16/10/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
qualité Thérèse Bonté

Vos patients sont-ils contents de leur pharmacie ? L’association Pharma Système Qualité (PHSQ) a lancé ses « Journées Qualité 2018 » (du 15 au 20 octobre) avec une grande enquête d’évaluation de la satisfaction des patients-clients auprès des 2492 pharmacies engagées dans la double certification qualité ISO 9001-QMS Pharma. Les pharmacies seront jugées sur les horaires d’ouverture, l’accueil, le temps d’attente, la confidentialité des échanges ou encore la disponibilité des produits. Mais pas seulement.

L’enquête vise à explorer les attentes qu'ont les patients de leur pharmacie de demain. Au rang des thèmes abordés : la télémédecine, les nouveaux services (payants) comme le suivi des traitements et du contenu de l’armoire à pharmacie, la possibilité d’une vaccination à l’officine contre la grippe , un « coaching » santé, la préparation de pilulier… A l'heure où la prescritption dématérialisée fait parler d'elle, les patients seront également questionnés sur leurs préférences en matière de délivrance et distribution de leurs médicaments prescrits : 1. Continuer à venir en pharmacie ? 2. Se faire livrer l’ordonnance après que le pharmacien l’ait préparée ? 3. Pas besoin de pharmacien, Amazon peut très bien le faire…

Le questionnaire est proposé en officine sur papier, sur internet, via un QR code ou par l’intermédiaire du site ou du compte Facebook de la pharmacie. Résultats attendus pour fin novembre.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 16/10/2018 à 17:55
    drlouzou
    alerter
    Bien . Les meilleures idées viennent des confrères qui croient en l’avenir . Curieusement des pharmaciens du terrain , ni des syndicats , ni du “Saint Ordre” ...
  • 17/10/2018 à 00:31
    pharmaco2b
    alerter
    questionnaire a la con comme il en existe dans differents sondages!!!pour moi un patient/client restera toujours celui qui franchit le pas de mon officine!!!
  • 17/10/2018 à 06:11
    cocolapin
    alerter
    Treès peu pour moi.... en faire toujours plus pour gagner toujours moins..... bonne chance les gars moi je jette l'éponge...
  • 17/10/2018 à 06:39
    MAURICE
    alerter
    Ou comment nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
  • 17/10/2018 à 07:37
    rab74
    alerter
    c'est parfois bon d'avoir les réponses aux questions qui fâchent avant d'investir...moi aussi je me suis étouffée en lisant le questionnaire, puis je me suis dit que, au moins, on verrait où sont les lignes.
  • 17/10/2018 à 08:52
    margr
    alerter
    Puisque nous sommes des pharmacies physiques NON virtuelles CE n'est que par le respect de ces normes QUE nous nous remarqueront ET apporteront ce PLUS DE confiance et d'éthique à NOS patients.Les normes de qualité iso tirent la profession PAR le haut et VERS l'excellence .Perso j'y suis favorable.
  • 17/10/2018 à 09:54
    cf
    alerter
    IL n'y a pas de "pharmacie de demain" mais des pharmacies de demain qui auront des spécificités de plus en plus marquées..comme on le voit aujourd'hui, avec amazone, Leclerc, petit centre commercial , GMS et épicerie de quartier..
    à moins que, la solidarité n'étant pas une qualité répandue dans la profession, nos représentants ordinaux et syndicaux prévoient une purge radicale en interdisant l'exercice à une bonne fraction du réseau, en se basant sur ces enquêtes qui n'accorderont la certification qu'en fonction du nombre d'assistants par exemple...
  • 17/10/2018 à 10:10
    jpf
    alerter
    La certification n'est que le constat que l'on exécute à la perfection une démarche qualité qui peut être mauvaise. Mieux vaut une label qui lui permet d'avoir la certitude de la qualité de la démarche et qui se mesure à l'inverse de la certification qui n'est pas mesurable.
  • 17/10/2018 à 10:31
    posolimited
    alerter
    Pas d'accord margr .La seule certification "jenesaisquoi" qui vaille ,c'est un patient satisfait et qui revient . Ce qui veut dire que le job a été bien fait . Les pharmacies qui mettent en avant leurs normes iso ressemblent à ces malades déçus par l'allopathie et qui se tournent vers les médecines parallèles . Elles devront forcément revenir aux fondamentaux un jour ou l'autre et ne pas se contenter de notions abstraites dont on surestime beaucoup l'efficacité au quotidien et la compréhension par nos patients...
  • 17/10/2018 à 11:47
    BREZHONEG
    alerter
    Oui poso., un bon Docteur , "il est gentil"......
  • 17/10/2018 à 13:42
    posolimited
    alerter
    Bof ! la réaction ...Et en plus la plus courte de la liste . Seriez vous iso-compatible ?
  • 17/10/2018 à 16:02
    Dominique Jullien, Pharmacien titulaire
    alerter
    le dernière chose à faire est de laisser un intermédiaire (amazon ou aute) s'insérer entre le pharmacien et son client . Quand l'intermédiaire aura toute la data des clients et l'audience , il passera du statut de prestataire à celui de donneur d'ordre et c'est le pharmacien qui sera relégué au rôle de prestataire .
    Il n'y qu'à prendre l'exemple de booking.com qui lorsqu'il n'était que prestataire pour les hôteliers demandait 5% de commission , et qui leur impose désormais 30% de commission depuis que c'est lui qui a l'audience . Les hôteliers ont laissé un intermédiaire s'insérer entre eux et leurs clients ...
  • 17/10/2018 à 16:09
    BREZHONEG
    alerter
    Je donnais le critere d'evaluation de la competence le plus frequemment rencontré chez les malades.
  • 17/10/2018 à 16:30
    posolimited
    alerter
    Exact et en plus il est suuuuuurmené ...
  • 18/10/2018 à 12:50
    harpago
    alerter
    Votre réaction, posolimited, est typique de ceux qui ignorent ce qu'il y a dans une certification. Le patient y reste au cœur des préoccupations. Tout est organisé pour qu'il soit bien accueilli, bien conseillé, dans le cadre d'une sécurisation maximale, et ceci quelque soit la personne de l'équipe qui intervient. Bien sûr ce n'est pas là le monopole des certifiés. Dieu merci la plupart des confrères font de la qualité dans la dispensation sans être certifiés. Mais jeter le discrédit sur ceux qui sont engagés dans une certification n'est ni juste, ni à votre honneur.
  • 18/10/2018 à 18:23
    BREZHONEG
    alerter
    Se faire certifier ,et maintenir ensuite sa certification avec des normes toujours plus nombreuses, pourquoi pas.Mais quand on voit ce qu'on nous impose ( hotte flux laminaire,etc) pour tourner une pommade st louis, ça ne motive pas.De plus,surveiller la qualité dans la liberté d'une profession liberale , c'est deja le travail des Pharmaciens inspecteurs.Et il y a le DPC.Et il y a le client mystere de mon groupement qui est passé cette semaine,etc.. Bref,je pense que tout ça plafonnera comme certains emballements passés.Et je vais de ce pas rediger une opinion pharmaceutique....comme vous le faites toutes et tous tres souvent.
  • 27/10/2018 à 01:14
    caius
    alerter
    Tout à fait d'accord avec Brezhoneg, il y a le pharmacien inspecteur qui est censé faire le contrôle qualité de l'officine, son agencement conforme aux bonnes pratiques , telles qu'un espace confidentiel réellement confidentielle, un frigo qui sont un vrai meuble de stockage des produits du frais, un salle de stockage digne de ce nom, des locaux adaptés, un préparatoire conforme qui ne serve qu'aux préparations, un local pour le matériel médical conforme, apte à recevoir des handicapés, un stockage des stups conforme, une officine apte à recevoir du personnel, et qu'on ne me dise pas que cela ne regarde que l'Ars pour le début et l'inspection du travail pour la dernier point, car cela c'est la probité professionnel dont on parle, de sa crédibilité, de son honneur, e c'est le boulot de l'Ordre et des inspecteurs d'aller dans ces officine, car il y en a encore, et qui ''passent à travers les mailles du filet''.!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Et cela plus que de vouloir que la pharmacie sorte de son monopole pour aller faire le travail que les autres font mieux car c'est leur métier, en clair, bâfrer dans leur gamelle, leur reprocher aux vétos de faire du conflit d’intérêt et de vouloir faire la même chose avec la prescription pharmaceutique et trouver cela tout à fait normal. Mais quand on n'est pas capable de défendre sa gamelle, on va piller celles des autres, plus faibles de préférence.
    L'Ordre à devoir et fonction de s'assurer de la probité de ses membres et de leur honnêteté, envers leurs clients, leurs employés et les caisses maladies. Si cela n'est pas réalisé, cela pose un problème, et une question,: l'Ordre est-il encore utile et nécessaire ????????
    Sans parler de l'affaire scandaleuse qui nous a coûter 4 millions 750 mille euros, à cause de la section des labo et que les innocents ont dus payer........
    Donc, le contrôle qualité, ce sont bien nos patients qui le font, par leur attitude, et l'Ordre, un contrôle qualité interne et compétent qui plus est car réalisé par des professionnels qui connaissent la pharmacie, même si aujourd'hui, l'incompétence et les arrières pensées sont la norme.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos patients vous demandent-ils des autotests supervisés ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !