03/07/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
ruptures de stock, médicaments, académie pharmacie, mission sénat, sénat, médicaments DR

Plus de 500 médicaments ont été en rupture de stock en 2017, soit 30 % de plus qu’en 2016.

Les tensions d’approvisionnement ont notamment concerné des anticancéreux, des antibiotiques et des vaccins, couvrant des aires thérapeutiques essentielles. Les causes sont multiples, économiques, industrielles ou réglementaires.

L’Académie de pharmacie a émis des recommandations sur l’indisponibilité des « médicaments indispensables ». L’instance y propose de distinguer les mesures à prendre d’urgence pour atténuer immédiatement le phénomène de rupture (désigner au niveau de l’Etat un coordonnateur des actions à mettre en œuvre, réviser le prix de certains médicaments indispensables, respecter les délais d’enregistrement réglementaires etc…), et les mesures à prendre à plus long terme pour prévenir les ruptures :  créer les conditions d’une relocalisation de la synthèse des substances actives en Europe, faciliter les démarches des industriels pour la convergence des conditionnements et des notices des médicaments anciens en Europe…

Ces recommandations seront-elles prises en compte par la mission d’information sur la pénurie de médicaments et de vaccins du Sénat, qui entame ses auditions les 5 et 6 juillet prochains ? Réponse fin septembre, date prévue pour la remise du rapport de ladite mission.






Les dernières réactions

  • 03/07/2018 à 17:32
    Jarod
    alerter
    un miracle ! ils s’en occupent enfin !!
  • 03/07/2018 à 17:32
    Jarod
    alerter
    un miracle ! ils s’en occupent enfin !!
  • 04/07/2018 à 06:36
    MAURICE
    alerter
    Vu la baisse des prix continuelle, je doute que la situation s'améliore, au contraire.
  • 04/07/2018 à 10:54
    BREZHONEG
    alerter
    Bizarrement, la presence tres specifique du monopole ecrasant de la Secu et de ses prix n'est pas evoquée . Monopole et fixation des prix ,mais pour un petit marché par rapport a la taille mondiale de celui des labos . Labos qui peuvent tres bien finir progressivemen par trouver le marché francais,(faible en quantité+faible en rentabilite), sans interet....Surtout si leurs propres produits "pas chers" viennent sur les pays voisins concurencer leur filiale locale. Eh oui,les questions "tabous" devront un jour ou l'autre etre abordées.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK