25/09/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Déjà remonté contre la rémunération des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) angine pour les pharmaciens, le Syndicat des médecins libéraux (SML) proteste, dans un communiqué du 25 septembre, contre les bons de vaccination antigrippale. Les raisons de la colère : la disparition de la case « médecin » des coupons pour l’injection actuellement adressés aux patients cibles de la vaccination, et sur lesquels n’existe plus qu’une case « pharmacien ou infirmier ». Le syndicat y voit « une mise à l’écart du médecin de l’injection vaccinale » par l’Assurance maladie, et une « violation des accords relevant de la convention médicale ». Il reproche ainsi aux instances sanitaires de ne ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 25/09/2019 à 16:25
    anonymous
    alerter
    S'il ont envie, les médecins pourront toujours dessiner une petite case en plus, comme ils le font parfois si bien en bas à droite des "pseudo ordonnances sécurisées"......
  • 25/09/2019 à 17:16
    Czentovich
    alerter
    Excellent!!
  • 25/09/2019 à 20:34
    PF
    alerter
    waouh, belle démonstration de mauvaise foi.
    Comme ils dessinent un carré pour rendre "sécurisée" une ordonnance, ils pourront continuer leurs dessins et rajouter la case médecin
  • 25/09/2019 à 21:06
    Jean64
    alerter
    Ne serait-ce encore pas à cause de leur omnipotence que les pharmaciens ne prescrivent toujours pas en France... ?
  • 26/09/2019 à 08:13

    alerter
    Ils se plaignent à répétition de ne pas pouvoir accepter des nouveaux patients alors que maintenant ils sont là possibilité
    Il est où le problème ? Un peu l’ego,?
  • 26/09/2019 à 08:46
    Geyser
    alerter
    En réalité il n'y a juste jamais eu de case "médecin" dans la partie basse concernant l'injection: les 2 cases étaient l'une pour la date de l'injection et l'autre pour l'identification de l'infirmier(e)...
  • 26/09/2019 à 09:23
    BREZHONEG
    alerter
    ......car l'injection etait supposee etre faite a l'occasion d'une supposée consultation a 23e....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK