17/05/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
rémunération, salaires, pharmaciens, préparateurs, baromètre, Appel Médical, Randstad Kaveh Naamani

Appel Medical, filiale du groupe Randstad a rendu publique le 15 mai 2019 sa 8e édition du baromètre des salaires de la santé. Celle-ci analysant les salaires de 2018 de 13 fonctions paramédicales dont les métiers de l’officine*.

Les pharmaciens d’officine ont, en 2018, reçu en moyenne un salaire de 3 490 euros bruts par mois, soit une légère hausse de 1,8 % par rapport à 2017 où le salaire était de 3 427 euros. « Les jeunes diplômés préfèrent se tourner vers l’industrie, perçue comme offrant des opportunités plus fortes », analyse Appel Medical.

Le salaire moyen des préparateurs en pharmacie a également progressé : + 2,2 % par rapport à 2017, soit un salaire moyen mensuel de 2 094 euros bruts.

* Cette étude est basée sur l’analyse de 822 996 fiches de paie d’intérimaires travaillant pour Appel Médical. La base de traitement est le salaire brut mensuel sans prise en compte des congés payés, indemnités de fin de mission et primes variables dans le but de se rapprocher des salaires de personnes titularisées.






Laura Quéré

Les dernières réactions

  • 17/05/2019 à 22:33
    drlouzou
    alerter
    Même travail , même salaire , rien de choquant . J’ ai été titulaire pendant 20 ans , après impôts , charges et autres ( RSI, CAVP, URSSAF ...) il me restait en moyenne 3.500,00€ par mois ... Nous luttons contre toutes les discriminations , soyons logique ...
  • 17/05/2019 à 23:08
    Lol
    alerter
    Pour 1 preparateur cela fait environ 1 salaire net de 1500 euros ..... pas terrible, au vu des tâches de travail demandées!
    Prėparatrice .. je trouve que notre travail est de plus en plus complexe , il faut qu'on soit au top au comptoir , au black office .... ... pour1 salaire de 1850 euros net en fin de carrière ! Est ce bien raisonnable ? Trouvez l'erreur ?
  • 18/05/2019 à 00:01
    Lou
    alerter
    Moi je me demande pourquoi le diplôme est pas un bac+2 on parle même plus de sa ...
  • 18/05/2019 à 10:21
    froufrou
    alerter
    Bravo les préparatrices de donner vos impressions effectivement il faut etre top dans tous les domaines pour un salaire moins élevé que n importe quel boulot c est un boulot qui ne rapporte RIEN
    quand je vois des jeunes qui veulent faire notre travail je leur dit PARTER PARTER ne faites surtout pas ça aller en clinique privee si vous voulez mais surtout pas l officine nous sommes les gilets jaunes de l officine nous travailoons a plein temps sans pouvoir avoir de loisirs ni rien a cote quand toutes les charges sont payees il ne reste plus rien
    continuer a vous battre pour une meilleur remuneration
  • 18/05/2019 à 10:43
    The Best
    alerter
    Il faut bien se rendre à l'évidence : le résultat net des officines ne permet pas de faire mieux en terme de salaires aussi pas étonnant qu'il y ait de moins en moins de monde en filière Officine. Ordre et Syndicats devraient se poser les bonnes questions mais là c'est pas gagné !
  • 18/05/2019 à 11:03
    Buzy
    alerter
    Les autres secteurs arrivent à dégager des salaires corrects mais en officine il n'y a jamais moyen, comment font les autres, meilleurs salaires avec en plus équilibre vie privée et professionnelle, horaires de travail corrects, quand on voit le niveau de rémunération des autres secteurs d'activités, et en officine ce n'est pas correct.
  • 18/05/2019 à 11:07
    Buzy
    alerter
    Comment font les autres secteurs pour se faire remunerer,il n'y a pas de raison que la pharma ne paie pas elle aussi, et que tout le monde gagne sa vie
  • 18/05/2019 à 11:18
    Buzy
    alerter
    Pourquoi ne trouve pas un moyen de rémunération pour que la pharma soit un secteur ou on gagne bien sa vie ? Les autres secteurs arrivent à se débrouiller mais la pharma non. Bon allez on va se barrer dans d'autres secteurs. Adios
  • 18/05/2019 à 12:29
    BREZHONEG
    alerter
    ADRESSEZ VOUS A LA SECU,pour le couvercle etouffant bien vissé a bloc sur l'economie des pharmacies...
  • 18/05/2019 à 13:24
    brucine
    alerter
    Ce n'est pas la reconnaissance ou pas d'un diplôme à bac +2 qui est garant y compris dans d'autres secteurs d'une rémunération.

    Il n'est d'ailleurs pas possible en l'état que ce diplôme soit reconnu à bac +2 puisqu'il est encore possible d'y accéder sans le bac.

    Cette question mérite d'être posée: dans un monde où on ne demande plus au préparateur de préparer quoi que ce soit, il serait peut-être bon de mieux valider des connaissances académiques, mais ce qui tuerait au moins partiellement la voie des CFA, j'imagine que les professionnels ne sont pas d'accord.

    Cela dit, l'argument de l'économie administrée de la sécu est foireux (voir au même égard la déconnexion du CA adjoint des médicaments réservés, absurde puisque ce sont eux qui génèrent la plus grande technicité).

    Déjà quand j'ai débuté dans la profession, ça fait plus de 30 ans, les salariés y compris ceux qui se donnaient de la peine étaient payés avec un lance pierres: dans tous les métiers, soit l'on accepte de se passer de collaborateurs, soit on rémunère décemment ceux sans qui l'entreprise ne serait rien.
  • 18/05/2019 à 15:22
    BREZHONEG
    alerter
    oui ,mais dans son metier monsieur Leclerc, lui, n'a pas une tumeur-monopole economique qui lui dit:pour ça, le prix c'est tant, et la marge c'est tant et pas plus.Ni une Asemblee Nationale qui lui vote son augmentation de C.A pour l'annee.
  • 20/05/2019 à 17:35
    drlouzou
    alerter
    C’ est une des raisons pour lesquelles il y a de moins en moins de Pharmaciens officinales , et bientôt (comme les médecins) le Pharmaciens libéraux officinaux titulaires , 3.500,00€ par mois pour 60 a 70 heures par semaines , c’ est un peu mieux que les préparateurs à 1.500,00€ par mois . Dans quelques années les pharmacies fermeront (comme maintenant) pour motif économiques , mais aussi parce que de moins en moins de pharmaciens veulent et voudront être titulaire (CQFD) .
  • 20/05/2019 à 23:21
    brucine
    alerter
    Si le business plan du titulaire prévoit qu'il se rémunère 3500€ avant remboursement de sa pharmacie, c'est que ce business plan est foireux et que l'expert comptable qui l'a validé l'est encore davantage.

    Dans le cas contraire, il faut être honnête jusqu'au bout: la rémunération du titulaire inclut la quote part de remboursement et, in fine, le capital qu'il aura acquis (certes là aussi s'il n'a pas acheté une micro pharmacie qui sera en sortie totalement invendable).

    Notons aussi que, comme d'ailleurs les médecins, les pharmaciens sont de moins en moins stakhanovistes: on trouve de plus en plus d'associations dont l'une des finalités est précisément que chacun des associés ne bosse même pas 50h par semaine.
  • 21/05/2019 à 11:07
    BREZHONEG
    alerter
    .......Les parts de chaque associé equivalant à ....une petite ou moyenne pharmacie pour chacun.
  • 22/05/2019 à 15:07
    drlouzou
    alerter
    Erratum : 3.500,00€ âpres remboursement

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK