09/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
tube granule homéo DR

L’avis récent de l’European Academies Science Advisory Council (EASAC) sur l’homéopathie, dans lequel sont pointés une absence d’efficacité et une certaine dangerosité de cette spécialité, a déclenché les foudres des homéopathes. Le Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), dans un communiqué de presse publié le 6 octobre dernier, démonte point par point les arguments des académiciens.

Inefficacité ? Les homéopathes reprochent à l’EASAC son manque d’impartialité dans le choix des études scientifiques sélectionnées pour leurs conclusions, rappelant au passage plusieurs méta-analyses en faveur de l’homéopathie, dont l’une fut plébiscitée pour sa qualité par la revue scientifique Lancet (Klaus Linde, Lancet, 1997).

Nocivité ? En comparant les chiffres obtenus par l’opposant à l’homéopathie Edzard Ernst (4 décès sont imputables à la pratique homéopathique dans le monde sur une période de 34 ans) et ceux de l’Agence européenne du médicament (200 000 décès sont chaque année provoqués suite aux effets indésirables des médicaments allopathiques), les homéopathes excluent toute dangerosité de l’homéopathie. Bien au contraire, les résultats de la récente étude EPI 3 démontrent qu'avec l'homéopathie existe une réduction de la consommation de médicaments aux effets indésirables et aux risque de mésusages non négligeables (AINS, antalgiques, antibiotiques et antidépresseurs) sans perte de chance potentielle pour le patient.

Sécurité ? Les médicaments homéopathiques mis sur le marché répondent aux normes de qualités les plus élevées, avec contrôles et inspections régulières attestant de leur fiabilité et sécurité. 

Gaspillage économique ? Le SNMHF estime le coût de l’homéopathie à 0,29 % des remboursements de médicaments en France. Un coût négligeable pour la collectivité.

Manque de professionnalisme ? Les homéopathes restent avant tous des professionnels de santé. Pour le SNMHF, « les médicaments homéopathiques sont prescrits ou conseillés par des professionnels de santé (médecins, pharmaciens, sages-femmes...) formés. Ces derniers sont en capacité de faire un choix éclairé sur le traitement à dispenser après un diagnostic et un pronostic rigoureux ».

Cette prise de position ne clôt pas pour autant le débat sur l'homéopathie. 






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 09/10/2017 à 16:49
    Jarod
    alerter
    ne clos pas certes mais elle fait plaisir ! enfin il y a une réponse ! elle se faisait attendre
  • 09/10/2017 à 16:51
    drlouzou
    alerter
    Personne ne conteste les bienfaits de l’action placebo de l’homéopathie , néanmoins , soyons sérieux , à l’heure des économies , arrêtons de rembourser ce qui n’a pas lieu de l’être
  • 09/10/2017 à 17:09

    alerter
    Certes l'homéopathie est un excellent placebo, mais il vaut mieux qu'elle reste remboursée pour ne pas que les médecins reportent leurs prescriptions d'anxiolytiques sur des benzos pour leurs patients soulagés par de l'homéo par exemple...
  • 09/10/2017 à 23:16
    Jean-Paul
    alerter
    Ajoutons que les médicaments homéopathiques sont dispensés de l'AMM. Les seuls médicaments qui n'ont pas à faire la preuve de leur efficacité.

    Quant à dire que les patients qui ne se verraient plus prescrire le placebo homéopathique, ils seraient poussés vers des médicaments "lourds". C'est méconnaître à la fois les médecins, et les patients eux mêmes.
    Les patients ont juste besoin de vérité, de transparence. Et d'une médecine fondée sur les preuves.
  • 10/10/2017 à 07:35
    N.T
    alerter
    Soyons clairs. Ce qui dérange le plus des grands laboratoires pharmaceutiques c'est le succès de l'homéopathie Quand mon arrière-grand-mère avait besoin de médicaments homéopathiques elle devait les commander en Angleterre . Desormais on en trouve partout et même des médecins allopathe les conseillent à l occasion en particulier aux bébés. Les vétérinaires en utilisent aussi et constatent leurs bienfaits alors cessons de parler d'effet placebo ou bien cet effet-là devrait être analyse car il est vraiment extraordinaire
  • 10/10/2017 à 09:05
    manuel
    alerter
    L homéopathie n est pas un placebo je l'utilise et il faut arrêter de dire n importe quoi c est efficace et sa évite les traitements lourds comme j'ai pu avoir mon corps ne supportait plus donc mon médecin ma dit on tente et je suis bien contente d avoir recours à ce traitement alors qu'on laisse le remboursement car moi je dis on rembourse bien d autres médicaments qui n non pas leurs places donc pensé à ceux qui sont sous hemeopathie vois la pas plus compliqué que ça
  • 10/10/2017 à 10:53
    Fabrice
    alerter
    Bonjour
    Oui pour l'homéopathie, moi j'en prends régulièrement pour le mal de dos,articulations,fatigue,stress,mal de ventre,rhume et autres... Moi je préfère l'homéopathie au gros médicaments douloureux pour l'intestin et le moral surtout que la plupart des médicaments sont des cochonneries et provoque du mal; ça soigne d'1 coté et détruit de l'autre. Malheureusement ont ne parle pas de médicaments douloureux et fabriquer juste pour des enseignes ou entreprises qui veulent le monopole et vendre a tout prix... Attention a ne pas dire de fausses accusations sur l'homéopathie surtout venant EASAC... Moi je suis heureux de l'homéopathie et le défend. Merci a mon médecin homéopathe...cordialement
  • 10/10/2017 à 11:05
    Jean-Paul
    alerter
    On peut chacun ajouter sa propre expérience, sa croyance...
    Certes respectables... Mais sans aucune valeur scientifique.
    La médecine moderne s'est construite sur l'évaluation, en double aveugle contre placebo.
    Il ne s'agit pas d'interdire quoique ce soit. Mais de savoir ce que la collectivité doit assumer sur le plan financier. Si on doit rembourser tous les traitements sous prétexte que tel ou tel dit que ça lui fait du bien, on s'arrête où ?
  • 10/10/2017 à 14:25
    Chantal
    alerter
    Bj
    Je suis soignée par un dr homéopathe depuis 37 ans et je peux vous dire que c est efficace.
    Il faut juste avoir un bon médecin et surtout bien expliquer ses problèmes. Ne pas hésiter à retourner le consulter pour paufiner au besoin le traitement. Par contre pris sans prescription ce n est pas toujours top.
    Cela évite de prendre des médicaments avec effets secondaires énormes.
    J ai perdu un enfant de 24 ans je peux vous dire que la souffrance est énorme je n ai pas pris d anxiolytique j ai là aussi recouru à mon medecin homéopathe et le traitement ma beaucoup aidé.
  • 10/10/2017 à 14:53
    sas
    alerter
    pourquoi parler encore d'effet placébo si ce n'est pour induire un EFFET DE MODE SEMANTIQUE ! histoire de bien formater les gens dans le sens de la grosse machine à fric de l'industrie pharmaceutique notamment en rabaissant les personnes qui utilisent l'homéopathie et en les faisant passer pour des idiots .
    Si il y a "effet placébo"avec l'homéopathie alors les animaux ont un esprit bien plus puissant que nous .....Puisque ça marche très bien sur eux !
    Pour moi , l'homéopathie montre au contraire que nous avons un encodage propre à chacun (déterminé par l'age , la vie familiale ...)qui s'exprime physiquement et l'homéo répond aux codes internes bien réels en stimulant ces codes par sa similitude (le principe même des vaccins! )
  • 12/10/2017 à 02:27
    cH-arlatan 9cH
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 12/10/2017 à 07:39
    rab74
    alerter
    si on en est là, que dire des anti cancéreux avec amm qui ne prolongent ni n'améliorent la vie du patient et qui sont élaborés "tout à fait scientifiquement"? on s'est beaucoup moqué de Pasteur en son temps, académie de médecine en particulier, semelweiss a été viré de l'hôpital quand il a évoqué les mains sales des obstétriciens comme cause de décès périnataux...soyons pragmatiques et acceptons ce qui fonctionne, même si on n'en connaît pas forcément le mécanisme. Après tout, les pommes tombaient des arbres avant que Newton n'établisse la loi de la pesanteur! Charlatan9ch, vous êtes aussi sectaire que ceux que vous décriez
  • 12/10/2017 à 09:20
    sepia
    alerter
    Tout est fait pour semer le doute et discréditer une pratique respectueuse du vivant, consacrée par l'usage...
    Ne vous y trompez pas, c'est en effet qu'elle dérange !
    Les médecins homéopathes ont une sagesse et une perception des êtres vivants qui dépassent de loin les capacités des simples prescripteurs que la fac a fait de certains médecins...
    L'homéopathie rend de grands services, notamment chez les plus fragiles /bébés. Effet placebo !?! Laissez-moi rire !
  • 12/10/2017 à 11:54
    edouriez
    alerter
    Pour les adeptes de l'homéopathie, malheureusement une expérience ne fait pas une vérité. Votre cas perso sera toujours contre balancé par les études qui ne montrent aucune efficacité de cette croyance. Concernant cette étude, sa valeur scientifique est nulle. Quel a été le critère de recrutement des médecins? Il suffit de recruter des gros prescripteurs allopathiques pas forcément en accord avec les recommandations et adeptes du NS pour favoriser l'homéopathie. Par ailleurs la patientèle homéopathique est différente de l'allopathique, donc les populations comparées ne sont pas identiques. De plus, sur quels critères les pathologies ont-elles été définies: un vague à l'âme, une vraie dépression? On n'est donc pas sur que ce soit les mêmes pathologies suivies dans les 2 groupes. Donc les groupes ne sont pas comparables car les populations, les pathologies ne sont pas identiques. De plus, seuls les participants consentants ont été recrutés, donc il y a aussi un biais de recrutement accentué par l'absence de double aveugle. En résumé, EPI3 est une étude financée par un sponsor directement impliqué (Boiron) dans la survie de cette croyance pour exister, qui compare sans double aveugle, 2 groupes non tirés au sort sur des pathologies non clairement définies sans respect des règles basiques d'une étude scientifique clinique. Par conséquent, EPI3 ne vaut rien, n'a pas sa place dans une revue scientifique et doit être oubliée.
  • 12/10/2017 à 18:50
    Bingo
    alerter
    Il y en a qui touchent des gros soussous des labos allopathiques ici ... C'est de bonne guerre, mais comme d'habitude ce sont ceux qui dépensent le moins qui vont être pénalisés, et le paracetamol à 5 euros qui détruit le foie à petit feu et bien ça passe encore.
  • 13/10/2017 à 12:19
    Tuya 35
    alerter
    Moi je veux bien passer pour une simplette d'utiliser l'homéopathie, mais voilà, mes collègues s'arrêtent de travailler parce qu'elles ont mal ici ou là, et moi, je me soulage avec mes granules, les otites de mon fils, ses laryngites avec une respiration sifflante à 3h du matin, la prévention contre la grippe depuis 40 ans je n'ai pas eu la grippe, grâce à influenzinum, j'ai pu arrêter un anti dépresseur en quelques semaines avec une prescription parfaitement adaptée. hier j'avais mal à la gorge et mal à la tête, le rhume menaçait, et grâce à l'homéopathie, ce matin je vais bien. Mon mari lui, a eu un accident cardiovasculaire lié à une hypertension, et le cardiologue lui a prescrit deux médicament anti hypertension, et 6 mois après mon mari a commencé à souffrir de douleurs musculaires, il ne tenait plus debout, puis des douleurs articulaires, il a cru qu'il allait se paralyser, finalement il a dû être hospitalisé, et après 6 semaines d'examens les rhumatologues lui ont "trouvé!" une polyarthrite Atypique. Alors ils lui ont prescrit de la cortisone de l'Acupan du paracétamol, du tramadol. Et après quelques mois, il a eu une rupture d'un tendon de l'épaule droite, puis deux mois après une tendon de l'épaule gauche, mais là j'ai décidé de fourrer mon nez dans les notices, et bien sur les ruptures des tendons étaient dues à la cortisone. Et les autres symptômes que j'avais attribué à l'accident cardiovasculaire( perte de mémoire, fourmillements, douleurs musculaires et articulaires, sensation des tête vide, étaient décrits dans les notices des médicaments hypotenseurs....Alors avec l'accord de mon mari , j'ai supprimé de son pilulier les hypotenseurs et après une semaine seulement, il n'avait plus mal nulle part. reste qu'il faut traiter l’hypertension alors nous sommes à la recherche d'un bon homéopathe dans la région où nous vivons maintenant. Déjà deux consultés mais pas satisfaisants. Alors remboursée ou non, pour nous ce sera l’homéopathie.
  • 14/10/2017 à 15:30
    N.T
    alerter
    Oui...justement. ...comme je le signalais précédemment ce ne sont plus quelques personnes isolées qui utilisent l'homéopathie mais une foule de plus en plus importante ...donc..pourquoi interdire ?....si ce n'est parce que ça dérange les grands laboratoires. .
  • 14/10/2017 à 15:47
    Jean-Paul
    alerter
    C'était prévisible...

    1) Une succession de témoignages. Mais les témoignages, aussi nombreux soient-ils, ne font pas vérité médicale. La médecine moderne s'est construite sur ce qu'on appelle les "essais randomisés en double aveugle", pour s’abstraire de la subjectivité individuelle (comment attribuer une cause à une guérison ?). Je suis certain qu'il va y avoir encore des dizaines de témoignages en réponse à ce mail... Ça ne peut que conforter ceux qui croient, mais pas prouver quoique ce soit.

    2) La théorie du complot en pointillés : la big pharma, l'argent... N'oublions pas que Boiron, n°1 des médicaments homéopathiques s'intéresse aussi à l'argent. Et fait partie de la "pharma", même si c'est moins big (mais ça change quoi ?). La vraie question est : qu'en disent les études, les agences sanitaires ? Alors, on peut toujours dire que quand on n'est pas d'accord, c'est de la mauvaise science avec des experts vendus, et quand on est d'accord, c'est de la bonne science avec des chercheurs honnêtes.... Mais c'est alors un débat stérile.

    3) Il n'est pas question d'interdire l'homéopathie. Chacun fait ce qu'il veut : homéopathie, rien, pèlerinage à Lourdes (ça marche selon ceux qui y vont, et il ne s’agit pas de contester leur ressenti, juste de dire que la collectivité n'a pas à rembourser les pèlerinages à Lourdes, mais elle n'a pas à les interdire non plus).
    Sinon, sur quels critères faut-il rembourser des traitements ? Pourquoi l'homéopathie et pas Lourdes ? Pourquoi pas telle pilule miracle et pas telle autre ?
  • 25/03/2018 à 22:31
    viviane brun
    alerter
    depuis que j me soigne en homeopathie je ne prend plus dantibiotiques jai pu allaiter mes enfants 8 ans et j ne fait que tres peu de fievre pendant une grippe par exemple jai ainsi evite a mes enfants detre vaccines trop tot en restant a la maison et ils ne sont jamais alles a lhopital pourtant mon ainee faisait des laryngites a chaque rhume et fut soignee de cystite a 10 ans avec un vaccin buvable un homeopathe sait toujours cibler un microbe le fait analyser et il nest pas contre les antibios ma deuxieme otites a repetition jai abandonne quand les homeos sont devenus tres chers pour les consultations et aussi jhabitais la campagne voila jaurais jamais decouvert lhomeopathie si javais pas choisi detre mere au foyer !!!merci alhomeopathie de mavoir rendu confiance dans les docteurs
  • 25/03/2018 à 22:31
    viviane brun
    alerter
    depuis que j me soigne en homeopathie je ne prend plus dantibiotiques jai pu allaiter mes enfants 8 ans et j ne fait que tres peu de fievre pendant une grippe par exemple jai ainsi evite a mes enfants detre vaccines trop tot en restant a la maison et ils ne sont jamais alles a lhopital pourtant mon ainee faisait des laryngites a chaque rhume et fut soignee de cystite a 10 ans avec un vaccin buvable un homeopathe sait toujours cibler un microbe le fait analyser et il nest pas contre les antibios ma deuxieme otites a repetition jai abandonne quand les homeos sont devenus tres chers pour les consultations et aussi jhabitais la campagne voila jaurais jamais decouvert lhomeopathie si javais pas choisi detre mere au foyer !!!merci alhomeopathie de mavoir rendu confiance dans les docteurs
  • 11/02/2019 à 06:13
    Albrecht
    alerter

    Seulement, si vous avez quelques minutes à perdre. Voilà ce que peuvent éventuellement inspirer à un petit cerveau humain d'autres élucubrations de quelques semblables plus doués.

    La vérité sur la valeur des médicaments homéopathiques ne viendra pas des biologistes mais des physiciens moins vulnérables.




    Les retombées économiques de la recherche des premiers font le bonheur des grands laboratoires pharmaceutiques en leur permettant de rivaliser avec les très grandes fortunes mondiales, ce qui semble humainement normal voire vertueux dans notre pensée dominante mais cela l'est de moins en moins par suite de dérives de plus en plus insupportables.

    Nous avons échappé à la dictature du communisme pour tomber dans celle du fric avec le libéralisme et chaque fois avec des idées généreuses pour tromper les peuples et ça marche ........comme cela a toujours marché certainement depuis le début de l’humanité.

    Le premier qui dira la vérité sera fusillé, chantait encore Guy Béart. ........Et pourtant nous ne sommes plus en 1600 avec le moine Giordano Bruno brûlé vif en place de Rome, le premier à avoir découvert notre Univers et l’infinité du monde en dépit des paradigmes de l’époque.

    Si nous ne sommes plus sous la férule des religions qui nous promettaient le paradis ou l’enfer dans l’au-delà, nous sommes tombés sous celle des lobbies qui nous livrent déjà ici-bas aux fourches de Satan sans nous promettre un paradis même sur Vénus......devenue inhabitable peut-être à cause d’une civilisation comparable à la nôtre avec des lobbies semblables




    Quand ils constatent dans leur domaine une anomalie par rapport aux lois en vigueur, les scientifiques essaient de théoriser l’élément manquant avec les propriétés adéquates, mais ils ne vont pas chercher des poux dans la tête d’ innocents en les rendant responsables de l’anomalie, comme certains le font avec l’homéopathie. Ainsi ont-ils fini par découvrir l’existence du boson de Higgs qu’ils avaient imaginé pour expliquer la matérialisation des particules élémentaires qui encadrent correctement leurs recherches.

    Mais ils n’ont pas encore découvert l’existence de l’énergie et de la matière noires dont ils devinent la réalité pour expliquer la gravité des galaxies et l’expansion de l’univers dont 90 % échappent toujours à notre entendement, soit 25% en matière (dont nous connaissons à peine 5%, la grande partie étant composée de particules exotiques inconnues) et 75% en énergie (dont nous connaissons aussi à peine 5%).




    L’énergie initiale de l’Univers ne peut se concevoir avec de la matière..,,,,alors pourquoi demander à celle-ci de tout expliquer ?!




    Par contre, ignorant cette ignorance, certains biologistes prétendent tout expliquer avec nos ‘’maigres’’ molécules étudiées surtout au cours de nos deux derniers siècles. Ce qui nous vaut parfois des arguments très peu scientifiques et de nous dénier même le droit de penser à une éventuelle force encore inconnue. Pourtant dans l’immensité incommensurable de notre univers, celui-ci en regorge, c’est beaucoup d’énergie. Certes la ‘’matière’’ visible est notre immense berceau avec le décor encore plus grandiose d’un ciel étoilé jusqu’à des années-lumière même à l’œil nu, 5 à 7% connus de l’énergie totale nous berçant avec le ‘’refrain’’ de ses formules magiques.




    La science nous ouvre maintenant une fenêtre plus grande sur le monde qui nous entoure mais nous fait de plus en plus douter de l’avenir de notre humanité, de son intelligence et de sa véritable valeur; car nous ne sommes pas le chef-d’œuvre que l’on croyait de la Vie pourtant si géniale et si étonnante par sa diversité. Notre violence aveugle et dévastatrice en tant de guerre continue en temps de paix sous d’autres formes pour d’innombrables malheureux. Beaucoup de prédateurs n’ont de vue que pour les biens terrestres qu’ils ne cessent de convoiter et sont atteints de myopie quand ils regardent les cieux.

    Si notre voûte céleste avait été perpétuellement masquée par des nuages qui nous auraient maintenus dans l’ignorance totale de la réalité au-dessus d'eux et au-delà ou si la Vie nous avait privés comme tant d’espèces vivantes de cette possibilité de la voir, nous n'aurions jamais pu nous évader la nuit vers l’infini en regardant les étoiles




    Oui, sont bien contradictoires les conclusions de certains journalistes scientifiques, ou soi-disant tels. Dans le numéro 1169, page 35, de février 2015 de Science et Vie, ils qualifient de fumisterie la mémoire de l’eau du professeur Luc Montagnier Prix Nobel, parce que, disent-ils, ‘’la physique et la chimie continuent d’exiger la présence effective de molécules’’, comme ils ne cessent de le dire pour le principe actif de nos pauvres médicaments homéopathiques. Alors que notre monde, c’est pourtant beaucoup d’énergie et très peu de matière, donc de molécules.




    Mais par contre, pages 42 à 58, en faisant cette fois appel à des énergies subtiles qui sont alors les bienvenues, ils glorifient la découverte de l’énergie de la Vie dans une goutte d’eau donc dans cette substance qu’ils viennent de priver de mémoire!!!. Tiens! Avec l’énergie de la Vie dans une goutte d’eau, la Vie se passerait-elle de mémoire !




    Et pour dénigrer l’homéopathie, en dépit de son efficacité chez les enfants et les animaux, ils attribuent de l’énergie à l’effet placebo avec des arguments ‘’tirés par les cheveux’’ et refusent toute allusion à des forces encore inconnues. Mais comment expliquent-ils alors l’action du placebo sans aussi la moindre molécule de matière comme principe actif, leur argument-massue contre les médicaments homéopathiques.?




    Et puisque, pour la mémoire de l’eau et les médicaments homéopathiques, il ne peut y avoir de salut en dehors de la matière, comment les univers (dans un multivers infini) ont-ils pu se former à partir d’une énergie initiale sans la moindre parcelle de matière ? Et comment ces univers peuvent-ils survivre, malgré leur entropie, avec seulement les 5% de matière connue? Ne font-ils pas, entre autres, appel aux pourcentages légèrement supérieurs de l’énergie non transparente, sans lesquels leurs molécules tant recherchées n’auraient jamais vu le jour. Tout cela n’occupe que 10% de l’univers environ.




    Les 90% de notre Univers réservés à notre ignorance totale devraient nous rendre un peu moins fiers de notre pauvre matière, de ses moyens limités pour expliquer bien des aspects de notre environnement et nous inspirer plutôt une très grande humilité. Notre matière semble plutôt être le maillon faible de l’Univers pour ne pas dire son handicap ne serait-ce que par l’entropie qu'elle génère certainement dans son apparition et ses transformations! Donc en quoi serait-elle la référence du moins pour expliquer une énergie plus subtile.




    Rappel :Si nos physiciens s’étaient focalisés sur les molécules de notre pauvre matière pour expliquer une anomalie, ils n’auraient, entre autres, jamais découvert le boson de Higgs. Simple exemple parmi tant d’autres !




    Un chercheur de l’université de Bristol en Angleterre avouait récemment que les biologistes ne lisaient pas les articles contenant des équations. Il sont donc mal qualifiés pour concevoir l’existence d’une énergie subtile qui pourrait expliquer l’action des médicaments homéopathiques après disparition de la dernière molécule du principe actif.




    Les mathématiques sont en effet un langage hermétique pour la plupart d’entre nous. Il serait donc judicieux d’introduire un tel enseignement avec des méthodes qui ont fait leur preuve et non par les réformes qui ont jusqu’à présent tout ‘’foutu en l’air’’ .....dès les classes maternelles avec aussi l’apprentissage de l’anglais et de la musique car c’est le moment où le cerveau des enfants ne demande qu’à être formaté dans tous les sens.

    Mais au-delà de toutes ces futilités de langage, ce qui est le plus grave c’est que tous ces ennemis d'une médecine aussi douce se taisent sur les vrais problèmes de notre société, notamment sur le plan de la santé. En ce moment surtout, ceux-ci ne veulent voir le mal que chez des innocents alors que des dizaines de milliers de morts - qui doivent en fait dépasser la centaine de milliers et encore plus d’handicapés à vie - par la pollution et les maladies iatrogéniques et nosocomiales de la médecine traditionnelle devraient les mobiliser autrement plus qu'un manque de molécules dans un principe actif.

    L’effet placebo n’a pas besoin de molécule pour exister et repose sur une force invisible mais cela ne les gêne pas pour dénigrer avec cette absence de matière et avec beaucoup de mauvaise foi une médecine douce qui ne grève pourtant pas le budget des caisses de maladies contrairement à celles qui plombent ainsi notre avenir dans la santé par la multiplication d’actes médicaux pour faire du chiffre par exemple, comme le disent en catimini certains infirmiers dans les hôpitaux: ces bavures ou effets secondaires ne méritent pas que l’on se taise car ils sont responsables de trop de morts et d'handicapés à vie.




    Mais là, c’est le mutisme complet. Est-ce l’œuvre d’un lobby qui agit sournoisement pour récupérer une clientèle importante ? Si celle-ci fuit ceux qui ne cherchent qu’à faire du chiffre, elle n'a guère envie d'échanger l’appréciable effet placebo de l'homéopathie contre le même effet mis à mal par ceux qui non seulement inspirent la méfiance ainsi mais encore rabrouent leurs patients quand ceux-ci ont eu l’imprudence de formuler’ une objection par exemple en s’appuyant sur les recommandations de l’Agence de Santé Nucléaire (ASN) dont ils’’n’ont rien à foutre’’.... de tels comportements font ainsi beaucoup de tort à leurs confrères traditionnels fidèles au serment d’Hippocrate que nous espérons beaucoup plus nombreux et auxquels nous devons rendre hommage.




    Malgré de très grandes lacunes dans la science actuelle, certains, sur notre pauvre planète de ''souffrances et de stupidité’’ (Harari Yuval Noah), condamnent ex-cathedra ceux qui osent parler d’énergie(s) occulte(s) alors que scientifiquement l’énergie noire est précisément celle-là. Sont-ils aveugles au point de ne pas voir qu'ils sont manipulés par un lobby ! Notre pauvre humanité n’en finira pas de décevoir.


  • 12/03/2019 à 03:26
    DOODOM
    alerter
    Bonjour,
    Une expérience étonnante sur l'homéo, voici mon rapport que j'ai mis sur de nombreuses vidéos à mon avis stupides, contre l'homéopathie :

    Salut les amis,

    Une petite aventure médicale de mars 2019 :

    Depuis au moins 2 ou 3 semaines, j'avais les yeux qui piquaient et la gorge qui me grattait et jusque dans les oreilles qui me faisaient faire des bruits d'arrière-gorge. Avec un nez qui coulait, éternuement à la moindre sensation d'air froid ou à peine froid et de la fatigue journalière.

    Je décide d'aller voir une homéopathe samedi 2 mars 2019 et elle me donne trois médicaments HOMEOS à prendre, poumon histamine 9CH, pollen 7CH et sabadilla 5CH...

    Pendant 3 mois ! …Un peu bizarrement longue l'histoire, 3 mois, bon !

    J'avais peut-être fait, avec justesse, sur mes symptômes, mais je ne saurais pas l'affirmer avec certitude, un rapport avec du pollen que je prenais trois fois par jour depuis une dizaine de jours.
    Par la bouche !

    Ce rapport consiste en une aggravation de mes picotements aux yeux et de mes grattements de gorge, jour après jour, des éternuements et de la sensibilité à l'air frais ou un peu frais. De plus je mouchais de plus en plus et avec fatigue augmentée.

    J'ai arrêté d'en prendre le 1er mars donc le vendredi. Effectivement j'ai commencé à être légèrement mieux samedi mais surtout dimanche. Mais cela avait seulement diminué de 50 à 60%.

    Ayant commandé les médocs samedi, je vais les chercher lundi 4 mars dans l'après-midi et je commence à les prendre.
    Je prends, en premier, poumon histamine. Une heure plus tard Sabadilla et je recommencerai une deuxième fois pareil, dans la soirée. Et en me couchant une dose de pollen que je suis censé renouveler tous les lundi soir.
    Le lendemain matin je recommence et j'alternerai 4 fois poumon histamine et sabadilla dans la journée

    Mais rapidement, dès lundi soir mais surtout dans la journée de mardi les choses vont s'aggraver considérablement.

    Tellement s'aggraver que je suis dans l’obligation de me poser des questions...

    Pour cela je vais chercher sur internet et je m'aperçois que sabadilla correspond extrêmement bien à mes symptômes.
    Certains méprisent l'homéopathie et même le principe de similitude.
    Pourtant quand je regarde mes symptômes avec précision et ce que produit sabadilla, il n’y a pas photo. Le principe de similitude est une "réelle" réalité qui ne peut être nié. Pas par la science de l'observation, en tout cas. Et quelles que soient les conclusions de la science tout passe par l'observation en premier lieu...
    C'est un peu comme quand tu coupes les oignons, Bonjour les picotements et les pleurnicheries.

    Mardi soir me vient une idée, appeler l'homéopathe le lendemain pour voir si ce n’est pas une question de dilution.
    Pourquoi ça s'aggraverait, ça je n’en sais rien mais je ne peux mettre ça, que sur un excès de pollen dans l'atmosphère. Non, évidemment !

    Mais bien plutôt, sur la prise des médicaments car c'était pire que quand je bouffais du pollen, hahaha !
    Une aggravation homéopathique, why not ?

    Est-ce un problème de choix de dilution ?
    J'ai d'abord pensé à augmenter les dilutions, genre 9 ou plutôt 15 ch.

    Je recherche dans mes vieux médicaments homéopathiques, voire s’il n’y a pas un truc qui traîne dans le genre.
    Et je tombe sur un flux d'eau (infludo, le dictaphone est un peu couillon) qui contient le fameux sabadilla. Sauf que c'est du sabadilla 3D. Faible dilution, donc tout le contraire de ce que j'aurais imaginé ou préféré essayer.
    Selon mes connaissances limitées, j'aurais même pensé que ça puisse aggraver encore plus. Bon !

    Tant pis la décision est prise, roulement de tambour, il est 22h et je prends 10 gouttes d'infludo, médoc contre la grippe, périmé depuis 1996, dans lequel il reste un fond merdique de flacon. Si, si, absolument, périmé depuis 1996 et probablement acheté en 1992 pour 30 Francs tout rond.

    Je suis à l'affût de ce qui se passe mais rapidement au bout de quelques minutes, je sens un bienfait certes léger mais réaliste.
    Bon, reste plus qu'à réessayer.

    Je vais me coucher vers 2h du matin mais une heure avant, je reprends 10 gouttes dans un peu d'eau.

    Alors, accroche-toi Flamby, c'est net mes picotements d'yeux, « Dieu », ont bien diminués, au pifomètre, de 90 %.
    Bref, c'est quasiment comme si je n’avais plus rien.

    Je vais en prendre 5 fois 10 gouttes dans la journée de mercredi et la journée va être beaucoup plus profitable. Je me sens nettement mieux.

    Probablement ou surement que sabadilla 3DH y est pour quelque chose sauf que dans infludo, il y a d'autres médicaments homéopathiques car c'est un mélange de médicaments possibles antigrippaux. C’est la seule incertitude pour le choix d'un médicament approprié mais en tout cas dans infludo se trouve le cœur de la solution.

    Alea Jacta complètement à l'ouest...

    Et qu’on ne me dise plus que l’homéo ne fonctionne pas, sinon je sors la kalach !

    Quand je vois que je me sors d’une grosse merde, en quelques heures pour ne point dire quelques minutes (oui, car dès la première prise, il y avait une superbe réaction positive), comme disent les jeunes : « J’AI LA HAINE » contre ceux qui dénigrent, aussi superficiellement et nerveusement, la découverte d’une médecine exemplaire, ultra efficace et peu chère !


    PS : Ceux qui savent lire auront relevé l’histoire, normalement impossible de l’aggravation !

    Et bien oui, je suis formel, car les 6 (ou 7 fois) où j’ai pris SABADILLA 5CH, ça s’est aggravé exactement comme si j’avais donné un coup d’accélérateur sur ma propre bagnole, à chaque prise du médoc !

    Et ceux qui sont encore un peu plus subtils, remarqueront que je prends un médoc qui possède d’autres produits que Sabadilla et ils diront mais alors, attention aux aggravations médicamenteuses, si tu le prends trop longtemps. Et ils auront raison, j’observe ! Pour l’instant pas de réaction : Par exemple, je n’ai pas attrapé la grippe !


    Cette aventure, peu commune, montre trois choses :

    1) La terrible efficacité de l’homéo
    2) Le risque Homéo, bien réel mais détectable ultra rapidement, contrairement à la médecine allopathique qui vous empoisonne à p’tit feu, sauf pour des réactions allergiques immédiates.
    3) Le besoin de suivre ses patients pour un homéopathe, dès le lendemain d’une prescription (dans mon aventure, on peut dire que à chaque heure, sa réalité)


    Le point 3) me rappelle le docteur KLIMOFF à Nantes, quand j’étais très jeune, dans les années 50 puis 60. Quand il venait à la maison pour soigner, par homéopathie, quelqu’un de la famille (il faisait 15 km de route pour cela), il repartait toujours, en disant, d’abords dans la chambre, puis au pas de la porte d’entrée de la maison, en répétant :
    « Si demain, il ne va pas mieux, rappelez-moi ! »
    C’est resté gravé dans ma mémoire d’enfant…

    Ensuite, pour la petite anecdote, à l’âge adulte j’ai oublié l’homéo que j’ai redécouvert peu de temps après la naissance de mon fils.

    Bref, trop surprenant et évident, j’ai vécu, ces derniers jours une guérison homéo à la KLIMOFF !

    Alors, SVP, arrêtez vos arguties à la MADOFF, contre l'homéo. Et oui, d'une vidéo à l'autre vous vous entretenez, les uns les autres, non pas dans vos erreurs qui sont trop évidentes mais dans vos mensonges scientifiquement stupides...
  • 28/03/2019 à 19:56
    No c beau
    alerter
    "L'Homéopathie pratique" du Docteur BINET, éditions Dangles pour tous ceux qui ne comprenne rien à l homéopathie et à la médecine holistique et je n évoque même pas la médecine chinoise ou ayurvédique...
    J'ai passé toute mon enfance à être malade et à ingérer des antibiotiques qui m ont bousillé ma résistance immunitaire...pour m entendre dire aujourd'hui que "les antibiotiques c est pas automatiques". Je me soigne depuis 35 grâce à l'homéopathie avec de vrai diagnostic réalisé par un médecin homeopathe . Le principe de la vaccination est le même procédé pour l homéopathie. Mais effectivement les lobbys pharmaceutiques ne peuvent pas se remplir rapidement les poches avec des globules et granules, c est contraignant.
    J ajoute que la vétérinaire de mon chat l a soigné grace à l'homeopathie et l assurance santé l'a remboursé et toc!!!
  • 28/03/2019 à 20:22
    DOODOM
    alerter
    L'académie de médecine se prononce contre l’homéopathie.

    MON COMMENTAIRE :

    J'ai 66 ans :

    Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
    N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

    Les forces des ténèbres en pleine possession, oui, en pleine possession de leurs pouvoirs macabres...

    Devant le génie de Hahnemann comment ces fientes de pigeons peuvent-elles parler, alors qu'ils sont incapables de mettre en évidence la puissance de l'homéopathie.
    Tous leurs protocoles sont à revoir, ils sont dans l'erreur absolue, incapable de mettre en évidence une médecine particulièrement efficace.

    Pour eux, nous sommes tous des "placebotés", bande de nazes, quel mépris de la conscience d'autrui !
  • 28/03/2019 à 21:29
    No c beau
    alerter
    J'adore le commentaire de DOODOM et son "placebeautes"
  • 05/09/2019 à 21:36
    homéopatine
    alerter
    un exemple de guérison par homéopathie .

    je roule vers la Bretagne . un de mes fis ,3 ans commence doucement à gémir et ses pleurs s'accentuent au fur et à mesure que nous approchons de la mer .
    J'arrive sur notre lieu de vacances , bord de mer. Je demande à ma fille de l’emmener sur la plage. 5 mn plus tard elle me le ramène.

    Tenez vous bien !

    il pleure mais avec un seul côté de son visage ,l'autre côté est impassible .
    Il tombe sur le côté à chaque fois que je le met debout .
    un bras s'affaisse a chaque fois que je le soulève, et pas l'autre bras.
    Je suis atterrée, Il a une hémiplégie ! une paralysie de la moitié de son corps.
    Urgence hôpital !

    J'ai un ultime recours: une dose de Natrum Muriaticum en 30 ch.

    Mon fils s'est mis à pleurer de plus en plus fort au fur et à mesure que nous approchions de la mer, et sur la plage , il fait une hémiplégie.

    La présence du sel de mer!

    Natrum Muriaticum 30 ch, c'est le sel de mer en dilution très élevée!

    Je l'allonge et je lui glisse dans la bouche les granules .

    Miracle!!!!

    En 2 secondes chrono, il se met à sourire , se relève .
    La crise est terminée!

    De retour de vacances , je consulte un neurologue et je lui raconte l’épisode . Il me dit avoir rencontré un même cas d’hémiplégie brutale chez .....un navigateur en pleine mer . Seul sur son bateau , il a attendu une semaine avant de retrouver l'usage normal de ses fonctions motrices.
    Eh oui ! Pas d’homéopathie sous la main . mais heureusement , loin de tout hôpital , il a échappé à l'arsenal des allopathes.

    Mais ce médecin ne s'est pas du tout intéressé à la cause évidente de cet état pathologique, la présence du sel de mer, et à la façon dont cet état a été soigné!

    Et allez trouver une molécule de sel dans une dilution en 30 ch!

    Une vibration , un petit souffle, une infime parcelle d’énergie....

    L'homéopathie va continuer avec notre seule volonté . Je ne suis pas médecin mais j'ai beaucoup lu .Je me suis beaucoup informé .J'ai beaucoup d'exemple de guérison comme miraculeuse .Nous avons utilisé la roue avant de comprendre les jeux de forces qui l'animent . De même il n'est pas nécessaire de comprendre le fonctionnement interne de l'homéopathie au niveau cellulaire pour en faire un bon usage .
    Il faut juste bien assimiler le fonctionnement du principe de similitude.

    Laissons aboyer les chiens quand la caravane passe!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Souhaitez-vous vacciner la population contre le Covid-19 dès le début de la campagne ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK