18/06/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
moustique DR

En novembre 2016, un homme de 39 ans est hospitalisé trois jours au service de neurologie du CHU de Montpellier (Hérault) pour une paralysie soudaine de la moitié de la face. Après analyse par les équipes de l’université de Montpellier, de l’Inserm et du CHU, le diagnostic tombe : infection par le virus Usutu, un arbovirus transmis par les moustiques (principalement Culex, commun en France). C’est le premier cas répertorié dans notre pays.

Usutu, du nom d’une rivière du Swaziland, en Afrique, est un virus encore méconnu des scientifiques. Cousin des virus Zika, de la dengue, du chikungunia et de la fièvre du Nil occidental, il est transmis par les moustiques et infecte principalement les oiseaux. L’homme et le cheval sont des hôtes accidentels constituant une impasse épidémiologique : ils ne peuvent transmettre le virus à leurs congénères.

Les premiers cas d’infections humaines ont été décrits en Afrique dans les années 80. A ce jour, 26 cas ont été recensés en Europe, principalement en Italie. Yannick Simonin et son équipe de l’Inserm, qui ont étudié le cas du patient de Montpellier, viennent de confirmer le tropisme neurologique du virus. « L’infection humaine est probablement le plus souvent sans symptôme, ou présentant une expression clinique bénigne », explique Yannick Simonin dans le média en ligne The Conversation. Toutefois des complications neurologiques de type encéphalites ou méningo-encéphalites ont été décrites. »

L’Inserm poursuit ses recherches pour mieux comprendre le fonctionnement de ce virus émergeant. Quant au patient de Montpellier, il a récupéré ses facultés en quelques semaines, sans séquelle.






Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK