement ». Le laboratoire indique que 85 % de la matière première qu’il utilise vient des Etats-Unis et 15 % de Chine.

« Le Danemark a pris des mesures de restriction de distribution de paracétamol. En France, cette décision relève de l’agence de sécurité du médicament. Aujourd’hui, les pharmaciens doivent être vigilants sur le nombre de boîtes à remettre à chaque patient, comme ils le font usuellement pour assurer le bon usage du médicament », avance Luc Besançon, délégué général de l’Afipa (association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable). Selon ce dernier, une fois passée la phase de constitution de stocks, les demandes en paracétamol vont se régulariser.






Les dernières réactions

  • 17/03/2020 à 17:21
    drlouzou
    alerter
    Commençons par limiter pas plus de 2 boites hors ordonnances - Et puis ça ira
  • 17/03/2020 à 17:23
    drlouzou
    alerter
    On revient toujours aux profiteurs de guerres ou de crises (:-((
  • 09/04/2020 à 06:30
    Nesss
    alerter
    Je pense aussi que ( hors ordonnance ) les pharmaciens doivent prendre tout de même la carte vitale pour marquer les nimbres de boîtes prise , ce qui appuierais le. Contrôle et éviterai les abus

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK