22/11/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
patients, âgés, médicaments, médecin, pharmacien, médication DR

L’avenant n° 12 à la convention pharmaceutique sur les bilans de médication pour patients âgés a été signé mardi 21 novembre par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Unocam) et le syndicat USPO. Comme en juillet, pour l’avenant n° 11 à la convention, la FSPF n’est pas signataire. « La décision de signature sera prise en assemblée générale la semaine prochaine », précise le syndicat.

Cet avenant précise les modalités de mise en œuvre de ces bilans de médication. En particulier, pour ce qui concerne la population éligible : les patients de 65 ans et plus avec au moins une affection de longue durée (ALD) et les patients à partir de 75 ans, sous traitement au moment de l’adhésion, pour lesquels au moins 5 molécules sont prescrites. Ceci pour une durée consécutive de traitement supérieure ou égale à 6 mois. Le patient a le libre choix de participer ou non à ce dispositif et il a le libre choix de son pharmacien. 

Concernant la rémunération de l’officine, elle est fixée à 60 euros la première année par patient inscrit dès lors que l’ensemble des étapes du bilan ont été réalisées ou lorsqu’au moins l’entretien de recueil des informations et l’analyse des traitements du patient assortie de l’information du ou des prescripteurs ont été réalisés. Les années suivantes, la rémunération est fixée à 30 euros en cas de nouveaux traitements et à 20 euros en cas de continuité de traitement.

Les supports du bilan de médication, récemment validés par la Haute Autorité de santé, sont publiés en annexe de l’avenant n° 12. Ils comprennent les points à aborder lors de l’entretien de recueil des informations, la démarche d’analyse des traitements, les points à aborder lors de l’entretien de conseil avec le patient et le suivi de l’adhésion au traitement. Des fiches de suivi sont également proposées : elles sont un support d’échanges avec le patient et le médecin traitant. 

Les bilans de médication sous leur forme définitive ne seront officiellement lancés qu’après parution du texte final au Journal officiel.






Sur le même thème

Les dernières réactions

  • 24/11/2017 à 09:20
    biquet25
    alerter
    youpi encore une usine a gaz ou l'on travail plus pour gagner moins.
  • 24/11/2017 à 13:34

    alerter
    Alors que un Kinésithérapeute ostéopathe et autres sont remboursés par heure de travail ou moins entre 30 et 60. € , les pharmaciens sont remboursés à la même quantité sauf que si je fais les comptes c.est pour 8700heures.
    Donc à faire 1 seule fois 1 heure à l’année par patient
  • 17/03/2018 à 09:03
    Margt
    alerter
    Enfin impliqués officiellement dans les traitements et suivi malade.
    Moins commerçant et plus médical là est le progrès.
    Bien pour la profession .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK