14/05/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Matthieu Vandendriessche

Les bilans de médication pour patients âgés sont actuellement en plein lancement dans les officines. Une fois informés sur ce dispositif et au fait des traitements du patient âgé, les pharmaciens doivent se munir de quelques astuces pour mener à bien ce nouveau suivi du patient. Ainsi, par exemple, lors d’une formation assurée par Pharmaconsulting pour l’URPS Ile-de-France, Maryne Thierry-Duriot recommande aux pharmaciens de ne pas passer plus de 30 minutes pour l’entretien de recueil, puis 30 minutes pour l’analyse des traitements et 15 minutes pour l’entretien conseil. Une moyenne qui dépend cependant de la complexité des ordonnances.  Lors de l’entretien de recueil, il est ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 14/05/2018 à 18:02
    BREZHONEG
    alerter
    Eh oui,"garder quelque chose a dire pour la prochaine fois". Parce qu' avec des chroniques, on finira par constater des interruptions de suivi du bilan.Jusqu'a ce qu'ils ou elles nous disent:"c'est un peu toujours la meme chose, maintenant j'ai bien tout compris, au revoir et merci".
  • 14/05/2018 à 20:42
    Osiris8969
    alerter
    J'aimerais mieux des astuces pour communiquer et transmettre aux médecins..injoignables, sans mail ni fax.
  • 15/05/2018 à 08:51
    Margt
    alerter
    Un bilan de médication est un réel travail d'équipe où l'enjeu principal est la santé du senior polymédiqué.

    Pharmacien,Médecin,Infirmier un trio coopératif indispensable pour une belle réussite.chacun apportant son savoir .

    Les hopitaux devraient logiquement voir baisser la fréquentation de ces personnes âgées polymédiquées.
  • 15/05/2018 à 11:12
    pharmaciencensuré
    alerter
    A priori les bilans de médications n'ont pas l'air de tenir compte qu'un patient chronique fréquente son officine entre 15 et 25 fois par an....toute leur vie.
  • 15/05/2018 à 11:45
    Margt
    alerter
    Ce qui compte ce n'est pas le nombre de fois souvent passives ....mais de temps à autre un bon bilan actif de médication cassera la routine..surprises aussi au niveau de la collecte des renseignements...Le Pharmacien jouera enfin son vrai rôle médical justifié par son diplôme.

    Logiques Scientifiques : ces bilans incontournables sont la bienvenue à l'officine .Belle initiative gouvernementale.
  • 15/05/2018 à 14:22
    BREZHONEG
    alerter
    Margt,toujours la reine de la bienpensance. :o)
  • 15/05/2018 à 18:43
    Margt
    alerter
    Merci Brez mais je pense vraiment que c'est un PLUS pour notre Profession si tout le monde est coopératif ...et un PLUS pour le Patient.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK