28/03/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

D’après l’étude Opinionway menée en janvier 2018* pour Synadiet, le syndicat national des compléments alimentaires, 2 Français sur 3 reconnaissent les effets bénéfiques que peuvent avoir les compléments alimentaires et 1 Français sur 2 en a déjà consommé au moins une fois (14 % sous forme de cures saisonnières, 6 % toute l’année). Avec une croissance générale en valeur de 5,8 % en 2017 (7,7 % en officine), le marché a de beaux jours devant lui. Principaux consommateurs : les femmes et les Français détenant un diplôme supérieur au bac. Pourtant, le manque d’informations et de conseils est flagrant : 65 % des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 29/03/2018 à 06:40
    MAURICE
    alerter
    D'où la nécessité de retirer ces produits des rayons de grande surface ou le pire côtoie le meilleur, sans aucune possibilité de conseils.
    Allez Madame Buzin allez jusqu'au bout de la cohérence.
  • 29/03/2018 à 11:35
    BREZHONEG
    alerter
    Le fait que ce soit les bac++ aux revenus "+que la moyenne" qui les achetent,montre a quel point le reflexe "c'est pas remboursé,donc c'est pas efficace alors je l'prend pas" est bien implanté dans les cerveaux des autres categories sociales,qui sautent sur le pretexte pour ne pas acheter.Le fait de ne plus les trouver en hyper ne les privera donc pas beaucoup.
  • 29/03/2018 à 20:32
    brucine
    alerter
    ça peut aussi montrer un biais évident de cette enquête dont l'objectivité est par ailleurs forcément entachée du fait qu'elle est commanditée par les marchands de soupe, savoir que la population la moins diplômée coïncide statistiquement avec celle aux revenus les plus faibles et qui, si elle a trouve parfois de l'argent pour acheter de la "high tech" haut de gamme, en a probablement moins pour acheter des produits dont l'utilité est loin d'être avérée, et ce quel qu'en soit le circuit de distribution.

    En passant, et excluant les aliments aux fonctions particulières tels que définis par le code de la santé publique, il convient de noter que ces compléments sont précisément "alimentaires", et qu'il paraît difficile dans ces conditions d'en interdire la distribution aux spécialistes de la bouffe tant qu'ils n'enfreignent pas la législation en revendiquant par exemple des indications thérapeutiques ou en épousant la forme du médicament "par présentation".
  • 30/03/2018 à 12:29
    BREZHONEG
    alerter
    Le mot "alimentaire",aurait pu et dù creer des problemes aux hypers : Attaqués par les pharmaciens,la reponse etait"ce ne sont pas des medicaments" et pour les clients "c'est la meme chose qu'en pharmacie"Il y avait donc ,en meme temps, soit publicité mensongere ,soit exercice illegal, selon l'interlocuteur. En attaquant pour les 2 motifs et en meme temps,le resultat aurait été amusant. P.S :Il y a eu notamment ces merveilleuses boites de VITAMINE C=500 ........grammes d'oranges. Tout "l'esprit grande distribution" est dans cette magouille.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK