Dispensation à l’unité : vif débat à PharmagoraPlus - 13/03/2017 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
13/03/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dispensation à l’unité : vif débat à PharmagoraPlus

Dupont Aignan, Macron, Le Pen, médicaments, dispensation, unité, médecins Philippe Matsas

Jean-Luc Fournival, président du syndicat UNPF, est favorable à la dispensation de médicaments à l’unité dans le cas du « si besoin ».

Il a précisé sa position dimanche 12 mars lors du débat « Seniors à l’officine : aspects économiques et nouveaux services », animé par Le Moniteur des pharmacies à l'occasion du salon PharmagoraPlus.

Ce « si besoin » mentionné sur la prescription, cela voudrait dire pour les pharmaciens de délivrer seulement la quantité nécessaire d’un antalgique par exemple, afin d’éviter iatrogénie et gaspillages. « Nous serions bien sûr rémunérés pour cela », indique Jean-Luc Fournival, rappelant que les Français considèrent que les médecins prescrivent trop et qu'il y a trop de médicaments non utilisés.

Une position qui n’est pas du tout partagée par les deux syndicats actuellement engagés dans les négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie.

Gilles Bonnefond, président de l’USPO, est formellement opposé à la dispensation de médicaments à l’unité, estimant que « les pharmaciens doivent se diriger vers de nouveaux services et non s’occuper à faire du découpage de blisters ».

Même point de vue pour Philippe Gaertner. « La dispensation à l’unité pour les patients chroniques, cela n’est pas cohérent », estime le président de la FSPF. Selon lui, cette mesure aurait un coût et serait compliquée à mettre en œuvre, au vu notamment des conditions de déconditionnement et de traçabilité nécessaires.

Philippe Gaertner enjoint les candidats à l’élection présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, qui ont inscrit la dispensation à l’unité dans leur programme, de démontrer le bien fondé économique de la mesure.
Justement, Patrick Pessaux, l’un des conseillers santé d’Emmanuel Macron intervenant lors du salon PharmagoraPlus, relancé sur le sujet, a reconnu à la dispensation à l’unité un intérêt écologique. La mesure fixant la généralisation de la vente de médicaments à l’unité figure à ce jour dans le programme du candidat.

Egalement présent à PharmagoraPlus, Nicolas Dupont-Aignan, prétendant à la présidence de la République, a au contraire considéré que cette mesure était « démagogique et gadget ».



Les dernières réactions

  • 13/03/2017 à 20:14
    plenesia
    alerter
    Bien évidemment qu'on sera payé.. en monnaie de singe! Naifs come on est
    Je crée dès demain mon propre parti Pharmacien plein aux as déplumé jusqu'aux os à rembourrer de toute urgence
    Qui m'aime me suive
  • 13/03/2017 à 22:35
    Geraldine
    alerter
    C'est la population qu'il faut éduquer ! Quand les médecins prescrivent un antibiotique à prendre "si cela ne va pas mieux dans quelques jours" les clients le veulent déjà le jour de la prescription avec le reste du traitement !!
  • 14/03/2017 à 06:39
    ppp
    alerter
    Il me semble que l'UNPF représente les grandes pharmacies, qui par des associations groupées, atteignent des niveaux permettant la rationalisation de la dispensation a l'unité. Mais se faisant, c'est la répartition sur le territoire qui est en danger.
    Nos chers politiques, pourraient-ils foutre la paix aux professionnels, et cesser de piller le pays .

  • 17/03/2017 à 11:12
    ThInGs ArE MoViNg
    alerter
    non sujet

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !