04/09/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

François Pouzaud

Réuni le 4 septembre à Paris, le conseil national de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a rejeté le projet de réforme dessiné dans le rapport du haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, dans une motion adoptée le même jour par les 67 organisations membres de cette organisation patronale. L’UNAPL mise sur la nouvelle phase de négociation qui s’ouvre dès demain à Matignon avec le premier ministre, pour continuer à faire bouger les lignes et défendre les intérêts de tous les professionnels libéraux. Elle invite, à cette occasion, Jean-Paul Delevoye, « à jouer cartes sur table ».  Le manque de transparence sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 05/09/2019 à 08:14
    PIPO74
    alerter
    Avis aux jeunes officinaux …

    En même temps, vu le montant de retraite qui m'est annoncé bien qu'ayant cotisé longtemps dans des classes élevées, je me dis qu'il n'est pas pire de cotiser à minima sans illusions et de placer son argent dans l'immobilier ou autres placements.
  • 05/09/2019 à 10:17
    phil 34
    alerter
    Je suis d'accord avec pipo74.Cotisant depuis des années en classe d'option je suis à des années lumières de ce que qu'un PER ou une assurance vie me verserait.
  • 05/09/2019 à 10:28
    banars
    alerter
    en 2 mots:"pas mieux"
  • 05/09/2019 à 11:24
    BREZHONEG
    alerter
    Il vaut mieux diversifier l'origine de ses futures ressources de fin de vie des le depart, les jeunes!!
  • 05/09/2019 à 11:26
    BREZHONEG
    alerter
    Pour les protestations par fermetures d'officines ,comme d''habitude, c'est du pipeau.
  • 05/09/2019 à 11:28
    PIPO74
    alerter
    Tout de même tout cet argent que nous avons donné à la CAVP pendant une quarantaine d'année il est bien quelque part ?
  • 05/09/2019 à 15:22
    BREZHONEG
    alerter
    Une partie , la Partie "par repartition", a été redonnée aux Pha. retraités, c'est le principe de la repartition. La partie capitalisation,elle, a été placée.Effectivement,là il y a eu accumulation,il est quelque part l'argent : il est sur le marché financier; mais avec les taux d'interets qui deviennent negatifs tellement il y a de capitaux qui cherchent a se placer,on ne peut pas esperer une rentabilité merveilleuse.pour payer des retraites merveilleuse.Surtout si les frais de gestion prélevés sur les cotis. sont un pourcentage élevé des ces cotisations.Ou alors on tape dans les reserves, (en revendant les actions ou les immeuble achetés naguere,par exemple) pour redonner tout ou partie de la vente aux retraités, permettant d'augmenter la somme que la faible rentabilité des marchés financiers autorise. .Mais ce qui a été vendu et distribué n'est plus là l'année suivante.....
  • 05/09/2019 à 15:34
    PIPO74
    alerter
    Je comprends tout cela mis il serait tout de même logique de rendre l'argent à ceux qui cotisent ou ont cotisé …

    Pour les frais de gestion de la CAVP j'ose espérer que cet organisme étant à nous il est bien géré !!!

  • 06/09/2019 à 08:26
    Sidonie
    alerter
    Inutile de penser à baisser les cotisations, trop de régimes de fonctionnaires sont déficitaires, et l'Etat cherche des fonds à piller.
    Seule solution économiser en dehors de tout système officiel.
  • 06/09/2019 à 08:34
    PIPO74
    alerter
    Ok sur tout ce qui est dit mais le trésor de guerre de la CAVP provient de la partie "capitalisation" et appartient à ceux qui l'ont constitué c'est à dire les pharmaciens.

    L'Etat Français ne peut tout de même pas faire main basse dessus car ce serait de la spoliation pure et simple qui le mettrait au même niveau que des régimes totalitaires.

    Ce n'est pas en allant manifester à quelques milliers à Paris que nous aurons du poids mais en allant en justice si nécessaire en Cour européenne des droits de l'homme.
  • 06/09/2019 à 15:19
    BREZHONEG
    alerter
    Oui,il vaudrait peut etre mieux que la Caisse Vieillesse nous redonne preventivement les reserves en ouvrant un compte assurance vie pour chaque cotisant,par exemple à l'AFER (ou autre si plus avantageux). Montant du transfert a calculer selon les droits acquis.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !