25/02/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Yolande Gauthier

Le coronavirus gagne du terrain et le nombre de cas déclarés hors de Chine augmente. Singapour, la Corée du Sud et, en Italie, les régions de Lombardie et de Vénétie, font désormais partie des zones où le risque de transmission communautaire du Covid-19 ou SARS-CoV-2 existe. Alors que le chassé-croisé des vacances scolaires se poursuit en France, le gouvernement émet plusieurs recommandations pour les personnes revenant des zones à risque. Outre les mesures-barrières (lavage des mains, port d’un masque chirurgical, pas de contact avec les personnes fragiles) et la surveillance biquotidienne de la température et des symptômes d’infection respiratoire, une éviction scolaire ou ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 26/02/2020 à 14:09
    drlouzou
    alerter
    Premier mort du Coronavirus
  • 26/02/2020 à 21:06
    drlouzou
    alerter
    Coronavirus : un traitement courant contre le paludisme montre des signes d’efficacité
    Santé.
    Un banal traitement à la chloroquine, médicament couramment utilisé contre le paludisme, a montré des signes d'efficacité contre le coronavirus, a assuré mardi à l'AFP Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille. «Nous savions déjà que la chloroquine était efficace in vitro contre ce nouveau coronavirus et l'évaluation clinique faite en Chine l'a confirmé», explique ce spécialiste renommé des maladies infectieuses, en commentant la première publication sur cette étude clinique de trois chercheurs chinois dans la revue BioScience Trends.

    «Finalement, cette infection est peut-être la plus simple et la moins chère à soigner de toutes les infections virales», ajoute-t-il. L'article publié en ligne le 19 février tire ses résultats d'un essai clinique mené dans plus de dix hôpitaux chinois (à Wuhan - épicentre de l'épidémie -, Pékin et Shanghai notamment) pour mesurer «l'efficacité de la chloroquine sur le traitement de pneumonies associées au Covid-19».

    «Les résultats obtenus jusqu'à présent sur plus de 100 patients ont démontré que le phosphate de chloroquine était plus efficace que le traitement reçu par le groupe comparatif pour contenir l'évolution de la pneumonie, pour améliorer l'état des poumons, pour que le patient redevienne négatif au virus et pour raccourcir la durée de la maladie», précisent les chercheurs chinois. La brève étude ne quantifie toutefois pas cette différence d'efficacité. Selon les chercheurs chinois, un traitement de 500 mg de chloroquine par jour pendant dix jours serait suffisant. «On sait qu'il y a des études intéressantes en effet sur un impact in vitro mais les études sur le patient restent encore à déterminer», a toutefois nuancé le ministre de la Santé français Olivier Véran.
  • 26/02/2020 à 21:15
    drlouzou
    alerter
    Coronavirus : un traitement courant contre le paludisme montre des signes d’efficacité
    Santé.

    Un banal traitement à la chloroquine, médicament couramment utilisé contre le paludisme, a montré des signes d'efficacité contre le coronavirus, a assuré mardi à l'AFP Didier Raoult, directeur de l'Institut Méditerranée Infection à Marseille. «Nous savions déjà que la chloroquine était efficace in vitro contre ce nouveau coronavirus et l'évaluation clinique faite en Chine l'a confirmé», explique ce spécialiste renommé des maladies infectieuses, en commentant la première publication sur cette étude clinique de trois chercheurs chinois dans la revue BioScience Trends.

    «Finalement, cette infection est peut-être la plus simple et la moins chère à soigner de toutes les infections virales», ajoute-t-il. L'article publié en ligne le 19 février tire ses résultats d'un essai clinique mené dans plus de dix hôpitaux chinois (à Wuhan - épicentre de l'épidémie -, Pékin et Shanghai notamment) pour mesurer «l'efficacité de la chloroquine sur le traitement de pneumonies associées au Covid-19».

    «Les résultats obtenus jusqu'à présent sur plus de 100 patients ont démontré que le phosphate de chloroquine était plus efficace que le traitement reçu par le groupe comparatif pour contenir l'évolution de la pneumonie, pour améliorer l'état des poumons, pour que le patient redevienne négatif au virus et pour raccourcir la durée de la maladie», précisent les chercheurs chinois. La brève étude ne quantifie toutefois pas cette différence d'efficacité.

    Selon les chercheurs chinois, un traitement de 500 mg de chloroquine par jour pendant dix jours serait suffisant. «On sait qu'il y a des études intéressantes en effet sur un impact in vitro mais les études sur le patient restent encore à déterminer», a toutefois nuancé le ministre de la Santé français Olivier Véran.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK