26/11/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Dispositifs médicaux, ANSM, implants mammaires, matériovigilance istock - DieterMeyrl

Alors que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) annonce le lancement d’une audition publique sur l’utilisation des implants mammaires, et demande aux patients et professionnels de santé de déclarer tout effet indésirable concernant les dispositifs médicaux pour le traitement du prolapsus (descente d’organes) et de l’incontinence urinaire, un collectif international de journalistes publie une enquête à charge sur le contrôle des implants médicaux. Car de grosses lacunes ont été mises à jour, tant dans la certification des organismes notifiés qui valident les dispositifs médicaux, que dans le traitement des données de matériovigilance par l’ANSM.

« Le point de départ de l’enquête « Implant Files » est un implant vaginal factice, bricolé par une journaliste néerlandaise à partir d’un morceau de filet de mandarines, qui a néanmoins rempli tous les critères pour être mis sur le marché », indique le journal Le Monde qui a publié les résultats de l’enquête dimanche 25 novembre.

Défaillances dans l’évaluation des dispositifs médicaux absence de traçabilité dans ce domaine, le quotidien national s’étonne : « le moindre smartphone mis sur le marché dispose d’un identifiant unique et peut être retrouvé à peu près partout sur Terre, mais il est impossible de savoir combien de ces dispositifs médicaux –et lesquels- sont aujourd’hui implantés dans la population française. » Nouveau scandale sanitaire en perspective.






Les dernières réactions

  • 26/11/2018 à 20:02
    pharmaco2b
    alerter
    filet de mandarines!!!!!c est en faisant n importe quoi que l on devient n importe qui!!!!
  • 27/11/2018 à 07:03
    MAURICE
    alerter
    Extraordinaire rien n'a changé depuis l'affaire PIP.
    Mais a quoi servent nos politiques?
  • 27/11/2018 à 08:35
    olivier91
    alerter
    D'après vous, pourquoi la plupart des produits "conseils" des officines sont-ils aujourd'hui des dispositifs médicaux?
    -activité non démontrée
    -contrôles à minima
  • 27/11/2018 à 08:35
    olivier91
    alerter
    D'après vous, pourquoi la plupart des produits "conseils" des officines sont-ils aujourd'hui des dispositifs médicaux?
    -activité non démontrée
    -contrôles à minima
  • 27/11/2018 à 08:47
    Fv
    alerter
    C’est là où c’est magique : les pharmaciens , professionnels de santé , se sont laissé imposer des DM par des marchands de tapis , sans que la profession ne réagisse . Vous les avez tous rencontrés ces diplômes en force de vente affirmant que leur super pilule miracle à 2 balles bénéficiait d’un statut de dispositif médical , accredidant le sérieux du labo perlimpinpin ...
  • 27/11/2018 à 14:24
    rab74
    alerter
    le problème est "l'organisme certifié n'a pas joué son rôle", jamais! conclusion: des inutiles sont payés par nos impôts et taxes à nous enfumer et à enfumer les patients. j'apprécie vraiment très peu d'engager ma responsabilité professionnelle sur les actions d'un organisme au mieux incompétent, au pire corrompu. Nos syndicats vont-ils se manifester? outre le fait que la santé est traitée comme un objet au rabais, quand certains se gavent dessus!
  • 27/11/2018 à 21:13
    olivier91
    alerter
    L'organisme certificateur se contente de signer un certificat de conformité à un cahier des charges établi par le ou les entreprises à l'origine du DM.
    Je ne crois pas que ces organismes certificateurs soient des organismes dépendants de l'Etat.
    Le système est en tout cas mal foutu, et il constitue une brèche ouverte aux marchands de perlinpimpin, de gouttes nasales au jus d'algues et de sirops renforcés au miel... qui ont trouvé dans le DM un moyen économique pour utiliser la crédibilité du pharmacien (combien de temps?) à promouvoir leurs "produits", jusqu'à leur départ chez Edouard ...ou chez le Amazon de la pharmacie.
  • 28/11/2018 à 10:03
    BREZHONEG
    alerter
    Meme satut que les centres( privés) de controle technique pour voitures....où il y a des choses pas tristes aussi.Peut etre que les Facs de Pharma pourraient etre mieux utilisées,pour le DPC et pour le controle des "dispositifs"...
  • 28/11/2018 à 19:34
    Potard17
    alerter
    Effectivement, de grosses lacunes ont été mises à jour, tant dans la certification des organismes notifiés (auprès de la commission européenne) qui se font rémunérer par les industriels pour valider leurs dispositifs médicaux en leur attribuant - sur simple présentation d'un dossier la plupart du temps - un marquage CE (qui n'est en aucun cas une garantie de qualité, mais permet leur vente en Europe, en Suisse et en Turquie) que dans le traitement des données de matériovigilance par l’ANSM.
    L'attitude et les réponses d'Agnès Buzyn et du directeur adjoint de l'ANSM - dans l'émission Cash investigation sur France 2 hier soir - étaient indignes pour des responsables de la sécurité sanitaire en France!
  • 30/11/2018 à 07:37
    rab74
    alerter
    j'en reviens toujours à ma première remarque: si certifier n'apporte pas de garantie pour le consommateur-patient, alors la certification ne sert à rien. dégageons ces inutiles nuisibles, les sommes mobilisées par ces organismes fumeux pourraient être mieux utilisées sur le terrain (en nous rémunérant un peu mieux sur le suivi patient, en abondant un peu plus l'OPCO j'en passe et des meilleures)

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK