04/07/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Vaccination Dmitry Naumov - Fotolia

Ils sont 83 % de Français à être favorables à la vaccination (un tiers y est même tout à fait favorable), selon un sondage Ipsos pour Les Entreprises du médicaments (Leem)*. Un chiffre en nette augmentation depuis le dernier sondage de 2016 où les opinions favorables étaient tombées à 69 %. « Il se passe quelque chose », pour Philippe Lamoureux, directeur général du Leem, pour qui les prises de parole publiques fortes des instances sanitaires autour de l’obligation vaccinale ont sûrement joué un rôle.

Bien qu’encourageants, les résultats sont cependant fragiles. 17 % des sondés restent défavorables (dont 5 % « pas du tout favorables ») à la vaccination. Leurs arguments : critique générale liée aux contre-indications et effets indésirables des vaccins, manque d’informations sur les vaccins et manque de recul sur les effets à long terme. A cela s'ajoutent des inquiétudes sur la composition. Et spontanément, selon eux, « il y a trop de vaccins ».

Le rôle des réseaux sociaux

Le Leem a également cherché à comprendre l’impact de Twitter, Facebook, etc… dans l’opinion et, après analyse des conversations en ligne sur les vaccins (analyse de la société La Netscouade entre juin 2017 et juin 2018), il semble que le rôle des réseaux sociaux ne soit pas anodin : les antivaccins y véhiculent allègrement des fausses informations sur la vaccination, jouant sur la peur et le sensationnalisme. Leurs angles d'attaque favoris ? Le non respect de la liberté personnelle, l’utilisation de l’adjuvant aluminique, la vaccination contre l’hépatite jugée comme non adaptée aux nourrissons, la rentabilité pour le lobby pharmaceutique.

* Enquête menée entre le 20 et le 24 juin 2018 sur 1 086 adultes représentatifs de la population française, interrogés sur internet.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 05/07/2018 à 07:07
    MAURICE
    alerter
    17% c'est beaucoup, mais pas étonnant ce sont les mêmes qui manquent de discernement, et sont sensibles aux théories du complot.
    Et internet est une caisse de résonance énorme de toutes les âneries possibles.
    la vraie question, est celle de la régulation des réseaux sociaux, (sans doute utopique), la seule réponse possible, est de nous même répondre a toute ineptie, pour neutraliser ces Fakes-News.
  • 05/07/2018 à 09:17
    Univert
    alerter
    Quand on a eu dans son entourage des bébés qui sont devenus "légumes" après une vaccination, ou des personnes actives brusquement atteintes de troubles neurologiques suite à un vaccin contre l'hépatite B, ou des jeunes filles dont l'avenir a été aussi brusquement compromis suite au Gardasil, çà laisse sacrément perplexe quand même...
  • 05/07/2018 à 09:25
    genepi
    alerter
    et quand on a eu dans son entourage un adulte décédé de la rougeole, du tétanos, ou comme dans ma génération des amis infirmes à vie à cause de la polio, ça ne laisse pas perplexe ?
  • 05/07/2018 à 10:01
    Univert
    alerter
    ... Cà vous rappelle quelque chose ?
    Avons-nous le droit de jouer à la roulette russe et d'en sacrifier d'un côté pour en sauver d'un autre ?
    Ce sujet est particulièrement délicat et de grands professeurs s'y sont impliqués.
    C'est justement à cause du vaccin contre la rougeole qui ne donne pas une bonne immunité que l'on se retrouve avec des cas à l'âge adulte beaucoup plus graves...
    Quant aux études sur le tétanos, elles révèlent que le vaccin n'a aucune efficacité car le bacille se développe en anaérobie loin du sang et de ses anti-corps, et que la seule chose à faire c'est de mettre de l'eau oxygénée au niveau de la blessure...
    Donc la vaccination est loin d'être une science exacte et il y a lieu de rester extrêmement vigilants.
  • 05/07/2018 à 10:19
    Jarod
    alerter
    ce qui est de bien c’est que dans les coms on reconnait tout de suite ceux qui ont des connaissances d’infectio et ceux .... qui n’en ont pas et qui répètent ce qu’ils ont vu sur les
    sites anti-vaxs !
    ps: le tetanos ce sont les toxines qui agissent et non le bacille !!! et ces toxines :
    1- elles sont mobiles
    2- elles n’ont pas ce léger souci d’anaérobie et diffusent donc !!

    Quant à la rougeole, non le problème ce n’est pas l’immunité du vaccin qui est justement performante !!
    c’est la couverture qui est catastrophique !!
    comme je dis toujours le Pilly ce n’est pas fait pour caler les tables bancales !!

  • 05/07/2018 à 10:47
    Jarod
    alerter
    les réseaux sociaux oui on le voit leur côté néfaste pour les vaccins et ... pour pratiquement tout d'ailleurs !
    on était bien mieux avant !
    les antis-vaxs peuvent diffuser librement tous leurs messages de désinformation qu'on peut contrer très rapidement au passage vu la faible argumentation mais bon !
    mais si les choses avaient été faites bien avant il y a plus de 10 ans par des campagnes par le LEEM, la HAS, l'InVS sur l'épidémio, la santé publique, l'infectio, les processus de fab des vaccins par les labos ... On n'en serait pas là aujourd'hui !
    L'inertie des différentes instances a des conséquences aujourd'hui !
  • 05/07/2018 à 11:50
    Univert
    alerter
    Le début de mon message n'est pas paru, sans doute à cause des guillemets : PRIMUM NON NOCERE ... çà vous rappelle t-il quelque chose ?
    A force de matraquer la population de vaccins, on fait pire que mieux. Sommes-nous juste du bétail ?
    Peut-être que mes connaissances sont insuffisantes en immuno, alors d'après ce que vous dites le vaccin contre le tétanos agit contre les toxines ?!? Je croyais en effet qu'un vaccin permettait de développer des défenses contre des bacilles et des virus...
    Je ne pratique pas beaucoup le web et ne connais pas les sites anti-vax dont vous parlez. Par contre, je lis les livres des médecins et pharmaciens qui alertent sur les mensonges et la propagande vaccinale, car ils ne montent pas au créneau pour rien... dont le livre Serge Rader : Vaccin, Oui ou Non ?
  • 05/07/2018 à 14:19
    Jarod
    alerter
    dans ce cas là enlevons tous les médicaments alors et on regarde le résultat ? au final on arrivera à la fameuse sélection naturelle si chère à Darwin !
    on fait pire que mieux ? Ah bon ? Et donc les cas de méningites bactériennes et de rougeole notamment sur Bordeaux et Poitiers faute d'une couverture suffisante (SEULEMENT 70 % !!) c'est mieux ? Première nouvelle donc.
    pour le tétanos oui c'est contre les toxines d'où la compo du vaccin: anatoxine tétanique. (au passage comme la diphtérie)
    Ah Rader fameux militant anti-vaccination qui d'ailleurs sert de référence absolue aux sites en question !
    Je fais une comparaison : en prenant comme position celle d'un anti-vax convaincu comme lui, si je prenais les arguments des représentants de GSK ou de Sanofi pour argumenter sur le bien-fondé des vaccins de mon côté vous me diriez quoi ? tout ça pour dire qu'il faut être critique ! il est militant donc forcément il ne va pas vanter les vaccins !
  • 05/07/2018 à 19:26
    Univert
    alerter
    Les représentants de GSK et Sanofi sont au service des intérêts de leur compagnie, comme Bayer et les autres, que l'on a malheureusement vu s'illustrer honteusement dans bien des affaires où le respect de l'humain est le dernier de leurs soucis... et qui salissent notre profession.
    On retrouve ces mêmes labo en Inde à faire des essais pour pas cher sur une population avide de quelques euros, au détriment de sa santé...
    Nous avons une médecine à la pointe dans bien des domaines et nous pouvons en être fiers, mais nous avons aussi des profiteurs qui surfent sur la peur des gens pour mettre des saloperies sur le marché. A ce niveau la HAS ne joue pas son rôle et les lanceurs d'alerte sont bien utiles.
  • 05/07/2018 à 19:48
    Univert
    alerter
    Quant au cas de Bordeaux, si les enfants atteints de la rougeole avaient été confinés chez eux,au lieu d’être envoyés à l’hôpital pour de simples sérologies ( alors qu’un médecin peut prescrire une prise de sang par une infirmière qui se déplace à domicile ) et si les médecins se déplaçaient comme autrefois à domicile, cette jeune fille de 32 ans n’aurait probablement pas attrapé la rougeole. ET il lui aurait bien mieux valut faire une rougeole enfant , qui l’aurait immunisée à vie comme quand le virus sauvage circulait librement . Ce n’est pas la vaccination quand elle avait 1 an qui l’aurait protégée à 32 ans , et même si 95% des enfants étaient vaccinés aujourd’hui , le virus continuerait de circuler, et cette adulte aurait pu être contaminée de la même façon. L’obligation ne résoudra rien, si on persiste à inciter des gens contagieux à aller dans des lieux publics ( salle d’attente d’un médecin ou des urgences par exemple ) . Il y a eu par le passé des épidémies de rougeole qui se sont produites parmi des populations vaccinées à 99% , alors à plus forte raison parmi des populations vaccinées à 95%... C'est une utopie de vouloir protéger la population par des vaccinations massives (lisez Pasteur l'imposteur, vous comprendrez )
  • 06/07/2018 à 17:48
    Olive
    alerter
    Vos désaccords sont la conséquence d'une erreur logique classique et insupportable qui entraine son lot de désinformation désastreuse en matière de Santé Publique, (même chez certains professionnels de santé qui ont fait une fixette et se sentent investis d'une mission) :
    La confusion entre CAUSALITE et CORRELATION.
    Ce n'est pas parce que 2 événements sont corrélés que l'un est la cause de l'autre. Exemple :
    - Corrélation entre vaccin hépatite B et survenue d'une sclérose en plaque plus tard --> VRAI
    - Causalité entre vaccin hépatite B et Survenue d'une sclérose en plaque plus tard --> FAUX
    Faites confiance dans les instances publiques de temps en temps. Le "rapport bénéfices/risques" n'est pas un modèle si mauvais.
  • 09/07/2018 à 13:00
    drlouzou
    alerter
    Cher Univers les bands de la faculté te seront toujours disponibles (..,) les vaccins sont de réels progrès , ou alors laissons la sélections naturels faire son tris . Mais je crains que l’espérance de vie régresse rapidement de 15 ou 30 années ....La problématique de la surpopulation sera aussi rapidement résolu . Cela peut être un choix de société , mais ce n’est pas celui de la majorité de la population . Attention au dérive “Sectaire”

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK