09/12/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Matthieu Vandendriessche

Près de deux ans après leur lancement, seulement 10 % des officines ont réalisé des bilans partagés de médication (BPM). « C’est très en deçà de nos attentes et, à ce stade, décevant », a réitéré Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance maladie, lors du 3e congrès Spot Pharma, organisé par la Société francophone des sciences pharmaceutiques officinales (SFSPO) les 7 et 8 décembre à Paris. Pour embarquer un maximum de pharmaciens, les BPM vont subir des évolutions dès l’année prochaine. Par l'avenant n°19 à la convention nationale pharmaceutique signé le 19 novembre, ce seront désormais les personnes âgées de plus de 65 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 10/12/2019 à 07:41
    rab74
    alerter
    décevant car compliqué à déclarer, payé à la st glinglin. M REvel serait-il aussi actif s'il savait être payé, pas de la totalité de ses actions, avec 6 à 10 mois de retard? 2020
    devrait être sensiblement plus performante: simplicité, efficacité et rapidité devraient permettre de repartir sur des bases plus saines
  • 10/12/2019 à 09:59
    cf
    alerter
    Mr Revel ne dispose que de quelques 6 ,5 milliards pour la rémunération annuelle des officinaux ET CECI depuis 2013...Il ne veut pas mettre plus pour assurer les nouvelles missions.. Si la profession s'engageait sur ces nouvelles missions, il n'hésiterait pas à encore réduire nos marges et nos honoraires..Son étonnement de nous infliger le "travailler plus pour gagner moins " doit être corrélé avec la servilité et docilité affichée de nos syndicats à signer et subir tout ce qu'il veut..
  • 10/12/2019 à 20:46
    fed80
    alerter
    tout à fait :
    un "nouvel élan"... vers le néant,
    tout cela avec l'aide & le soutien d'un nuisible au sein même de la profession, juste question diplôme, car pour le reste manifestement "IL" vit au crochet & pour les "ministères"... et sa pomme

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Le signalement des violences intrafamiliales via les pharmacies est-il une bonne mesure ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK