31/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Agnès Buzyn DR

Finalement rejetée au cours des discussions sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, la « prescription pharmaceutique », qui consiste à autoriser la dispensation sans ordonnance de certains médicaments à prescription médicale obligatoire, semble toujours être dans les tiroirs de la ministre des Solidarités et de la Santé.

Agnès Buzyn évoquait au micro de RMC-BFMTV ce mercredi 31 octobre vouloir avancer « par étapes » sur le sujet. Le retour du pharmacien correspondant voté par l'Assemblée nationale dans le PLFSS en première lecture, ne serait finalement que la première, et la ministre a laissé entendre qu’elle souhaitait aller plus loin : « Nous allons travailler avec l'ensemble des professionnels. Je pense qu’il y a peut-être une voie de passage entre ce que souhaitent les médecins et ce que souhaitent les pharmaciens. Il n’y a pas de veto aujourd’hui. »

Pourtant, si les pharmaciens y sont favorables, l'avis des médecins semblent tout autre.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 31/10/2018 à 20:51

    alerter
    Normal que les médecins n’apprécient pas mais que dire quand un patient vient le samedi et qu’on ne trouve aucun médecin ouvert ou bien la semaine quand certains terminent à 17h... pareil pendant les gardes ...
  • 31/10/2018 à 20:51

    alerter
    Normal que les médecins n’apprécient pas mais que dire quand un patient vient le samedi et qu’on ne trouve aucun médecin ouvert ou bien la semaine quand certains terminent à 17h... pareil pendant les gardes ...
  • 02/11/2018 à 08:25
    MAURICE
    alerter
    Madame Petit-Pas, ne veux pas vexer les médecins.
    Mais je préfèrerais qu'elle s'occupe de l'intérêt des Patients.
    Qui ne trouvent plus de médecins disponibles.
  • 02/11/2018 à 14:00
    Pcc1
    alerter
    Il faudra bien trouver une solution les médecins ne sont plus là ,ils ne font plus les gardes(faites le 15) alors qu'ils sont quasiment éxonérés d'URSSAF au motif qu'ils assurent la permanence des soins...
  • 03/11/2018 à 16:33
    Margt
    alerter
    LE PHARMACIEN LE SEUL PROFESSIONNEL ACCESSIBLE DE SUITE QUI PEUT ÉVALUER L'ÉTAT D'UN MALADE ET LUI DÉLIVRER INSTANTANÉMENT DES MÉDICAMENTS À BON ESCIENT POUR ÉVITER DES SOUFFRANCES INUTILES À UN PATIENT. LES MÉDECINS PAIENT LEUR CONFORT LE PHARMACIEN EST PRÉSENT 24/24 ALORS LA PLACE EST PRISE LOGIQUEMENT PAR LE PHARMACIEN.EN SUISSE VCELA VIENT DE PASSER DANS LES MOEURS.LA FRANCE VA SUIVRE ET C'EST BIEN.
  • 05/11/2018 à 11:55
    claire.serre
    alerter
    J’ajouterai en plus de tout ce qui a été dit que chez nous les médecins font les ponts ! Avec un cabinet médical de 5 médecins on se retrouve régulièrement avec 0 médecin pendant 2 à 3 jours !!
  • 27/03/2019 à 14:14
    Fred18
    alerter
    Je vous trouve assez dure face aux médecins pour vos commentaires.

    En secourisme, l'acte ne doit pas porter a sa propre sécurité personnelle. C'est l'élement de base.

    Donc un médecin est avant tout un citoyen qui a lui aussi une famille, une vie sociale comme n'importe qui et pour les libéraux a le choix de ses heures de travail et de leur répartition. C'est un choix personnel qui ne nous regarde en rien et qui compose leur rémunération.

    Heureusement, que des médecins apparemment plus prompte a connaitre les risques psycho-sociaux relatif a leur profession de santé. Ils connaissent nettement moins le sort des divorces, des solitudes des autres professions de santé? pourtant encore beaucoup d'entre eux totalement investi dans leurs missions et débordés par les mises en place exécrables des pouvoirs publics quant a l’exécution de leur métier sont l'une des catégorie professionnelle le plus exposée au suicide.

    Que les politiques de fermeture de services publiques hospitaliers, pmi, maternités, cliniques de proximité voient en les libéraux une solution trop souvent faciles est dangereuses pour quiconque.

    Se plaindre du manque d'organisation des patients, du manque d'a propos des pharmacies qui oublient que les médecins ne travaillent pas pour eux. Que vos choix d ouverture sont vos choix, vous êtes grands. Soyez en plus responsables de vos actions plutôt que choisir la facilité de reporter celle ci sur d autres.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK