23/05/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Matthieu Vandendriessche

Promesse de campagne présidentielle du candidat Emmanuel Macron, la dispensation de médicaments à l’unité est à l’étude au ministère de la Santé. Agnès Buzyn y est « très favorable », mais indique que les officines ne sont pas prêtes en termes de sécurité et de traçabilité. Alors comment procéder ? Au-delà de l’expérimentation menée en France, les regards se tournent vers les pays qui ont mis en place cette pratique : Royaume-Uni, Etats-Unis, Canada, Australie, etc. Au Québec, la dispensation à l’unité est pratiquée pour tous les traitements. Les médicaments sont commercialisés en flacons de 500 ou 1 000 comprimés et en boîtes telles que nous ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 23/05/2019 à 15:32
    BREZHONEG
    alerter
    Et le code datamatrix , la serialisation, les sites d'echanges de manquants,ça s'articule comment tout ça?Et le temps de travail supp. (5-10 minutes par lignes au Quebec?), il nous est payé comment?Deja qu'on ne peut pas faire plus de 10 ordo a l'heure, je viens encore de le verifier lors de ma garde de nuit de cette semaine,où ça n'a pas arrété....C'est pas possible il y a des schizophrens partout , dans notre secteur economique !
    Moi j'ai tourné mes ecrans vers les gens qui me regardent repondre au programme que la Secu m'impose: ils sont nettement moins raleurs depuis qu'ils nous voient ramer en direct,avec tous ces trucs sur l'ecran qu'il faut renseigner....et mon commentaire : La Secu ,c'etait bien , mais maintenant ,ça craint ! et ça empire!.
  • 23/05/2019 à 16:27
    jpf
    alerter
    Je crois savoir que le modèle des pygmées est celui qui cause le moins de problème et le plus facile à mettre en place.
  • 23/05/2019 à 17:58
    Pragma
    alerter
    On marche sur la tête. Totalement impossible et irréaliste à mettre en place en France. Il faut obliger les médecins à prescrire en semaines et obliger les laboratoires à conditionner que des boîtes multiples de 7.
  • 23/05/2019 à 21:40
    pharmaco2b
    alerter
    Des boites de 500 ou 1000 cpes!!!tiens ,ca me fait penser a mon pote qui m a poste ce matin une photo de boites de 500 cpes d ibuprofene 400 a 5 dollars prise a New York..et pour 2 boites achetees une troisieme gratuite..soit le comprime a 0.6 cents!!!Les fabricants de Nurofen n en dorment plus!!
  • 23/05/2019 à 21:44
    pharmaco2b
    alerter
    Impossible a mettre en oeuvre en France...nous on a un President hyper intelligent,adepte d un nouveau Monde et pas un vieux retrograde comme Donald Trump!!!LOL!!!
  • 24/05/2019 à 07:27
    Domino
    alerter
    Ils vont mettre un code datamatrix sur chaque comprimé, sur chaque gélule, sur chaque gorgée de sirop...
    C’est pour la sérialisation !
    Si si, puisqu’on vous dit qu’Agnès Buzyn en a rêvé !!!
  • 24/05/2019 à 07:40
    apothicaire
    alerter
    "les officines ne sont pas prêtes en termes de sécurité et de traçabilité": il faudrait peut-être que les laboratoires nous en donnent les moyens techniques !!!
    En milieu hospitalier, à peine 50% des formes sèches sont en conditionnement unitaire. Il y a donc un gros travail à faire au niveau des fabricants; ensuite seulement on pourra parler de délivrance à l'unité.......
  • 24/05/2019 à 15:06
    BREZHONEG
    alerter
    EH oui, les tres grands conditionnements hospitaliers,si on peut les mettre aussi dans le circuit officinal,ça fera de belles economies pour les labos,hein!. Et le pharmacien d'officine, qui est toujours au golf, comme nous le savons, et bien il va se taper la recherche d'une solution pendant ce temps scandaleusement libre.Le consommateur,lui, qui avait pas mal d'infos sur la boite, ce qui avait motivé il y a 30 ans la decision de Bruxelles de choisir le conditionnement " traitement type" en boites, ce consommateur donc, n'aura qu'a aller sur internet, merveilleuse solution qu'on nous suggere maintenant 2 fois par jour pour n'importe quoi....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos patients vous demandent-ils des autotests supervisés ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !