31/01/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

En adoptant définitivement jeudi 30 janvier le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le Sénat inscrit la dispensation à l’unité dans la loi. Sans concertation des professionnels du médicament, majoritairement hostiles à cette mesure. « Je suis dubitative et dans l’attente de voir comment sera rédigé le décret qui doit paraître suite au vote par le Parlement », avait expliqué le 16 janvier Carine Wolf-Thal, présidente de l’Ordre national des pharmaciens, lors d’un entretien exclusif avec Le Moniteur des pharmacies.  La proposition, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, recyclée par des députés LREM en décembre 2019 ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 01/02/2020 à 07:52
    rab74
    alerter
    entre serialisation et déconditionnement, c'est plus qu'un grand écart! oui, on pratique déjà pour les stupéfiants, à perte en général quand on fait les comptes en fin d'année avec les unités orphelines non vendues et le temps passé non rémunéré. ça passe car à petite échelle. pour les antibiotiques c'est une autre affaire: prescriptions beaucoup plus fréquentes, beaucoup plus hors amm, garanties à des horaires où le déconditionnement va poser un problème (gardes de nuit), quid du décomissionnement après ouverture d'une boite sérialisée et des comprimés restants?nos législateurs sont des guignols, et j'avoue mal comprendre que le ministère de l'environnement prenne le pas sur celui de la santé dans le cadre de la délivrance de médicaments. Agnès, t'es où? on t'entends plus?
  • 01/02/2020 à 08:29
    Sidonie
    alerter
    Espérons qu'encore une fois ceci n'est qu'électoral, et que le bon sens gagne.
    Mais y a t'il encore du bon sens chez les politiques?
  • 01/02/2020 à 08:45
    Lachesis
    alerter
    La délivrance à l’unité ne changera guère le gaspillage : le tiers-payant est le coupable .
    Le patient ne paye pas , cela ne coûte rien puisqu’il n’y a même pas de prix sur la boîte , il prend tout ce qui est prescrit et rapporte à cyclamed des boîtes entières non entamées et périmées ... vive le gâchis et vive le surcroît de travail pour réaliser cette idée folle par le pharmacien qui ne sera pas dédommagé
  • 01/02/2020 à 10:20
    BREZHONEG
    alerter
    ....et pour faire prendre les doses presentes "a l'unité" chez un malade intellectuellement diminué,il fauda une infirmiere. Soit disant "economies" d'un coté ,pour 2 fois plus de depenses de l'autre.
  • 01/02/2020 à 11:34
    vorian
    alerter
    continuons à ne rien faire......et si tous les labos font comme celui de travatan....si le ministere de l'economie valide son projet de distribution par amazon
    .il n'y aura plus de trou de la secu....mais un trou d'officines
    dans le paysage français

    p....n...vivement que je puisse prendre ma retraite
  • 01/02/2020 à 15:29
    croiverte
    alerter
    On m'a rapporté l'autre jour 7 boites périmées de Ritaline, pourtant délivrées à l'unité donc c'est bien la preuve que cela n'empêchera pas le gaspillage, mais nous n'avons pas été concertés car c'était une promesse électorale;
    on nous rapporte plein d'autres stup périmés etc...
    Quant à Amazon? il fera tout à notre place en vendant 13 boites à la douzaine, le gouvernement fermera les yeux car pas remboursé par la sécu, mais les gardes et la sérialisation et la délivrance à l'unité c'est tout ce qu'il nous restera, vivement la retraite en effet.
    Quid de la santé du patient dans tout ça ?
  • 01/02/2020 à 17:03
    ingwe
    alerter
    vivement la retraite
  • 01/02/2020 à 17:55
    galenus
    alerter
    Restons positifs ! On va crever dans nos officines...
  • 01/02/2020 à 21:12
    papaver
    alerter
    Pkoi on fait pas une pétition en ligne sur change.org ? On prend des décisions sans nous concerter alors qu'on est les principaux intéressés, c'est quoi ça ??
    Du jour au lendemain on décide de mettre la codéine sous ordo alors que les stocks de sirops pour l'hiver étaient déjà commandés et non repris par les labos, et maintenant dispensation à l'unité...
    On nous prend vraiment pour des guignols, c'est pas du mépris ça ? Pkoi on ferme toujours notre gueule ??
  • 02/02/2020 à 09:30
    Fx 75016
    alerter
    La question est de savoir s il faut faire de la dispensation à l unité pour tout. Il faut faire de la dispensation à l unité pour les médicaments onéreux ou pour ceux qui risque de provoquer un mesususage chez nos patients ( ex: les antibiotiques...). Il existe des machines qui permettent de faire de la dispensation à l unité mais malheureusement elles sont chères et nécessitent un process qualité important. Nous avons échoue sur le conditionnement unitaire car le leem n a jamais été obligé de le faire. Je vous invite à faire un tour en Belgique, Allemagne etc... ou il existe ce qu on appelle des blisters center. Ces centres fabriquent du conditionnement unitaire mais pour cela il faudrait que les autorités acceptent que nous achetions du vrac. Faites un peu de biblio, et nous verrons que nous sommes le seul pays d Europe à ne pouvoir acheter du vrac. Avons nous peur du leem? Avant d imposer de telles choses aux officinaux, réfléchissons à des solutions plus modernes... je reste ouvert au débat en vous rappelant quelques données réglementaires sur la dispensation à l unité ( médicaments reconnaissable au lit du malade, date de péremption, numéro de lot ... etc.) Bien confraternellement. Pour information : je suis pharmacien hospitalier et spécialiste en automatisation, robotisation et sécurisation du circuit du médicament.
  • 02/02/2020 à 23:57
    tnttnt
    alerter
    "On m'a rapporté l'autre jour 7 boites périmées de Ritaline, pourtant délivrées à l'unité donc c'est bien la preuve que cela n'empêchera pas le gaspillage" : heureusement que tu ne fais pas des études cliniques toi...
  • 03/02/2020 à 09:43
    rab74
    alerter
    fx, pour info, je suis officinale et me vois très mal attaquer un pilulier et son formulaire de traçabilité à une heure du matin, avec le patient qui hurle à la mort parce qu'il vient déjà de passer 6 heures aux urgences, qui pourra se servir allègrement dans les rayons pendant que je lui fait sa petite boite au labo, sachant que je reprends le taf à 8h30 (et oui, pas salarié, pas de récup) et le tout gratuitement, car, à ce jour, je n'ai rien trouvé sur la rémunération de l'acte. Les bud existent en France, mais il faut néanmoins compter, mettre en pillulier, éditer une notice...la prétendue écologie c'est de la daube, l'économie on n'en parle pas...la délivrance à l'unité est en outre une illusoire sécurité: j'ai moi aussi vu revenir 7 boites complètes d'Actiq d'un patient chronique non décédé et qui, soit disant, ne peut pas baisser ses doses! il en sera de même pour les antibios premiers visés, alors qu'il suffirait juste de les délivrer dans les conditions strictes de l'amm. libre au patient de prendre correctement son traitement...ou pas! et par pitié, ne citez pas l'allemagne comme modèle, c'est à cause de leur système perméable de commerce du medicament qu'on se paye la sérialisation qui est une vraie usine à gaz!
  • 03/02/2020 à 13:06
    tnttnt
    alerter
    Pitié arrêtez de nous raconter vos histoires de médicaments délivrés à l'unité ramenés à la pharmacie. Il y a aura toujours des pertes, c'est normal. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en n'aura pas moins !
    Et pour l'Actiq, tant mieux pour le patient s'il n'a pas eu à les prendre. C'était peut-être à toi de lui proposer d'en délivrer moins au départ pour essayer ?
  • 03/02/2020 à 13:07
    tnttnt
    alerter
    Et rab74, je n'ai rien contre toi mais si tu fais rentrer les patients dans ta pharma pour les gardes, c'est ton problème. Tu veux qu'on te finance les travaux pour un guichet de garde peut-être ?
  • 03/02/2020 à 16:02
    galenus
    alerter
    Quand tout le monde aura touché les comprimés, il faudra les avaler...
  • 06/02/2020 à 08:29
    drlouzou
    alerter
    Merci à galenus

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK