30/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Esanté, e-santé, objet connecté, pharmacie connectée, application santé, dgccrf, santé, pharmacie, tucky, oxitone Pixabay/geralt

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête sur 25 applications téléchargeables du secteur de la santé et du bien-être.

Elle a constaté le respect des règles d’information générale du consommateur. Plus largement, elle recommande la mise en place de référentiels afin d’orienter le consommateur et estime qu’il « serait pertinent de définir des standards portant sur la fiabilité des applications, notamment celle des mesures effectuées, et sur la protection des données ».

La DGCCRF estime à plus de 100 000 le nombre d’applications « santé» et indique que « le secteur des applications dites de « santé» restera sous surveillance, en raison de l’opacité constatée autour de la question de la collecte des données ».

La question de l’évaluation des applications de santé apparaît de plus en plus cruciale, tout comme celle des objets connectés. L’hôpital Bichat-Claude Bernard vient d’ailleurs de lancer la première plateforme d’évaluation et d’analyse des objets connectés en santé, le Digital Medical Hub (DMH) avec le soutien du laboratoire MSD France et de la Fondation du Souffle. Cette plateforme souhaiterait se positionner comme un centre de référence pour le développement et la validation clinique de ces objets. Elle réunira des scientifiques des secteurs privé, institutionnel et public.

Objets connectés et transplantation pulmonaire

La première étude du DMH intitulée EOLE-VAL évaluera sur deux ans la qualité des objets connectés pour le suivi des patients transplantés pulmonaires et leur impact sur la pratique des soins et sur la relation professionnels/patients. Ainsi, 25 patients seront équipés d’une valise médicale comprenant trois objets connectés : le thermomètre patch Tucky de la société e-TakesCare, le spiromètre SmartOne de la société MIR et un oxymètre sous forme de montre connectée de la société Oxitone. Cette valise médicale sera associée à une application mobile assurant un suivi régulier et à distance.






Anne Drouadaine

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK