16/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Fiche de paye istock-Delpixart

Le 14 janvier, la première commission paritaire de l’année entre les partenaires sociaux de la branche pharmacie sur la grille 2019 des salaires n’a pas abouti. Aucune revalorisation du point officinal n’a été conclue. Il se maintient à 4,425 euros.

Les six organisations syndicales de salariés (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO-Pharmacie et UNSA) ont rejeté unanimement les propositions d’augmentation de 1,70 % présentées solidairement par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). « Elles sont inacceptables compte tenu du retard accumulé en matière de pouvoir d’achat et, particulièrement, en raison d’une inflation chiffrée à 1,9 % fin novembre 2018, sur les douze derniers mois », juge Olivier Clarhaut, secrétaire fédéral de FO-Pharmacie. 

Mais, « à fin décembre, l’inflation 2018 ressort à 1,6 % », rétorque Philippe Denry, président de la commission des relations sociales et de la formation professionnelle de la FSPF. « Une revalorisation du point à 1,7 % couvre l’inflation et la revalorisation de 1,5 % du Smic », défend-il. Il explique qu’il n’avait pas de mandat pour aller au-delà « en raison des contraintes économiques des officines et pour ne pas compromettre leurs capacités d’investissement en termes humains et matériels. »

Après l’échec des négociations, les partenaires sociaux se réuniront de nouveau le 11 mars prochain pour tenter de trouver un accord sur les salaires en pharmacie, et d’éviter une nouvelle « année blanche » aux salariés de la branche, après celle de 2017.

Par ailleurs, la FSPF a fait part de son souhait d’appliquer à toutes les pharmacies, syndiquées ou non, les accords de salaires à compter de la parution au Journal Officiel de l’arrêté d’extension. Ce sujet devrait être également à l’ordre du jour de la prochaine séance de négociation sur les salaires.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 16/01/2019 à 19:48
    gla10
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 16/01/2019 à 23:48
    brucine
    alerter
    Il y a quand même en l'espèce un peu (?) de mauvaise foi.

    On ne voit pas très bien ce que couvrirait une augmentation de 1.7% consommée à 1.5% par le SMIC:
    0.2% d'augmentation pour les autres.

    Et on oublie que les dernières augmentations, de mémoire 1.4% en 2015 et 1.08% en 2017 ne constituaient à l'époque déjà même pas un rattrapage.

    On ne peut sans cesse pleurnicher que l'on peine à trouver des collaborateurs qualifiés et motivés dès lors qu'on leur enlève l'aspect matériel de cette motivation à l'inverse de ce que l'on retrouve (hors fonction publique et quand bien même, il y existe une progression indiciaire mécanique) dans l'essentiel des entreprises.
  • 17/01/2019 à 08:44
    tnttnt
    alerter
    En quoi on pleurniche pour trouver des collaborateurs qualifiés ?? Tu as des employés qui sont directement concernés par ces augmentations ? Moi non car mes employés sont tous, sans exception, payés plus chers.
  • 17/01/2019 à 09:48
    Aspirine31
    alerter
    Ce qui est inconcevable c'est que les augmentations de salaires sont décidées globalement et ne sont pas liées à la qualité ou non d'un travail.
  • 17/01/2019 à 09:52
    cf.
    alerter
    SI LES SYNDICATS défendaient aussi bien le revenu des titulaires, face à la CPAM !!!!
    Comme quoi, quand tu veux , tu peux..
    Les pharmacies vont rentrer dans le TOP 10 de ceux qui payent le moins leurs salariés....
  • 17/01/2019 à 15:04
    mmdd
    alerter
    Il n'y a même pas une augmentation annuelle du coût de la vie, lamentable ......
  • 17/01/2019 à 23:37
    hisis
    alerter
    Ils ont de la chance vos employés !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK