10/04/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
groupement, OCP, PHR, santé, pharmacie, international DR

Après Réseau Santé fin 2017, l’OCP, filiale de McKesson Europe, s’offre un groupement historique, le groupe PHR (1 501 pharmacies : 1 352 adhérents au groupement PHR Référence, 60 affiliés à Viadys et Pharma Référence, 48 adhérents au groupe PHR et 41 affiliés à Ma Pharmacie Référence) ) dirigé depuis l’origine par Lucien Bennatan. Cette acquisition s’inscrit toujours dans la même logique : pour croître et franchir la marche supérieure qu’imposent les défis du futur, les groupements ont besoin de consolider leurs structures en se rapprochant de la supply chain, en mutualisant leurs forces avec des partenaires catalyseurs de leur développement, mais aussi respectueux de l’identité du groupement et de l’indépendance des pharmaciens. 

« Cette acquisition s’inscrit dans la continuité d’une coopération de longue date avec le Groupe PHR, au bénéfice de tous les adhérents. Nous avons décidé de renforcer les capacités d’investissement de ce groupement, aux côtés de Pharmactiv et de Réseau Santé, pour accélérer l’innovation et compléter l’offre proposée aux adhérents et affiliés. Je suis convaincu qu’avec notre savoir-faire logistique, notre capacité d’innovation, et notre ouverture internationale, nous serons en mesure de mieux anticiper les évolutions du marché et d’apporter aux adhérents les bons leviers de croissance, tout en respectant leur indépendance capitalistique et leur liberté d’entreprendre », déclare Hubert Olivier, président d’OCP. De son côté, Lucien Bennatan, président du groupe PHR, motive ainsi ce rapprochement : « Le renforcement des capacités d’innovation au service de pharmaciens indépendants, propriétaires de leur officine, en groupement ou en réseau-enseigne, nous permettra d’être encore plus complet dans l’accompagnement que nous leur apportons déjà et d’assurer l’avenir des officinaux qui nous font confiance ». 

De fait, entre l’OCP et PHR, c’est un mariage après plus de 25 ans de fiançailles. Ainsi, 81 % des adhérents du groupement sont des clients d’OCP dont 60 % travaillent avec OCP en premier répartiteur. « Les raisons derrière cette acquisition sont stratégiques pour OCP et PHR, explique Hubert Olivier. Pour PHR, il s’agit de pouvoir pérenniser le groupement et répondre aux enjeux du futur, et pour OCP, c’est aller plus loin dans cette collaboration ». « Aller plus loin et plus vite » a d’ailleurs été le leitmotiv des deux présidents lors de la conférence de presse de ce 10 avril. Concrètement, l’opération finalisée le 6 avril qui a consisté à l’acquisition par OCP de toutes les actions de PHR pour un montant non divulgué, ne va rien changer pour le groupement. Lucien Bennatan reste aux manettes et les 88 collaborateurs à leur poste. Quant au positionnement, Lucien Bennatan met toujours en avant une différenciation par les services proposés par les officines du groupement. Mais les deux entités vont travailler sur deux grandes pistes : le renforcement des MDD (marques de distributeur), qui offrent une plus grande attractivité et des marges additionnelles aux pharmaciens, et une digitalisation accrue des officines avec notamment un déploiement de la solution Link achats dans 100 % des pharmacies de PHR et Réseau Santé. 

Autre bénéfice mis en avant par Lucien Bennatan : l’ouverture internationale de McKesson présent en Europe (Allemagne, Irlande, Norvège…), aux Etats-Unis (plus de 5 000 officines) et au Canada (5 réseaux différents), qui va faciliter un benchmark notamment en termes d’évolution du métier. L’OCP devrait encore faire parler de lui prochainement. Selon nos informations, le groupement APM 34 pourrait s’amarrer à ce répartiteur.






Magali Clausener et François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 11/04/2018 à 09:58
    patin
    alerter
    je suis abonné , mais je ne peux pas avoir accès aux article !!!!!...?????
  • 11/04/2018 à 18:01
    BREZHONEG
    alerter
    REPONSE A CES MANOEUVRES/

    1)Croissance externe des groupements-cooperatives les plus importants par fusion avec d'autres groupements a statuts semblables (c'est plus facile).
    .
    2) Fusion avec des grossistes qui sont des cooperatives ,pour les groupements qui sont aussi cooperatives. Exemple : Astera-Cerp et Giphar. Car il est primordial que le reseau d'Officines Independantes soit alimenté par une Centrale d'achat qu'il controle. Demandez a Leclerc s'il est joyeux a l'idée qu'Amazone sera un jour une centrale d'achat moins chere que la sienne,et qui proposera ses marchandises a son reseau !!! 1% de gagné sur 1 milliard,ca fait quand meme 10 millions d'euros de plus dans la poche Et s'il interdit Amazone a son reseau , c'est Casino Monoprix qui va le grignoter.
    Donc nous, nous devons rassembler ce qui nous ressemble, si nous ne voulons pas devenir le Directeur Cadre Boots de la Pharmacie Boots Stores.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK