11/02/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

L’article 40 de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, adoptée par les parlementaires le 30 janvier et publiée ce 11 février au Journal officiel, introduit officiellement la dispensation à l’unité « afin d'éviter le gaspillage des médicaments » (voir notre enquête du 25 janvier). C’est donc une loi pour l’écologie qui entérine une mesure de santé publique dont les précédents ministres de la Santé ne savaient que faire, et entérine une promesse de campagne du candidat Macron. Deux textes d’application sont encore attendus : un arrêté des ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 11/02/2020 à 19:54
    Nahyssan
    alerter
    Ciflox , un comprimé la veille de l'intervention
    amoxicilline 1g, 2 g par jour, 8 jours…
    On en avait des pistes avant d'inventer une usine à gaz.

  • 11/02/2020 à 20:22
    Dominique Jullien, Pharmacien titulaire
    alerter
    dispensation à l'unité à la sauce sérialisation ... il va y avoir des crises de nerf dans les officines !

    avec le codage des prescripteurs , les vérifications administratives des droits , la justification des NS , la tendance à créer une réglementation pour chaque molécule , etc sur un fond de pénurie de diplômés ,est-ce qu'il va nous rester du temps pour faire notre métier ???
  • 11/02/2020 à 20:27
    pharmago
    alerter
    bravo a ceux qui ont favorisé une experimentation biaisée
    Les coupables se reconnaitront
    les même qui ont favorisé la serialisation ............
    Bravo a eux !
  • 11/02/2020 à 21:13
    nhl
    alerter
    J'ai une idée trèèèès lumineuse : il faut sérialiser les comprimés ...
  • 11/02/2020 à 21:33
    Jarod
    alerter
    Et dire que si les médecins respectaient les RCP et que les labos se fixaient aux RCP (coucou le Selexid par exemple !!) on se porterait déjà mieux niveau compta !!! maintenant on va faire de l'unité sachant qu''on a IMPOSE aux indus la serialisation !! Cherchez l'erreur !!!
  • 12/02/2020 à 07:43
    rab74
    alerter
    belles nuits de garde en perspective....pour ma part, les posos correspondront, quoiqu'il arrive, à un nombre exact de boites....basta ! on ne nous respecte pas (depuis quand l'environnement prend-il le pas sur la santé pour ce qui est de notre exercice?), nous n'avons pas à respecter ces ignares imbus de leur personne et bourrés de préjugés, qui prennent des décisions hors de connaissance du sujet et de toutes façons contre productives en terme d'environnement (multiplication des emballages et des notices, augmentation de l'énergie consacrée à la délivrance de x comprimés etc etc). qu'ils commencent par analyser réellement ce qu'on trouve dans les cartons cyclamed , leur vision s'éclaircira peut-être! l'unité, on la pratique déjà pour les stupéfiants et....on a aussi des MNU là dessus. Gros nases, va!
  • 12/02/2020 à 07:45
    rab74
    alerter
    nhl: quant à la sérialisation du cp, ne rigolez pas, c'est plus ou moins dans les cartons depuis une dizaine d'années (c'est un représentant d'un très gros labo qui l'avait évoqué en 2011 quand on préparait le data matrix)!
  • 12/02/2020 à 08:56
    tnttnt
    alerter
    Pour la sérialisation, le scan peut se faire à réception des produits. Donc qu'est ce que ça change avec la délivrance à l'unité ? Rien...

    @Jarod : si les pharmaciens respectaient les RCP, ça changerait bcp de choses aussi. Les IPP, quand tu vois le nombre de délivrances hors AMM...
  • 12/02/2020 à 10:32
    phil 34
    alerter
    Comme rab74 chez moi la poso correspondra à des boites entières.J'ai un automate et il ne gère pas les comprimés et les gélules;Que les bobos cocos écolos et autres rigolos s'occupent de la pollution parisienne et laissent travailler ceux qui paient des impots pour qu'ils s'engraissent;cf le président du sénat;
  • 12/02/2020 à 11:30
    BREZHONEG
    alerter
    Grosse decouverte a la FEDE!!!! .Ils ont tenu a nous le dire par une circulaire nationale : les Pharmaciens sont pris pour des pantins par la Secu ! AH MAIS !!!! Comme quoi il suffisait d'attendre 30 ans pour que la lumiere soit! Et encore 30 maintenant pour lancer une reaction efficace ,simple a organiser et a poursuivre, pour enfin remettre les choses en ordre,si nous tgardons les memes..
  • 12/02/2020 à 11:36
    olivier91
    alerter
    Si l'on se réfère à ce qu'on fait pour les Stups: Finalement, vous déconditionnez beaucoup?
    Lorsque les conditionnements sont faits de façon logique, les prescriptions nous ramènent assez souvent à des multiples des boites existantes.
    ...ce qui finalement rend la délivrance à l'unité inutile, tant pour les raisons d'économie que pour les autres raisons (antibio-résitance notamment)

    ...A moins que pour les médicaments concernés, on se retrouve avec des conditionnements "vrac", qu'il faudra reconditionner. Je n'ai pas encore entendu parler de cela.

  • 12/02/2020 à 11:36
    Nicolas 34
    alerter
    La poso chez moi correspondra aussi à des boites entières. Arrêtons de gémir et agissons contre ces bobos énarques parisiens qui commencent à nous les pomper sérieusement ! Les syndicats devaient nous fédérer pour résister à la complexification de notre métier qui comme les biologistes nous empêchera à terme d'être indépendant....( cf certification à la noix !!)
  • 12/02/2020 à 17:08
    lilou 54
    alerter
    Et qui va attendre le lendemain pour avoir ses antibiotiques s’il arrive à l’heure de la fermeture...moi aussi ce sera le nombre de boîtes ajusté aux Rcp... il n’y a qu’à éduquer les prescripteurs plutôt que de nous créer des indus
  • 12/02/2020 à 18:03
    dupont lajoie
    alerter
    Personnellement je refuse de déconditionner quoi que ce soit en dehors des stups. Il faudra accorder règles de sérialisation et règles de déconditionnement, on est pas sorti de l'auberge.
    Que les médecins respectent les préconisations de l'OMS pour les posologies et tout ira bien. N'importe quel généraliste de quartier peut se permettre n'importe quelle posologie fantaisiste esprit "des médocs, oui mais pas trop, hein..." et nous on va bricoler comme des guignols ? Non mais là c'est la goutte d'eau qui fait déborder la vase.
    Qu'ils se les mettent où je pense leurs boites de médocs, les cachets ils sont encore bien capables de se les mettre pour de bon ses tordus ...
  • 12/02/2020 à 18:12
    dupont lajoie
    alerter
    Et vous allez voir que les patients vont prendre un malin plaisir à nous demander de déconditionner, ça va être l'horreur.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Demande d’informations, masques, conseils… La psychose sur le coronavirus prend-elle de l'ampleur chez vos patients ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK