04/01/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro

Présentée hier lors du Conseil des ministres, l’Ordonnance relative à l’adaptation des conditions de création, transfert, regroupement et cession des officines a été publiée au Journal officiel du 4 janvier 2018. Ce texte réforme la procédure de transfert, regroupement d’officine tant sur le fond, c’est-à-dire les éléments que le ou les titulaires doivent démontrer dans leur dossier déposé à l’ARS, que sur la forme, en d’autres termes la procédure d’instruction de la demande par l’ARS. Ainsi, à compter de l’entrée en vigueur du texte, l’autorisation concédée par l’ARS pour une création, un regroupement ou un transfert ne sera effective qu’après l’expiration d’un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 04/01/2018 à 20:30
    claire HUA
    alerter
    où trouver le nouveau texte concernant l'officine , paru le 4/01/2018 au J.O. ?
  • 05/01/2018 à 01:59
    UE
    alerter
    Ce texte est sans intérêt, il ne modifie en rien les conditions antérieures d'installation des pharmacies dans les zones fragiles : pas de modification des quotas, pas de possibilité de monter des succursales...
  • 05/01/2018 à 12:37
    BREZHONEG
    alerter
    Estimer que les officines de grandes villes sont en surnombre est assez bizarre.Depuis 1954-55,le quota de 1 pour 3000 hab., justement instauré pour empecher que tous les pharmaciens ne choisissent la qualité de la vie urbaine, avait correctement fonctionné.Parallellement ,pour les petite localités ,on avait 2500 et 2000 et beaucoup de derogations acceptées pour 1500 hab.Donc 2 officines pour 3000.C'est donc en realité plutot hors des villes qu'il y a le plus de pharmacies pour 1000 habitants.
    Quand a accentuer l'attractivité des Centres Comm. en y mettant des officines,c'est aberrant. Au moment où tout le monde constate la mort lente des Centres VILLES n'allons pas aider leurs ennemis mortels, qui d'ailleurs perdent de leurs clienteles,d'apres les etudes sur les nouvelles consommations des Francais(et autres..).Et pour les nombreux malades sans vehicules, c'est exactement la mesure qu'il ne faut pas prendre.Mais la politique d'eloigner au maximum l'Offre du Malade est celle voulue par les Enarques.....
  • 12/01/2018 à 13:13

    alerter
    La seule nouveauté,en cas de transfert
    L obligation des 5 ans avant de vendre
    n’apparaît plus sur le texte !!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Envisagez-vous de développer une activité de télémédecine dans votre pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK